Gabelle

Carte de la gabelle en 1789

La Gabelle est un impôt du Moyen Âge et de l'Ancien régime sur le sel.

Le mot « gabelle » vient de l'arabe « Kabala » qui signifie « impôt ». Le sel était un produit très prisé et comme il y avait un impôt il y eut beaucoup de contrebande, car le prix du sel taxé n'était pas le même selon les régions.

La gabelle est surtout l'impôt sur la consommation du sel (produit indispensable pour la vie des hommes et des bêtes et la conservation des aliments). Toutes les provinces ne payent pas la même taxe. Dans le Bassin parisien, pays de grande gabelle, le sel est très cher et il y a un minimum annuel de consommation obligatoire. Ailleurs dans les pays de petite gabelle, pays rédimés, pays de salines ou de quart bouillon, le sel est moins cher et sa consommation est libre. Le Nord, la Bretagne, l'extrême Sud-Ouest de la France ne paient pas la gabelle. La différence du prix du sel crée une forte contrebande (le faux saunage) entre les différentes provinces du royaume. Elle est durement réprimée, jusqu'à la peine de mort, par une police privée (les gabeleurs ou gabelous).

Le portail de la Monarchie française   De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.
Portail de l'économie   Tous les articles sur l'économie.
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.