Écart de production

L’écart de production, ou en anglais output gap, représente l’écart entre le niveau observé du produit intérieur brut (PIB) et son niveau potentiel appelé production potentielle. Il reflète la position de l'économie dans le cycle.

Évaluation de l'écart de production

L'écart de production n'est pas directement observable et sa valeur est entourée d'incertitudes. Les estimations faites une année sont souvent révisées par la suite. Ainsi considère-t-on aujourd'hui que l'écart de production français était de +3,0 pts en 2007, c’est-à-dire que l'économie était en haut de cycle, alors que les analyses considéraient à l’époque qu'il était légèrement négatif, à -0,9 pt[1]. L'écart de production est estimé à -1,5 pt en 2016.

Les calculs de l'écart de production de la Commission européenne ont fait l'objet de vives critiques de la part de nombreux universitaires et think tanks, en grande partie encouragés par Robin Brooks, économiste en chef du prestigieux Institute of International Finance, qui a lancé une "campagne contre les écarts de production insensés" (nonsense output gaps)[2],[3]. Les critiques adressées à la Commission européenne portent notamment sur la complexité et les contradictions de la méthodologie (qui est en fait celle proposée par les experts siégeant au output gap working group et approuvée par les ministres des finances lors des réunions ECOFIN). Les critiques soutiennent que la méthodologie aboutit à des indices d'écart de production très procycliques, et parfois peu plausibles, en particulier dans le cas de l'Italie. [4]

En septembre 2019, plusieurs hauts fonctionnaires de la Commission européenne, dont le directeur général de la DG ECFIN, M. Marco Buti, ont écrit un article commun réfutant cette critique[5]. Mais les critiques persistent.[6]

Écart de production et inflation

Lors d'une phase d'expansion, l'écart de production augmente, le chômage diminue, des pressions à la hausse sur les coûts de production (en particulier les coûts du travail) s'enclenchent et les prix des biens et des services accélèrent. En France, une augmentation d'un point de l'écart de production engendre une hausse de 0,3 pt de l'inflation à moyen terme[7].

Utilisation de l'écart de production

L'écart de production joue un rôle important dans la conduite de la politique économique. Une valeur négative indique une capacité de rattrapage : l'économie est en capacité de croître temporairement au-delà de son taux de croissance potentielle le temps de refermer son écart de production.

C'est aussi l'un des principaux éléments utilisés en politique budgétaire pour calculer le solde structurel[1].

Références

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de l’économie


Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.