Escargot

Un escargot.

L’escargot est un mollusque gastéropode. Son corps mou, sans squelette, est protégé des prédateurs par une coquille enroulée dans laquelle il peut hiberner.

Espèces et milieux de vie

On trouve de nombreuses espèces d'escargots, notamment dans les bois et jardins. La plupart apprécient les milieux généralement humides.

Les escargots sont particulièrement bien adaptés aux variations de l’humidité de l’air ; certaines espèces peuvent rester dans leur coquille, fermée par un opercule, pendant la saison sèche.

En climat tempéré (comme en Europe) on trouve l'escargot de Bourgogne (Helix pomatia), l'escargot des haies, l'escargot des jardins... En climat méditerranéen on trouve notamment la caragouille rosée. L'escargot géant d'Afrique est une espèce tropicale.

Des escargots comme Carychium tridentatum (petit escargot de 2 mm de haut et moins de 1 mm de large, à la coquille allongée blanchâtre) n’apparaissent qu’après la pluie : par temps sec, ils se réfugient dans les galeries des vers de terre ou le long des racines des plantes. La température de son milieu de vie est de 20 °C.

L'ampulaire est un escargot qui vit dans l'eau douce.

Déplacement

Description


Alimentation

La radula

Les escargots se nourrissent principalement de végétaux. Par exemple, l’escargot de Bourgogne se nourrit de plantes basses, mais aussi de charognes, de déchets, etc.

Certains escargots, comme Retinella nitidula (petit escargot de 5 mm de haut sur 8–9 mm de large vivant sous les racines des arbres et les branches des feuillus) se nourrissent surtout d’animaux morts. Les escargots utilisent pour se nourrir une langue râpeuse appelée radula, aux dents nombreuses (1 500 à 2 500). Les escargots de jardins se nourrissent principalement de salade mais aussi peuvent se nourrir de choux, carottes, pommes...etc.

Respiration

L’escargot a une respiration pulmonaire. Son orifice respiratoire (nommé pneumostome), sa « narine » en quelque sorte, s’ouvre en arrière du tentacule supérieur droit et conduit à une vaste poche limitée par le manteau, dans la paroi de laquelle se ramifient des vaisseaux sanguins provenant du cœur : il s’agit donc bien d’un genre de poumon.

Œufs d'escargot

Reproduction

Ils sont hermaphrodites, mais doivent s’accoupler, car ils ne peuvent s'autoféconder. Ils sont tous équipés d’un « pénis » et de l’organe réceptif femelle correspondant.

L’accouplement se fait au printemps et en automne, généralement de nuit et dure environ 4 heures. Après une dizaine de jours, chacun pond une vingtaine d’œufs dans un trou à quelques centimètres sous terre (comme les limaces). 20 jours après la ponte, les œufs éclosent et de minuscules escargots apparaissent.

Circulation sanguine

Le sang oxygéné de l'escargot se déverse dans les organes et tissus, il quitte donc les vaisseaux sanguins (ce qui s'appelle une circulation sanguine lacunaire). Ce sang libre est ensuite capté par des vaisseaux collecteurs et est renvoyé vers le système respiratoire où il s’oxygène à nouveau.

Activité hivernale

Dans les conditions naturelles, l'escargot hiberne soit dans la terre avec formation d'un voile de mucus calcifié soit sous des amas de pierres ou de briques, des anfractuosités, le long d'un mur ou sur un arbuste, avec, également, formation d'un voile muqueux. Tous les métabolismes sont alors ralentis jusqu'à la sortie de l'hibernation au printemps.

Article mis en lumière la semaine du 14 août 2017.
Portail des animaux   Tous les articles sur les animaux !
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.