Équipe d'Allemagne de l'Ouest de football à la Coupe du monde 1990

L'Équipe d'Allemagne de football remporte la coupe du monde de football de 1990 sous la direction du Kaiser Franz Beckenbauer (entraîneur depuis 1984) et atteint à nouveau les sommets. C'est le dernier Mondial de la république fédérale avant la réunification et l'absorption des landers de l'Est par cette dernière. La sélection de Lothar Matthäus (Ballon d'or 1990) remporte sa troisième Coupe du monde en prenant sa revanche sur l'Argentine (1-0), qui l'avait battue quatre ans plus tôt en finale du Mundial Mexicain. A noter que la RFA jouera ces cinq premiers matchs à Milan au stade Giuseppe Meazza, sa demi-finale contre l'Angleterre s'effectuant à Turin au Stadio delle Alpi, et la finale remportée à Rome au Stadio Olimpico. L'Allemagne devient le troisième pays vainqueur à n'avoir jamais été mené au score tout au long du tournoi. L'Italie notamment a su réaliser avant elle cette performance en 1938 et 1982[1].

Équipe d'Allemagne de football à la Coupe du monde 1990

Fédération DFB

Classement Vainqueur (1er)
Organisateur(s) Italie
Participation 12e
Meilleure performance Vainqueur en 1954, 1974
Sélectionneur Franz Beckenbauer
Capitaine Lothar Matthäus
Meilleur buteur Lothar Matthäus (4)
Maillots
Domicile
Extérieur
Équipe d'Allemagne de football à la Coupe du monde

Qualification

Résultats et classement du Groupe 4

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc DiffRésultats (▼ dom., ► ext.)
1 Pays-Bas 10 6 4 2 0 8 3+5 Pays-Bas1-13-01-0
2 Allemagne de l’Ouest 9 6 3 3 0 13 3+10 Allemagne de l’Ouest0-06-12-1
3 Finlande 3 6 1 1 4 4 16-12 Finlande0-10-41-0
4 Pays de Galles 2 6 0 2 3 4 8-4 Pays de Galles1-20-02-2

Effectif

L'attaquant du Borussia Dortmund Frank Mill n'a durant la saison 1989-1990 inscrit que deux buts en vingt quatre matchs. Muet en équipe nationale malgré ces 17 sélections, il a pourtant été préféré par le sélectionneur au détriment d'avant centre bien plus prolifique durant cette saison comme Stefan Kuntz, Roland Wohlfarth ou Fritz Walter[2].

Equipe d'Allemagne de l'Ouest à la coupe du Monde 1990
Joueurs  Encadrement technique
P.NomDate de naissanceSél.But(s)ClubDepuis
1 G Illgner, BodoBodo Illgner 19 351 07/4/1967 (23 ans) 15 0 FC Cologne 1987
12 G Aumann, RaimondRaimond Aumann 20 624 12/10/1963 (26 ans) 3 0 Bayern Munich 1989
22 G Köpke, AndreasAndreas Köpke 21 203 12/3/1962 (28 ans) 1 0 FC Nuremberg 1990
2 D Reuter, StefanStefan Reuter 19 524 16/10/1966 (23 ans) 16 1 Bayern Munich 1987
3 D Brehme, AndreasAndreas Brehme 21 691 09/11/1960 (29 ans) 51 4 Inter Milan 1984
4 D Kohler, JürgenJürgen Kohler 19 899 06/10/1965 (24 ans) 27 0 Bayern Munich 1986
5 D Augenthaler, KlausKlaus Augenthaler 22 831 26/9/1957 (32 ans) 20 0 Bayern Munich 1983
6 D Buchwald, GuidoGuido Buchwald 21 615 24/1/1961 (29 ans) 32 0 VfB Stuttgart 1984
14 D Berthold, ThomasThomas Berthold 20 227 12/11/1964 (25 ans) 35 1 AS Rome 1985
16 D Steiner, PaulPaul Steiner 23 077 23/1/1957 (33 ans) 1 0 MSV Duisbourg 1990
19 D Pflügler, HansHans Pflügler 21 918 27/3/1960 (30 ans) 10 0 Bayern Munich 1987
7 M Littbarski, PierrePierre Littbarski 21 898 16/4/1960 (30 ans) 65 15 FC Cologne 1980
8 M Häßler, ThomasThomas Häßler 19 663 30/5/1966 (24 ans) 12 1 FC Cologne 1988
10 M Matthäus, LotharLothar Matthäus  21 559 21/3/1961 (29 ans) 74 10 Inter Milan 1980
15 M Bein, UweUwe Bein 21 735 26/9/1960 (29 ans) 6 1 Eintracht Francfort 1989
17 M Möller, AndreasAndreas Möller 19 203 02/9/1967 (22 ans) 9 3 Borussia Dortmund 1989
20 M Thon, OlafOlaf Thon 19 692 01/5/1966 (24 ans) 33 3 Bayern Munich 1984
21 M Hermann, GünterGünter Hermann 21 665 05/12/1960 (29 ans) 2 0 Werder Brême 1988
9 A Völler, RudiRudi Völler 21 901 13/4/1960 (30 ans) 63 34 AS Rome 1982
11 A Mill, FrankFrank Mill 22 531 23/7/1958 (31 ans) 17 0 Borussia Dortmund 1982
18 A Klinsmann, JürgenJürgen Klinsmann 20 332 30/7/1964 (25 ans) 18 4 Inter Milan 1987
13 A Riedle, Karl-HeinzKarl-Heinz Riedle 19 919 16/9/1965 (24 ans) 6 2 Werder Breme 1988
Sélectionneur

Franz Beckenbauer


Légende

Le parcours en phase finale

Le premier match du groupe D contre la Yougoslavie

-

Résumé de la rencontre

Contre la Yougoslavie Lothar Matthäus signe le troisième but ouest allemand sur un tir de 26 mètres qui atteint 103 km/h[3]. Matthäus devient également durant cette partie le premier joueur dans l'histoire de la compétition à inscrire deux buts de chaque pied en un seul match tout en se situant à l'extèrieur de la surface de réparation[4]. La RFA se montre assez impressionnante, elle domine une équipe de Yougoslavie considéré à cette époque comme l'une des meilleures sélections en Europe. Un fait symbolique à relever, deux des trois buteurs ouest allemands que sont Matthaus et Klinsmann , jouent à ce moment là dans le championnat italien "le calcio" et plus précisément à l'Inter de Milan, et ont pour habitude d'évoluer dans le stade de Giuseppe Meazza dit aussi"San Siro", enceinte dans laquelle ils viennent de battre la sélection yougoslave.

Feuille de match

Allemagne de l’Ouest 4–1 Yougoslavie Stade Giuseppe Meazza (Milan)
21h00
Historique des rencontres
Lothar Matthäus 28e, 64e
Jürgen Klinsmann 39e
Rudi Völler 70e
(2-0) 55e Davor Jozić Spectateurs : 74 765
Arbitrage : Jassim Mandi
Andreas Brehme 6e

Titulaires :
1Bodo Illgner
2Stefan Reuter
3Andreas Brehme
5Klaus Augenthaler
6Guido Buchwald
8Thomas Häßler 75e
9Rudi Völler
10Lothar Matthäus
14Thomas Berthold
15Uwe Bein 75e
18Jürgen Klinsmann

Remplaçants :
7Pierre Littbarski 75e 
17Andreas Möller 75e 

Sélectionneur :
Franz Beckenbauer
Titulaires :
1Tomislav Ivković
3Predrag Spasić
4Zoran Vulić
5Faruk Hadžibegić
6Davor Jozić
8Safet Sušić 55e
10Dragan Stojković
11Zlatko Vujović
13Srečko Katanec
18Mirsad Baljić
19Dejan Savićević 55e

Remplaçants :
7Dragoljub Brnović 55e 
15Robert Prosinečki 55e 

Sélectionneur :
Ivan Osim

Le deuxième match du groupe D contre les Emirats arabe unis

-

Résumé de la rencontre

La suite de la compétition fait se dresser devant la sélection de Beckenbauer les Émirats arabes unis , les joueurs du golfe encaissent un but de plus que les Yougoslaves au tableau d'affichage (5-1) ce qui permet à la "Nationalmannschaft" de se qualifier avant le dernier acte de ce groupe.

Feuille de match

Allemagne de l’Ouest 5–1 Émirats arabes unis Stade Giuseppe Meazza (Milan)
21h00
Historique des rencontres
Völler 35e, 75e
Klinsmann 36e
Matthäus 47e
Bein 59e
(2-0) Ismaïl 46e Spectateurs : 71 169
Arbitrage : Alexey Spirin
Andreas Brehme 30e Yousuf Hussain 26e
Hussain Ghuloum 30e

Titulaires :
1Bodo Illgner
2Stefan Reuter
3Andreas Brehme
5Klaus Augenthaler
6Guido Buchwald
8Thomas Häßler
9Rudi Völler
10Lothar Matthäus
14Thomas Berthold 46e
15Uwe Bein
18Jürgen Klinsmann 72e

Remplaçants :
7Pierre Littbarski 46e 
17Karl-Heinz Riedle 72e 

Sélectionneur :
Franz Beckenbauer
Titulaires :
17Muhsin Musabah
2Khalil Ghanim
3Ali Thani
6Abdulrahman Mohamed
8Khalid Ismaïl 82e
10Adnan Al-Talyani
12Hussain Ghuloum
14Nasir Khamees
15Ibrahim Meer 86e
19Eissa Meer
20Yousuf Hussain

Remplaçants :
7Hassan Mohamed 82e 
15Abdulrahman Al Haddad 86e 

Sélectionneur :
Carlos Alberto Parreira

Le troisième match du Groupe D contre la Colombie

-

Résumé de la rencontre

Contre la Colombie les joueurs germaniques sont démotivés ce qui aura pour conséquence d'énerver leur sélectionneur sur le banc de touche. Un journaliste dira avec humour "aurait-on mis du somnifère dans leur bière ?" Sans Brehme suspendu, ils se contentent de gérer la rencontre et de finir sur un nul (1-1).

Feuille de match

Allemagne de l’Ouest 1–1 Colombie Stade Giuseppe Meazza (Milan)
17h00
Historique des rencontres
Pierre Littbarski 88e (0-0) Freddy Rincón 90e Spectateurs : 72 510
Arbitrage : Alan Snoddy
Thomas Berthold 63e Luis Fernando Herrera 15e
Gabriel Gómez 30e
Leonel Álvarez 38e

Titulaires :
1Bodo Illgner
2Stefan Reuter
5Klaus Augenthaler
6Guido Buchwald
8Thomas Häßler 87e
9Rudi Völler
10Lothar Matthäus
14Thomas Berthold
15Uwe Bein 46e
18Jürgen Klinsmann
19Hans Pflügler

Remplaçants :
7Pierre Littbarski 46e 
17Olaf Thon 87e 

Sélectionneur :
Franz Beckenbauer
Titulaires :
1René Higuita
2Andrés Escobar
3Gildardo Gómez
4Luis Fernando Herrera
7Carlos Estrada
8Gabriel Gómez
10Carlos Valderrama
14Leonel Álvarez
15Luis Carlos Perea
19Freddy Rincón
20Luis Fajardo

Sélectionneur :
Francisco Maturana


Classement final du groupe D

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Allemagne de l’Ouest 5 3 2 1 0 10 3+7
2 Yougoslavie 4 3 2 0 1 6 5+1
3 Colombie 3 3 1 1 1 3 2+1
4 Émirats arabes unis 0 3 0 0 3 2 11-9

Huitième de finale contre les Pays-Bas

-

Résumé de la rencontre

Pour le sélectionneur Franz Beckenbauer ce match contre la sélection batave "est venu trop tôt". Il y aura beaucoup de tensions avant et pendant le match. Un journaliste d'Amsterdam parlera de "l'ennemi mortel allemand". Et Rudi Voeller qualifiera les Néerlandais de "champions de la mauvaise éducation". Les hymnes des deux pays seront copieusement sifflés. Sur le terrain Rijkaard crachera pour une raison trouble au visage de Rudi Voeller, l'arbitre prendra la décision d'expulser les deux acteurs ce qui aura comme effet d'apaiser les tensions. En deuxième période, Klinsmann dans un premier temps, et Brehme d'un tir lobé mettront la RFA à l'abri de son adversaire du soir. La sélection des "oranges" réduira la marque par Ronald Koeman. Côté RFA, la belle prestation de Jürgen Klinsmann aura beaucoup pesé dans ce match[5].

Feuille de match

Allemagne de l’Ouest 2–1 Pays-Bas Stade Giuseppe Meazza (Milan)
21h00
Historique des rencontres
Jürgen Klinsmann 51e
Andreas Brehme 85e
(0-0) 89e (pén.) Ronald Koeman Spectateurs : 74 559
Arbitrage : Juan Carlos Loustau
Rudi Völler 20e
Rudi Völler 21e
Lothar Matthäus 77e
20e Frank Rijkaard
21e Frank Rijkaard
32e Jan Wouters
72e Marco van Basten

Titulaires :
1Bodo Illgner
2Stefan Reuter
3Andreas Brehme
4Jürgen Kohler
5Klaus Augenthaler
6Guido Buchwald
7Pierre Littbarski
9Rudi Völler
10Lothar Matthäus
14Thomas Berthold
18Jürgen Klinsmann 77e

Remplaçants :
13Karl-Heinz Riedle 77e 

Sélectionneur :
Franz Beckenbauer
Titulaires :
1Hans van Breukelen
2Berry van Aerle 66e
3Frank Rijkaard
4Ronald Koeman
5Adri van Tiggelen
6Jan Wouters
9Marco Van Basten
10Ruud Gullit
11Richard Witschge
14John van 't Schip 78e
20Aron Winter

Remplaçants :
12Wim Kieft 66e 
17Hans Gillhaus 78e 

Sélectionneur :
Leo Beenhakker

Quart de finale contre la Tchécoslovaquie

-

Résumé de la rencontre

Grace à ce succès sur la Tchécoslovaquie, la RFA accède pour la neuvième fois en demi-finale en douze participation. C'est la première fois dans le tournoi que la défense allemande n'encaisse aucun but. Jouant 70 minutes collectif les joueurs de Franz Beckenbauer allaient en fin de match après l'expulsion de Ľubomír Moravčík tenter des exploits individuels mettant le "Kaiser" en colère, Riedle, Littbarski, et Klinsmann perdront notamment trop de ballons. La "Nationalmannschaft" aura surtout montré une très bonne solidité défensive, un facteur déterminant de sa qualification[6].

Feuille de match

Allemagne de l’Ouest 1–0 Tchécoslovaquie Stade Giuseppe-Meazza (Milan)
17h00
Historique des rencontres
Lothar Matthäus 25e (pén.) (1-0) Spectateurs : 73 347
Arbitrage : Helmut Kohl
Jürgen Klinsmann 28e 11e Ľubomír Moravčík
14e Michal Bílek
38e František Straka
70eĽubomír Moravčík
88e Ivo Knoflíček

Titulaires :
1Bodo Illgner
3Andreas Brehme
4Jürgen Kohler
5Klaus Augenthaler
6Guido Buchwald
7Pierre Littbarski
10Lothar Matthäus
13Karl-Heinz Riedle
14Thomas Berthold
15Uwe Bein 82e
18Jürgen Klinsmann

Remplaçants :
17Andreas Möller 82e 

Sélectionneur :
Franz Beckenbauer
Titulaires :
1Jan Stejskal
3Miroslav Kadlec
4Ivan Hašek
5Ján Kocian
6František Straka
7Michal Bílek 67e
8Jozef Chovanec
9Luboš Kubík 80e
10Tomáš Skuhravý
11Ľubomír Moravčík
17Ivo Knoflíček

Remplaçants :
19Stanislav Griga 80e 
20Václav Němeček 67e 

Sélectionneur :
Jozef Vengloš

Demi-finale contre l'Angleterre

-

Résumé de la rencontre

Durant cette demi-finale l'Allemagne montrera des signes de fatigue. Elle se qualifie sur le fil durant l'épreuve des tirs au but à la grande joie de son sélectionneur. A noter que le but allemand inscrit par Brehme sur coup franc s'avère chanceux car détourné par l'international anglais Paul Parker qui modifie la trajectoire du ballon trompant son homologue et gardien Peter Shilton. A noter la bonne performance de Thomas Häßler qui confirme une bonne prestation d'ensemble dans cette compétition[7].

Feuille de match

Allemagne de l’Ouest 1–1 ap Angleterre Juventus Stadium (Turin)
20h00
Historique des rencontres
Andreas Brehme 60e (0-0) 80e Gary Lineker Spectateurs : 62 628
Arbitrage : José Roberto Wright
Andreas Brehme 110e 65e Paul Parker
98e Paul Gascoigne
Andreas Brehme

Lothar Matthäus
Karl-Heinz Riedle
Olaf Thon

Tirs au but
4 - 3
Gary Lineker

Peter Beardsley
David Platt
Stuart Pearce
Chris Waddle


Titulaires :
1Bodo Illgner
3Andreas Brehme
4Jürgen Kohler
5Klaus Augenthaler
6Guido Buchwald
8Thomas Häßler 67e
9Rudi Völler 38e
10Lothar Matthäus
14Thomas Berthold
18Jürgen Klinsmann
20Olaf Thon

Remplaçants :
2Stefan Reuter 67e 
13Karl-Heinz Riedle 38e 

Sélectionneur :
Franz Beckenbauer
Titulaires :
1Peter Shilton
3Stuart Pearce
5Des Walker
6Terry Butcher 70e
8Chris Waddle
9Peter Beardsley
10Gary Lineker
12Paul Parker
14Mark Wright
17David Platt
19Paul Gascoigne

Remplaçants :
20Trevor Steven 70e 

Sélectionneur :
Bobby Robson

Finale contre l'Argentine

-

Résumé de la rencontre

Cette finale sera qualifié de décevante par les observateurs. La tension et la peur aura pris le dessus sur les deux équipes. L'Argentine n'a pas les moyens de prendre le jeu à son compte, et l'Allemagne de l'Ouest ne veut pas perdre une troisième finale d'affilée après 1982 et 1986. Du coup la première période est vide de toute occasion franche. Après le repos les choses évoluent un peu, les Allemands se créent trois occasions nettes. Juste avant l'heure de jeu l'arbitre aurait pu leur accorder un pénalty. Les Argentins sont ensuite réduits à dix après l'exclusion de Monzon pour un tacle illicite sur Klinsmann.

Un pénalty à neuf minutes de la fin est accordé aux Allemands, Sensini a accroché Voeller dans la surface. La décision du corps arbitral sera à cette occasion jugé généreuse, certains pensant qu'il n'y avait pas réellement obstruction sur l'avant centre germanique. Brehme transformera la sentence. Quelques minutes plus tard un autre joueur argentin, Dezotti, sera à son tour expulsé. La RFA avait été finaliste malheureuse en 1982 et 1986, cette fois-ci elle remporte un troisième titre mondial. Bodo Illgner est le premier gardien dans l'histoire de la compétition à garder ses cages inviolés durant une finale, et le plus jeune portier titularisé en finale depuis 1930[8].

feuille de match

Allemagne de l’Ouest 1–0 Argentine Juventus Stadium (Turin)
20h00
Historique des rencontres
Andreas Brehme 85e (pén.) (0-0) Spectateurs : 73 506
Arbitrage : Edgardo Codesal Méndez
Rudi Völler 52e 6e Gustavo Dezotti
83e Pedro Troglio
87e Diego Maradona
64e Pedro Monzón
87e Gustavo Dezotti

Titulaires :
1Bodo Illgner
3Andreas Brehme
4Jürgen Kohler
5Klaus Augenthaler
6Guido Buchwald
7Pierre Littbarski
8Thomas Hässler
9Rudi Völler
10Lothar Matthäus
14Thomas Berthold 73e
18Jürgen Klinsmann

Remplaçants :
2Stefan Reuter 73e 

Sélectionneur :
Franz Beckenbauer
Titulaires :
12Sergio Goycochea
4José Basualdo
7Jorge Burruchaga 53e
9Gustavo Dezotti
10Diego Maradona
13Néstor Lorenzo
17Roberto Sensini
18José Serrizuela
19Oscar Ruggeri 46e
20Juan Simón
21Pedro Troglio

Remplaçants :
15Pedro Monzón 46e 
6Gabriel Calderón 53e 

Sélectionneur :
Carlos Bilardo

Les joueurs utilisés

Joueurs Total minutes Total Total
Gardiens de but
Bodo Illgner 90 90 90 90 90 120 90 660 - -
Défenseurs
Thomas Berthold 90 46 90 90 90 120 73 599 -
Jürgen Kohler - - - 90 90 120 90 390 -
Andreas Brehme 90 90 - 90 90 120 90 570
Klaus Augenthaler 90 90 90 90 90 120 90 660 - -
Guido Buchwald 90 90 90 90 90 120 90 660 - -
Stefan Reuter 90 90 90 90 -  53  17 430 - -
Hans Pflügler - - 90 - - - - 90 - -
Milieux
Andreas Möller  15 - - -  8 - - 23 - -
Thomas Häßler 75 90 87 - - 67 90 409 - -
Lothar Matthäus 90 90 90 90 90 120 90 660
Pierre Littbarski  15  44  44 90 90 - 90 373 -
Uwe Bein 75 90 46 - 82 - - 293 -
Olaf Thon - -  3 - - 120 - 123 - -
Attaquants
Jurgen Klinsmann 90 72 90 77 90 120 90 629
Rudi Völler 90 90 90 90 - 38 90 488
Karlheinz Riedle -  18 -  13 90  82 - 203 - -
joueurs Total minutes Total Total

Les buteurs

Classement Nom But(s)
1 Lothar Matthäus 4
2 Jürgen Klinsmann 3
Rudi Völler 3
Andreas Brehme 3
3 Pierre Littbarski 1
Uwe Bein 1

Liens externes

Notes et références

  1. http://fr.fifa.com/worldcup/news/y=2017/m=8/news=le-sacre-de-l-allemagne-a-italie-1990-en-chiffres-2903327.html (consulté le 08/05/2018)
  2. http://fr.fifa.com/worldcup/news/y=2017/m=8/news=le-sacre-de-l-allemagne-a-italie-1990-en-chiffres-2903327.html (consulté le 08/05/2018 voir encadré 76)
  3. Roger Zabel, Football 1990 : l'année du football racontée par l'équipe de téléfoot, TF1, , 155 p., page 126 un tir canon de 103 km/h
  4. http://fr.fifa.com/worldcup/news/y=2017/m=8/news=le-sacre-de-l-allemagne-a-italie-1990-en-chiffres-2903327.html(consulté le 08/05/2018 voir encadré 1)
  5. Alain Leiblang, La coupe du monde 1990 de football : Italie 1990, Espagne, France loisirs, , 108 p., page 54 RFA-Pays Bas.
  6. Alain Leiblang, La coupe du monde de football : Italie 1990, Espagne, France Loisirs, , 108 p. (ISBN 2-7242-5044-3), page 74 RFA - Tchécoslovaquie 1-0.
  7. Alain Leiblang, La coupe du monde de football : Italie 1990, Espagne, France loisirs, , 108 p. (ISBN 2-7242-5044-3), page92-93 RFA-Angleterre.
  8. http://fr.fifa.com/worldcup/news/y=2017/m=8/news=le-sacre-de-l-allemagne-a-italie-1990-en-chiffres-2903327.html (connsulté le 08/05/2018 voir encadré 5 et 23)

Bibliographie

  • Football 1990 : L'année du football racontée par l'équipe de téléfoot
  • Alain Leiblang, La coupe du Monde de football : Italie 1990, Espagne, France Loisirs, , 108 p. (ISBN 2-7242-5044-3).
  • Portail du football
  • Portail de l’Allemagne
  • Portail des années 1990
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.