École d'ingénieurs de Purpan

L’École d'ingénieurs de PURPAN ou EIP (anciennement « ESAP », « École supérieure d'agriculture de Purpan ») est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[1].

Pour les articles homonymes, voir EIP.
École d’ingénieurs de Purpan
Histoire et statut
Fondation
Type
Forme juridique
Association (d)
Président
Raymond Belloc
Directeur
Eric Latgé
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de France
Localisation sur la carte de Toulouse
Chiffres-clés
Étudiants
1000
Enseignants-chercheurs
62
Divers
Devise
Réussir sa vie d'homme et de femme ingénieur
Membre de
Site web

Située à Toulouse, créée en 1919, elle forme des ingénieurs dans les secteurs de l'agriculture, de l'agroalimentaire, des sciences du vivant, du marketing et du management.

Histoire

Fondée en 1919 par des agriculteurs et des éducateurs jésuites, elle est rattachée institutionnellement à Institut national polytechnique de Toulouse[2] depuis le 8 mars 2011. Elle est membre de la Conférence des grandes écoles et fait partie de la Fédération d'écoles supérieures d'ingénieurs et de cadres (FESIC). Elle est aussi rattachée à l'Institut catholique de Toulouse.

Le diplôme délivré est habilité par la Commission des titres d'ingénieurs.

Admission et études

L'admission se fait à partir du niveau bac sur dossier et entretien. Les admissions parallèles sont également possibles en 2e et 3e année. La formation dure cinq ans et consiste en un premier cycle Bachelor de trois ans suivi d'un cycle ingénieur d'une durée de deux ans au terme duquel est délivré le diplôme d'ingénieur. L'étudiant réalise quatre stages d'une durée de 18 mois au total, qu'il peut également effectuer à l'étranger. Plusieurs partenariats existent avec des universités étrangères, permettant aux élèves d'obtenir un double diplôme.

Recherche

Équipes de recherche

  • Systèmes de productions agricoles
  • Agro-physiologie agro-molécules
  • Agroalimentaire et nutrition
  • Biodiversité, télédétection et territoires
  • Management de l'entreprise et économie des filières

Moyens alloués

  • Plateforme agronomique : parcelles instrumentées (suivi des intrants), matériels spécifiques (travail du sol, semis, traitements, récoltes).
  • Plateforme agro-physiologie et amélioration des plantes : micro-parcelles, serre, chambres de culture, phytotrons.
  • Plateforme laitière et avicole : nutrition animale, analyse métabolique, bien-être...
  • Laboratoire biodiversité et entomologie : piégeage d'indicateurs entomologiques, diversité floristique.
  • Laboratoire d'analyses physico-chimiques : techniques chromatographiques et spectroscopiques, analyses élémentaires.
  • Laboratoire de microbiologie et de biologie moléculaire : PCR, RTq PCR, électrophorèses.
  • Halle de technologies alimentaires : laits, produits laitiers, microbiologie.
  • Plateforme de télédétection et d'analyse territoriale : traitement d'images, systèmes d'information géographiques (SIG), analyse des jeux d'acteurs.
  • Centre de documentation : un fonds documentaire destiné aux activités d'enseignement et de recherche.

Groupe Purpan

  • Fondation de Purpan : fondation reconnue d’utilité publique[3] dont la mission est la promotion de l’ensemble des activités de l’école.
  • Association des ingénieurs de Purpan (AIP) : réseau d'environ 5 000 ingénieurs de Purpan en France et à l’étranger.
  • Intellagri SA : société de capital investissement permettant l'accompagnement de TPE et PME sur les secteurs de : Agroalimentaire, Industries de transformation, Sécurité alimentaire, Environnement, Services liés à l’agriculture.

Personnalités liées à l'École d'ingénieurs de Purpan

Notes et références

Liens externes

  • Portail de Toulouse
  • Portail des grandes écoles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.