Église Saint-Julien-des-Ménétriers

L'église Saint-Julien des Ménétriers est une ancienne église de Paris

Église Saint-Julien-des Ménétriers
(démolie en 1792)

L’église Saint-Julien-des-Ménestriers en 1774
Présentation
Culte Catholique romain
Rattachement Archidiocèse de Paris
Fin des travaux 1335
Date de démolition 1792
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Paris
Ville Paris

Situation

L'église Saint-Julien des Ménétriers était située rue Saint-Martin à l'emplacement de l'actuel no 170.

Histoire

L’hôpital Saint-Julien fut fondé en 1328 par deux compagnons ménestriers, l’un lombard, Lappe, l’autre lorrain, Huet, sur un terrain accensé par l’abbesse de Montmartre et une maison voisine. Les ménestrels qui s’étaient constitués en corporation régulière en 1321, forment en 1331 une confrérie pour poursuivre la construction de l’hôpital, racheter la rente perpétuelle à l’abbesse de Montmartre et édifier une église achevée en 1335. Le portail de l’église était orné de reliefs en pierre figurant des musiciens.

Par ordre de l’archevêque de Paris la chapelle fut transférée en 1644 aux Pères de la doctrine chrétienne avec rattachement du revenu de l’hôpital. Après de multiples procès, les ménestriers furent rétablis dans leurs droits en 1720. Après un siècle de conflits avec Lulli, les violons du roi, les musiciens de l’opéra, les principaux compositeurs et les instrumentistes les plus en vue se produisant au concert spirituel, au cours duquel la corporation des ménestriers perd ses procès, celle-ci fut supprimée par un édit de février 1776 et ses biens liquidés. Les années suivantes sont une période de crise pour la chapelle, au cours de laquelle le chapitre et le curé de Saint-Merry qui prétendent, avec l’accord de l’Archevêque de Paris, inhumer leurs morts dans la chapelle Saint-Julien qui aurait été transformée en charnier après la fermeture du cimetière des Innocents en 1781 se heurtent à la résistance du chapelain.

Le conflit n’était pas résolu lorsque les commissaires de l’ancienne communauté des ménétriers et maîtres à danser font don de la chapelle à la Nation le 17 décembre 1789[1].

L’hôpital et la chapelle sont vendus puis détruits en 1792.

Références

  1. Antoine Vidal, La chapelle Saint-Julien-des-ménestriers et les ménestrels à Paris, Paris, A. Quantin, (lire en ligne)

Bibliographie

 : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Antoine Vidal, La chapelle Saint-Julien-des-ménestriers et les ménstrels à Paris, Paris, A. Quantin,

  • Portail de Paris
  • Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du catholicisme
  • Portail de la musique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.