Église San Giovanni Battista delle Monache

L'église San Giovanni Battista delle Monache (église Saint-Jean-Baptiste-des-Moniales) est une église de Naples, située via Santa Maria di Costantinopoli dans le quartier San Lorenzo. Elle dépend de l'archidiocèse de Naples.

Église San Giovanni Battista delle Monache
Présentation
Type
Diocèse
Dédicataire
Style
Religion
Localisation
Adresse
Coordonnées
40° 51′ 03″ N, 14° 15′ 05″ E
Géolocalisation sur la carte : Naples

Histoire

L'église a été construite de 1673 à 1681 selon les dessins de Francesco Antonio Picchiatti[1]. La façade (d'ordre composite en bas et corinthien en haut et à trois fenêtres surmontées d'un fronton triangulaire) est terminée au XVIIIe siècle par Giovan Battista Nauclerio et l'édifice est restauré dans les années 1750 par Federico Travaglini. Après des travaux, l'église est consacrée en 1859 par le cardinal Sforza. Au milieu du XIXe siècle, le couvent contigu, surnommé San Giovanniello, est dévolu à la nouvelle académie des beaux-arts. L'architecte Enrico Alvino fait construire un édifice néorenaissance reprenant certains éléments du couvent. Le quartier est redessiné avec l'ouverture de la via Conte di Ruvo[2] et la démolition du bastion Vasto pour laisser place au théâtre Bellini. Le tremblement de terre de 1930 provoque des dommages qui ne seront réparés que dans les années 1970. L'église est fermée et en restauration depuis les années 2010.

Intérieur

L'intérieur est disposé selon le plan d'une croix latine[2]. Les chapelles latérales abritent des tableaux de Luca Giordano (La Prédication de saint Jean-Baptiste), Francesco di Maria, Bernardo Cavallino (L'Immaculée Conception), Giovanni Balducci, Nicola Fumo et Andrea Vaccaro (Madone à l'Enfant, Saint Luc et Sainte Anne, 1666, première chapelle à gauche), ainsi que des peintures de Massimo Stanzione (Le Couronnement de la Vierge, 1649), Giacomo Farelli, Giuseppe Simonelli (Notre Dame du Rosaire, 1702), Andrea dell'Asta (Vierge à l'Enfant) et Paolo de Matteis; le décor sculpté et les statues ont subi des dommages importants.

Notes et références

  1. (it) Spinosa, op. cit.
  2. (it) Description Napoligrafia

Bibliographie

  • (it) Nicola Spinosa (coordination scientifique), avec Gemma Cautela, Leonardo Di Mauro, Renato Ruotolo, Napoli sacra. Guida alle chiese della città, Naples, 1993-1997, 15 fascicules

Liens externes

  • Portail du catholicisme
  • Portail de Naples
  • Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du baroque
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.