Église Saint-Germain-le-Vieux

L'église Saint-Germain-le-Vieux est une église disparue de Paris, qui était située sur l'île de la Cité.

Église Saint-Germain-le-Vieux

Saint-Germain-le-Vieux donnant sur la rue de la Calandre et la rue du Marché-Neuf sur un plan de l'île de la Cité du XVIIe siècle
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Abbaye de Saint-Germain-des-Prés
Date de démolition 1790
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Paris
Commune Paris
Quartier de Paris Île de la Cité
Coordonnées 48° 51′ 16″ nord, 2° 20′ 46″ est
Géolocalisation sur la carte : Paris

Historique

Elle était située entre la rue de la Calandre et la rue du Marché-Neuf près de l'entrée du Petit-Pont à l'emplacement d'un ancien baptistère, un des premiers du diocèse de Paris, installé à proximité de la Seine pour faciliter le baptême par immersion dans le fleuve, selon la coutume antique. Elle est placée sous le patronage de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés pour lui permettre de mettre en sûreté ses reliques sur l'île de la Cité après le siège de Paris par les Normands. Un os du bras de saint Germain de Paris est laissé dans l'église qui lui est alors dédiée. Elle devient ainsi la troisième église de Paris à porter le nom de Saint-Germain. Elle est érigée en paroisse au début du XIIIe siècle, avec un curé nommé par l'abbé de Saint-Germain-des-Prés, puis, à partir de 1368, par l'Université de Paris, qui cède en échange une chapelle proche du jardin de l'abbaye. Sa paroisse dont la population est évaluée à 2 900 habitants vers 1300, relativement importante parmi les minuscules paroisses de la Cité, s'étendait entre la rue de la Calandre et le Petit Pont et sur celui-ci[1].

A partir du XVe siècle, elle est reconstruite progressivement, avec un nouveau portail entre 1455 et 1463 et un deuxième sur la rue de la Calandre de 1471 à 1474[2].

Un nouvel autel est consacré en 1533. En 1544, le curé est finalement autorisé à porter une bannière en procession, au même titre que les anciennes paroisses. Le nouveau portail et le clocher sont achevés en 1560. En 1790, elle est vendue comme Bien national, puis démolie en 1802[3]. Les rares représentations peu précises montrent un édifice à deux niveaux sur un plan irrégulier avec des fenêtres hautes et de grandes arcades[4]. .

Notes et références

  1. Adrien Friedmann, Paris, ses rues, ses paroisses du Moyen Âge à la Révolution, Plon, , p. 381
  2. Agnès Bos, Autour de Notre-Dame de Paris. Chapitre Saint-Germain-le-Vieux, Action artistique de la Ville de Paris, (ISBN 2 913246 47 8), p. 134
  3. « Saint-Germain-le-Vieux », sur histoires-de-paris.fr (consulté le 12 juin 2019)
  4. Agnès Bos, Autour de Notre-Dame de Paris. Chapitre Saint-Germain-le-Vieux, Action artistique de la Ville de Paris, (ISBN 2 913246 47 8), p. 135
  • Portail de Paris
  • Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du catholicisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.