Érionite

L'érionite est un minéral découvert en 1898[4],[5] appartenant du groupe des silicates, sous-groupe des tectosilicates et à la famille des zéolithes.

Érionite
Catégorie IX : silicates[1]
Général
Numéro CAS 66733-21-9
Formule chimique H60AlCaKNaO36Si2 (Al2Si7O18)2.14H2O
Identification
Masse formulaire[2] 821,773 ± 0,02 uma
H 7,36 %, Al 3,28 %, Ca 4,88 %, K 4,76 %, Na 2,8 %, O 70,09 %, Si 6,84 %,
Couleur blanc; vert ; gris ; orange
Classe cristalline et groupe d'espace dihexagonale dipyramidale ; 6/mmm
Système cristallin Hexagonal
Clivage distinct sur [010]
Cassure esquilleuse
Habitus aciculaire ; cristaux en forme d'aiguilles
Échelle de Mohs de 3,5 à 4
Trait blanc
Éclat vitreux, soyeux
Propriétés optiques
Précautions
Classification du CIRC
Groupe 1 : Cancérogène pour l'homme[3]

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Il aurait un effet de cancérogénicité C1 (effet cancérogène démontré chez l'humain en tant que source de mésothéliome, comme l'amiante).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Notes et références

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Évaluations globales de la cancérogénicité pour l'homme, Groupe 1 : Cancérogènes pour l'homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC, (consulté le 22 août 2009)
  4. Arthur S. Eakle, "Erionite, a new zeolite", in The American Journal of Science, 4e série, vol. vi, 1898, p. 66–68
  5. Arthur S. Eakle, "Erionit, ein neuer Zeolith", in Zeitschrift für Kristallographie, Kristallgeometrie, Kristallphysik, Kristallchemie, vol. XXX, no. 2, 1898, p. 176–178
  • Portail de la géologie
  • Portail des minéraux et roches
  • Portail de la chimie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.