Échelle de Beaufort

L'échelle de Beaufort est une échelle de mesure empirique, comportant 13 degrés (de 0 à 12), de la vitesse moyenne du vent sur une durée de dix minutes utilisée dans les milieux maritimes. Initialement, le degré Beaufort correspond à un état de la mer associé à une « fourchette » de la vitesse moyenne du vent. Même si, de nos jours, cette vitesse peut être mesurée avec une bonne précision à l'aide d'un anémomètre, il reste commode, en mer, d'estimer cette vitesse par la seule observation des effets du vent sur la surface de la mer.

Pour les articles homonymes, voir Beaufort.

Il revient à l'amiral britannique Francis Beaufort (1774-1857) d'avoir, en 1805, imaginé une échelle comportant des critères assez précis pour quantifier le vent en mer et permettre la diffusion d'informations fiables universellement comprises. Ce fut l'« échelle de Beaufort ».

Une des raisons de la création de cette échelle était de fournir un guide de manœuvre aux commandants des navires de guerre anglais, basé sur des critères précis et objectifs d'appréciation des conditions de vent et de mer. En effet, à l'époque des guerres napoléoniennes la marine anglaise avait connu une fièvre de constructions neuves et de recrutement d'officiers. Ces derniers étaient relativement jeunes et portés à « torcher de la toile », à ne réduire la voilure que tardivement, avec pour conséquence des avaries de mâture, des voiles déchirées et des accidents de personne. En l'absence d'anémomètres à lecture instantanée, l'appréciation de la force du vent devait se faire par observation directe de l'état de la mer, (présence ou non de « moutons » , traînées d'embruns...etc). Elle était assortie d'une série d'instructions nautiques préconisant les prises de ris (réductions de voilure) adaptées aux circonstances.

D'autres critères y furent adjoints pour étendre son application à terre. Bien que très employée, l'expression « un vent de 4 beaufort avec des rafales à 6 » est incorrecte. En effet, l'échelle de Beaufort est strictement réservée au vent dit établi, c'est-à-dire à la vitesse moyenne de l'écoulement d'air sur une durée déterminée (par convention, cette durée est établie à 10 min pour le calcul "des Beauforts"). De plus, les effets d'une rafale sont nettement différents d'un vent moyen pour une même vitesse de vent. En situation normale, les rafales peuvent être supérieures de 40 % au vent moyen. Le symbole de l'échelle de Beaufort est « Bf ».

En France, à partir de force 7, les conditions météo sont jugées sérieuses, en particulier pour les embarcations côtières. C'est pourquoi le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) émet un Bulletin météorologique spécial (BMS sur les sites de prévisions) sur la VHF pour alerter les marins.

Détails

ForceTermesSymboles[1]Vitesse en nœudsVitesse en kilomètres par heureÉtat de la merEffets à terre
(à 10 m de hauteur, en terrain plat et à découvert)
Photo de l'état de la mer
0Calmemoins de 1moins de 1La mer est comme un miroir, lisse et sans vague.La fumée monte verticalement.
Les feuilles des arbres ne témoignent aucun mouvement.
1Très légère brise1 à 31 à 5Quelques rides ressemblant à des écailles de poisson, mais sans aucune écume.

Vagues de 0 à 0,2 m.

La fumée indique la direction du vent.
Les girouettes ne s'orientent pas.
2Légère brise4 à 66 à 11Vaguelettes ne déferlant pas, de 0,2 à 0,5m.On sent le vent sur le visage.
Les feuilles s'agitent.
Les girouettes s'orientent.
3Petite brise7 à 1012 à 19Très petites vagues de 0,5 à 1m. Les crêtes commencent à déferler. Écume d'aspect vitreux. Parfois quelques moutons éparsLes drapeaux flottent au vent.
Les feuilles sont sans cesse en mouvement.
4Jolie brise11 à 1620 à 28Petites vagues de 1 à 2m, de nombreux moutons.Les poussières s'envolent.
Les petites branches plient.
5Bonne brise17 à 2129 à 38Vagues modérées 2 à 3m, moutons, éventuellement embrunsLe tronc des arbustes et arbrisseaux en feuilles balance.
La cime de tous les arbres est agitée.
Des vaguelettes se forment sur les eaux intérieures.
6Vent frais22 à 2739 à 49Crêtes d'écume blanches, lames, embruns, vagues de 3 à 4m.On entend siffler le vent.
Les branches de large diamètre s'agitent.
Les parapluies sont susceptibles de se retourner.
7Grand frais28 à 3350 à 61Trainées d'écume, lames déferlantes, vagues de 4 à 5,5m.Tous les arbres balancent.
La marche contre le vent peut devenir difficile.
8Coup de vent34 à 4062 à 74Tourbillons d'écume à la crête des lames, trainées d'écume, vagues de 5,5 à 7,5mLes branches sont susceptibles de casser.
La marche contre le vent est très difficile, voire impossible.
9Fort coup de vent41 à 4775 à 88Lames déferlantes grosses à énormes, visibilité réduite par les embruns, vagues de 7 à 10m.Le vent peut légèrement endommager les bâtiments : envols de tuiles, d'ardoises, chutes de cheminées.
10Tempête48 à 5589 à 102Conditions exceptionnelles : Très grosses lames à longue crête en panache. L'écume produite s'agglomère en larges bancs et est soufflée dans le lit du vent en épaisses trainées blanches. Dans son ensemble, la surface des eaux semble blanche. Le déferlement en rouleaux devient intense et brutal. Visibilité réduite, Vagues de 9 à 12,5m.Dégâts importants aux bâtiments.
Les toits sont susceptibles de s'envoler.
Certains arbres sont déracinés.
11Violente tempête56 à 63103 à 117Conditions exceptionnelles : Lames exceptionnellement hautes (les navires de petit et moyen tonnage peuvent, par instant, être perdus de vue). La mer est complètement recouverte de bancs d'écume blanche élongés dans la direction du vent. Partout, le bord de la crête des lames est soufflé et donne de la mousse. Visibilité réduite. Vagues de 11,5 à 16m.Ravages étendus et importants.
12Ouragan ou bombe météorologique au-dessus du 40° parallèleégal ou supérieur à 64supérieur à 118Conditions exceptionnelles : L'air est plein d'écume et d'embruns. La mer est entièrement blanche du fait des bancs d'écume dérivants. Visibilité fortement réduite. Vagues supérieures à 14m.Dégâts très importants de l'ordre de la catastrophe naturelle.

Calcul

  • Il existe une formule permettant de calculer avec une bonne approximation la vitesse du vent à partir du degré Beaufort .

La formule de base a été établie par des mesures aux îles Scilly et reconnue internationalement en 1947 par la conférence météorologique de Toronto; la hauteur de mesure de la vitesse du vent étant normalisée à 10 m, la vitesse du vent est :

, avec , vitesse du vent en nœuds, et en Beaufort.

Ce qui donne avec d'autres unités :
, si est en km/h,
, si est en m/s.


  • On peut inversement calculer le degré Beaufort à partir de la vitesse du vent. On peut l'exprimer aussi sous la forme suivante :

le degré Beaufort est égal à l'entier le plus proche de la racine cubique du quotient par 9 du carré de la vitesse du vent en km/h.

, avec v, vitesse du vent en km/h ou Beaufort = (v^2/9)^(1/3) en notation type calculette.

Cette formule est exacte, mais au-dessus de 118 km/h le résultat est au delà de l'échelle de Beaufort.

Une relation facile à retenir et calculer

Notons

kts : vitesse du vent en nœuds

bf : la classification du vent dans l'échelle de Beaufort

  • En dessous de 8 Beaufort :

(exemple pour un vent de 6 Beaufort : nœuds)

ou

(exemple pour 15 nœuds de vent : Beaufort

  • À partir de 8 Beaufort :

(exemple pour un vent de 9 Beaufort : nœuds)

ou

(exemple pour 50 nœuds de vent : Beaufort)

Notes et références

  1. Les symboles donnent la vitesse et la direction du vent en nœuds sur une carte. Ils ne sont pas directement liés à l'echelle de Beaufort

Voir aussi

Bibliographie

  • HIRSCH Nathalie, HOFFMAN Joël, HONTARREDE Michel, Petit manuel de météo marine, Glénat (www.glenatlivres.com), , 191 p. (ISBN 9782723481106)
  • HINTERSEBER Christian, Guide de météorologie marine, Gallimard, , 156 p.
  • VADON Français, Guide des vents marins, Le Chasse Marée, (ISBN 2914208626)
  • Michel Vergé-Franceschi, Dictionnaire d'Histoire maritime, Paris, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1508 p. (ISBN 2-221-08751-8 et 2-221-09744-0)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du monde maritime
  • Portail de la voile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.