Orang-outan

Orang-outan
Orang-outan de Bornéo
Nom(s) commun(s) Orang-outan
Nom scientifique genre Pongo
Classification famille des hominidés
Répartition îles de Sumatra et de Bornéo
Milieu de vie forêt dense
Taille 1m10 à 1m40
Poids 40 à 80 kg
Longévité 30 à 40 ans
Reproduction la femelle met au monde un petit tout les 9 ans, environ. Les jumeaux sont très rares
Régime alimentaire Omnivore, à dominante végétarienne
Modifier voir modèle  modifier

L'orang-outan est un grand singe, de la famille des hominidés, qui ne vit que dans les îles du sud-est de l'Asie. C'est le seul hominidé (à part l'homme) qui vit en Asie.

Il en existe deux espèces, l'orang-outan de Bornéo (nom scientifique : Pongo pygmaeus) et l'orang-outan de Sumatra (Pongo abelli), qui se ressemblent beaucoup.

Description

Les orangs-outan sont de grands singes (jusqu'à 82 kg pour les mâles), aux longs bras, et au pelage roux. Le visage est noir, surtout chez les adultes. Les mâles adultes, en vieillissant, ont des sortes de bourrelets qui se forment de chaque côté de la tête.

Orang-outan de Sumatra

Un mâle orang-outan de Sumatra
Une femelle orang-outan de Sumatra et son petit

Il est plus mince que les autres orangs-outan, et a un pelage plus foncé, presque rouge. Il porte une barbe, jaune, sur le menton, et des poils blancs, de chaque côté du visage. Les bourrelets sur le visage des mâles sont moins marqués.

Pour en savoir plus, lire l’article : Orang-outan de Sumatra.

Orang-outan de Bornéo

Un vieux mâle orang-outan de Bornéo

Il est plus costaud que les autres orangs-outan, et son pelage est plus clair. Le visage est beaucoup plus foncé, même chez les femelles, et les bourrelets sur le visage des vieux mâles sont parfois énormes.

Pour en savoir plus, lire l’article : Orang-outan de Bornéo.

Mode de vie

L'orang-outan est le singe le plus arboricole de toute la famille des hominidés ; il passe le plus clair de son temps dans les arbres. La nuit, il se construit un nid dans un arbre, avec des branches et des feuilles, pour dormir. Chaque orang-outan dort dans son propre nid, il n'y a que les bébés qui dorment avec leur mère. En général, l'orang-outan ne réutilise pas son nid, qui ne sert qu'une fois. La femelle met au monde un seul petit à la fois : les jumeaux sont extrêmement rares. La femelle s'occupe de son petit jusqu'à la naissance du suivant. Une femelle orang-outan a un petit tout les neuf ans, environ[1].

C'est un singe omnivore, à dominance végétarienne : il se nourrit principalement de feuilles, et de fruits, mais certains orangs-outan chassent parfois de petits singes pour compléter ce régime alimentaire avec de la viande[1].

Pourquoi est-il en danger?

L'orang-outan est fort touché par le braconnage, la déforestation, le commerce du bois tropical et la culture du palmier à huile. Les hommes les capturent pour les revendre comme animal de compagnie. Les hommes coupent les arbres pour l'huile de palme et la vendre.

Les scientifiques pensent qu'ils restent entre 2500 et 3000 orangs-outans à Bornéo et Sumatra. Auparavant il y en avait 15 000.

Le braconnage est une activité de chasse ou de pêche interdite. Les hommes pratiquent cela pour plusieurs raisons :

se nourrir gratuitement (en cas de pauvreté ou de guerre), obtenir des fourrures ou de l'ivoire, capturer des animaux rares. Cette chasse est donc illégale. Celui (ou celle) qui pratique est le braconnier. Il n'a pas de permis de chasse. Si le garde-forestier lui demande le permis et que le braconnier ne l'a pas, il doit payer une amende.

En Afrique, les périodes de chasse doivent être respectées. Le braconnage se pratique avec des arcs et des flèches ou des pièges.

La première cause de cette chasse est le trafic. Les braconniers revendent des peaux de lions, de crocodiles contre beaucoup d’argent. Mais le trafic le plus fréquent est le trafic d’ivoire, ils tuent des rhinocéros, des éléphants pour en récupérer leurs cornes. Le prix au kilo a triplé en deux ans, la demande d’ivoire est en augmentation surtout en Chine et au Japon. Le prix au kilo est d’environ huit cents euros.

Il existe aussi des espèces d’oiseaux qui sont menacées, surtout les rapaces. Le braconnage menace un certain nombre d’espèces et peut même dans certains cas entrainer l’extinction d’une espèce.

Les moyens de sauvegarde

Pour préserver l’espèce, il faudrait que les Hommes arrêtent de braconner et de dévaster leur forêt. Les actions menées par les hommes ont vraiment des conséquences négatives car il a un siècle, ils étaient 150 000 et maintenant ils ne sont plus que 15 000. Des associations de défense des animaux et le gouvernement indonésien s'associent pour punir les trafiquants.

Dans la culture populaire

Littérature

Cinéma

Images sur les orang-outan Vikidia possède une catégorie d’images sur les orang-outan.

Voir aussi

Notes et références

  1. 1 2 Les derniers orangs-outan de Sumatra - Documentaire de Jonathan Barker pour 360°-Géo ; diffusé sur Arte le 9 septembre 2011

Références bibliographiques

Portail des primates   Tous les articles sur les primates
This article is issued from Vikidia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.