Édouard Crevel

Édouard Crevel, né le à Neufchâtel-en-Bray et mort le dans le 16e arrondissement de Paris, est un architecte français.

Édouard Crevel
Biographie
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Formation
Activité
Père
Édouard Eugène Crevel
Mère
Marie Eugénie Catel
Conjoint
Émilienne Victorine Pauline Butin
Autres informations
Maître
Distinctions

Biographie

Enfance et formation

Édouard André Joseph Crevel, naît le à Neufchâtel-en-Bray en Seine-Maritime, du mariage d'Édouard Eugène Crevel, commerçant, et de Marie Eugénie Catel.

Il fait l'école des Beaux-Arts où il est élève d'Eugène Mourzelas architecte à Paris, puis d'Edmond Paulin.

Il obtient son diplôme d'architecte le

Il est admis en 2e classe le . Il obtient un total de 21 valeurs :

  • 3e médaille en stéréotomie ;
  • 2e médaille en dessin et seconde médaille en histoire de l'architecture;
  • 6 fois seconde médaille en esquisses ;
  • Première médaille au concours Godeboeuf le ;
  • Seconde médaille au voncours Godeboeuf le ;
  • 2 fois seconde Médaille au concours Rougevin les et ;
  • Première médaille au concours Godeboeuf le ;
  • Première médaille et le Prix Godeboeuf le ;
  • Grande Médaille d'argent de la Société centrale des architectes, Fondation Destors, en 1908 (rappel de médaille le 10 juin 1910)
  • 3e prix Chenavard ex-aequo le (Décoration des vestibules et salons d'un Hôtel de Ville)
  • 2e prix Stillman en 1909 ;
  • Première médaille au concours Rougevin le [1].

Vie de famille

Édouard Crevel se marie avec Émilienne Victorine Pauline Butin[2].

Parcours professionnel

Édouard Crevel est architecte à Paris, associé à Henri Dauzeral.

Il travaille ensuite en association avec Paul Decaux au sein de l'agence E. Crevel et P. Decaux, entre 1921 et 1938.

Il est attaché aux travaux de la gare du PLM en 1906.

Il est architecte-adjoint à l'Exposition franco-britannique de 1908 de Londres.

Il est architecte en chef de la Ville de Paris et du département de la Seine en 1910.

Il est un architecte en chef de la Reconstruction.

Il est nommé directeur adjoint de l'architecture, des parcs et jardins à l'Exposition universelle de 1937 à Paris.

Il est architecte de la SNCF, chargé du secteur de la région parisienne pour l'édification de groupes d'habitations, après 1945[1].

Il est conseiller du gouvernement Belge, pour l'aménagement du monts des arts à Bruxelles[3].

Mort

Édouard Crevel meurt, 34, rue du Docteur-Blanche dans le 16e arrondissement de Paris, le [1].

Distinctions

Édouard Crevel reçoit la médaille du Mérite agricole, il est fait officier du Nichan Iftikhar, chevalier de l'Ordre de Saint-Sabin (Yougoslavie), Il est nommé chevalier l'ordre national de la Légion d'honneur (décret du , ministère du Commerce, exposition universelle de 1937), puis officier de l'ordre national de la Légion d'honneur (décret du 29 juin 1949, ministère de l'Urbanisme, 39 ans de pratique professionnelle)[1].

Réalisations architecturales

  • Maison à Vaulx-Vraucourt, 44 Grand'Rue. Architectes Paul Decaux et Édouard Crevel[4]
  • Immeuble à logements à Arras, 24 rue de la Housse. Architectes Paul Decaux et Édouard Crevel[5]
  • Maison à Arras, 70 rue des Trois-Visages. Architectes Paul Decaux et Édouard Crevel[6]
  • Pont d'Étaples. Architectes Paul Decaux et Édouard Crevel
  • Institut dentaire, 11, rue George-Eastman, 13e arrondissement de Paris
  • Preventorium de Camiers
  • Sanatorium d'Helfaut
  • Hôpital de Campagne-lès-Hesdin
  • Sanatorium de Boudré (Maine-et-Loire)
  • Sanatorium de Thorenc (Alpes-Maritimes)
  • Centre d'hygiène sociale d'Étaples
  • Agrandissement et transformation de l'asile de Saint-Venant
  • Groupe scolaire de la Porte d'Ivry à Paris
  • Reconstruction de l'école d'agriculture d'Arras
  • Agrandissement de l'école normale des instituteurs d'Arras
  • Restauration de la préfecture d'Arras
  • Aménagement des squares Sarah Bernhardt et Réjane, à Paris
  • Aménagement et transformation de l'hôtel Sagan pour recevoir la nouvelle ambassade de Pologne
  • Reconstruction du pavillon de la navigation à Paris[3]

Notes et références

Références

  1. Anne Quillot, « Biographie d'Édouard Crevel », sur agorha.inha.fr, (consulté le 27 février 2020).
  2. « acte de décès [[:Modèle:Unté]] », sur Archives de Paris (consulté le 27 février 2020), p. 2/31.
  3. « Édouard André Joseph Crevel », sur Base Léonore sur culture.gouv.fr (consulté le 27 février 2020).
  4. Notice no IA62000913, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. Notice no IA62001425, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. Notice no IA62001394, base Mérimée, ministère français de la Culture

Pour approfondir

Liens externes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.