Élisabeth (mère de Jean le Baptiste)

Élisabeth est, dans le Nouveau Testament, la mère du prophète Jean le Baptiste, le précurseur de Jésus — le Messie de la tradition chrétienne — et épouse de Zacharie. Elle est une parente (en grec : "suggénès", voir en Luc 1,36) de la Vierge Marie. Le terme est en général compris actuellement comme "cousine", il apparaît dans certaines traductions de l'évangile de Luc.

Pour les articles homonymes, voir Élisabeth et Sainte Élisabeth.
Élisabeth
Biographie
Naissance
Famille
Aaron, Levite (en)
Conjoint
Enfant
Parentèle
Marie (inconnu)
Autres informations
Étape de canonisation
Marie et Élisabeth (à genoux) peintes par Domenico Ghirlandaio en 1491

Passages bibliques

Élisabeth après la naissance de Jean-Baptiste, détail de la Naissance de saint Jean-Baptiste du maître de Villalcazar de Sirga, musée diocésain de Saragosse.

Sainte Élisabeth est citée dans la Bible dans l'Évangile selon Luc au chapitre 1 : elle est une femme âgée, "parente" (c'est-à-dire probablement cousine) de Marie, épouse du prêtre Zacharie et sans enfant (ce qui est un opprobre à l'époque). L'ange Gabriel annonce à son mari la naissance d'un fils, le futur prophète Jean le Baptiste. Élisabeth figure également dans l'épisode dit de la Visitation (Lc 1:39-56) où, en réponse à la salutation d'Élisabeth — l’Ave Maria — Marie rend grâce à Dieu en priant ce qui est appelé aujourd'hui le Magnificat. Les deux prières sont fort répandues parmi les chrétiens, particulièrement les catholiques.

L'Évangile précise que non seulement Zacharie est prêtre, mais qu'Élisabeth aussi est une descendante d'Aaron (Lc 1:5). Or elle est parente de la Vierge Marie. Une telle précision pourrait laisser supposer (sans apporter aucune certitude) que Marie, que des traditions rapportent comme descendante du roi David (ce qui ne serait pas surprenant, puisque l'Évangile précise que Joseph son époux était de la Maison de David : Lc 1:27 ; cf. v.32 au sujet de Jésus : « le trône de David son père »), descendrait aussi du Grand-prêtre Aaron.

Zacharie étant devenu muet depuis l'annonce par l'Ange, c'est Élisabeth qui prend la parole pour dire : « Non, il s'appellera Jean », ce qui fut confirmé par écrit par son mari muet, qui recouvre aussitôt la parole (Lc 1:60-64).

Homonymes

Il existe d'autres saintes et bienheureuses qui, en référence à la mère de Jean le Baptiste, portent le nom d'Élisabeth, répertoriées dans l'article sainte Élisabeth.

Bibliographie

  • (en) Richard Bauckham, Gospel Women: Studies Of The Named Women In The Gospels, Elisabeth and Mary in Luke 1, T&T Clarck, Edinburgh, 2002, p. 47-77.

Liens externes

  • Portail du christianisme
  • Portail de la Bible
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.