Étoile sportive du Sahel (football)

L'Étoile sportive du Sahel (arabe النجم الرياضي الساحلي) ou ESS est un club de football tunisien fondé le 11 mai 1925. Il constitue une section du club omnisports de l'Étoile sportive du Sahel.

Pour les articles homonymes, voir ESS.
Étoile sportive du Sahel
Logo de l'Étoile sportive du Sahel
Généralités
Surnoms Nejma
L'Étoile
Fondation
(94 ans, 10 mois et 18 jours)
Couleurs Rouge et blanc
Stade Stade olympique de Sousse
(28 000 places)
Siège Avenue Mohamed-Karoui
4001 Sousse
Championnat actuel Ligue I
Président Ridha Charfeddine
Entraîneur Imed Ben Younes
Joueur le plus capé Habib Mougou (421)
Meilleur buteur Habib Mougou (156)
Site web etoile-du-sahel.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de Tunisie (10)
Coupe de Tunisie (10)
Supercoupe de Tunisie (3)
Coupe de la Ligue (1)
Coupe Hédi Chaker (1)
International[1] Ligue des champions (1)
Supercoupe d'Afrique (2)
Coupe de la CAF (2)
Coupe de la confédération (2)
Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe (2)
Championnat arabe des clubs (1)

Maillots

Domicile
Extérieur
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Tunisie de football 2018-2019
0

Évoluant en Ligue I, il est le club phare de la région du Sahel, installé à Sousse, troisième ville du pays. Le stade, la maison mère et les complexes sportifs sont situés dans le quartier nord. Ses couleurs sont le rouge et le blanc.

Historique

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2017). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

1926-1931 : l'apprentissage

En mars 1926, Ali Laârbi devient président de la section football affiliée à la Ligue de Tunisie de football (sous le numéro 4922).

Après une année de rodage où le club dispute des rencontres amicales, il s'engage en division de promotion d'honneur Centre qui correspond à la seconde division classée au-dessous de la division d'honneur Centre-Sud qui octroie le titre de champion régional. Celui-ci dispute la finale du championnat national contre le champion du Nord.

Sa formation est la suivante : Mohamed Bouraoui, Abdelkader Ben Amor, Abdelhamid Baddaï, Sadok Zmentar, Sadok Chalouat, Ali Guermachi, Mohamed Mtir, Benaïssa Hicheri, Béchir Dardour et Tahar Kenani.

Le club joue les premiers rôles et arrive à maturité en 1930-1931, où il remporte le championnat régional puis dispute des barrages victorieux contre les champions du Sud-Ouest (La Gafsienne) et du Sud (Club sportif gabésien). Il accède en division d'honneur pour ne plus connaître de rétrogradation en division inférieure.

1931-1939 : une place de choix au Centre-Sud

Le 25 juin 1931, le club tient son assemblée générale assez tôt pour préparer la nouvelle saison. Le comité élu est composé de :

  • Ali Laâdhari (président)
  • Abderrahman Limam et Mustapha Ghachem (vice-président)
  • Salah Baddaï (secrétaire général)
  • Bouraoui Nabli (secrétaire adjoint)
  • Mohamed Letaïef (trésorier)
  • Hassine Kamoun (trésorier adjoint)
  • Ahmed Mlayeh et Salem Ben Hmida (membres)

Abdelhamid Baddaï est désigné comme entraîneur. Avec l'apport des jeunes Habib Sayeh, Mustapha Ksia, Bouraoui Gnaba et Abdessalem Saâd qui s'intègrent rapidement, le club remporte le championnat du district en marquant 31 buts en quatorze matchs et en encaissant dix buts. Mais il échoue au niveau national face à l'Italia, champion du Nord (1-3 avec un but de Béchir Dardour et 2-4 avec des buts de Sadok Zmentar et Béchir Dardour), après avoir mené 2-0 à la mi-temps. Cette amère défaite marque le club qui ne renouvelle pas son exploit.

En 1934, il engage pour la première fois un entraîneur diplômé, le premier Tunisien à obtenir la licence de la Fédération française de football, Mohamed Boudhina, ancien entraîneur de l'Espérance sportive de Tunis et ancien joueur du FC Metz et de l'AS Nancy-Lorraine. L'équipe s'améliore et parvient en demi-finale de la coupe de Tunisie de football en 1937 puis en finale en 1939.

1940-1946 : les perturbations

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale perturbe l'activité sportive : l'équipe dispute un critérium régional contre El Makarem de Mahdia et la Patriote de Sousse en 1941 et une finale perdue d'un critérium Centre-Sud contre le Club sportif gabésien en 1942. Cette période voit la confirmation de grands joueurs à l'instar de Rachid Sehili, Habib Mougou, Sadok Soussi, Abdallah Ghomrasni, Abdelhamid Blal et Aleya Douik, que l'arrêt des compétitions dans la région amène à rejoindre les rangs du Grombalia Sports. L'équipe reprend son activité en 1946 : elle remporte le critérium Centre-Sud mais échoue contre le Club athlétique bizertin en finale nationale et perd aussi la finale de la coupe de Tunisie contre l'autre club de Bizerte, la Patrie Football Club bizertin.

1947-1955 : une position privilégiée au niveau national

À partir de 1946-1947, le championnat de Tunisie de football est organisé au niveau national. L'équipe qui n'a jamais quitté l'élite est classée en division nationale appelée alors « division d'excellence ». Elle y joue les premiers rôles avec un championnat remporté en 1950 et deux finales de la coupe de Tunisie perdues en 1946 et 1950 contre l'équipe dominante de l'époque, le Club sportif de Hammam Lif. Elle atteint également les quarts de finale de la coupe d'Afrique du Nord de football en 1950 en éliminant le Racing Club de Casablanca, le doyen des clubs marocains encore en activité.

Voici un tableau récapitulatif de la période :

SaisonClassement au championnatMeilleurs buteursRésultat en coupe
1946-47 4e Habib Mougou (13), Hamed Douik (6), Slaïem Belhaj Ali (5), Rachid Sehili (4) Défaite en 1/8e de finale contre l'Union sportive de Béja
1947-48 4e Habib Mougou (11), Abdelhamid Blal (5), Béchir Jerbi (4) Défaite en 1/2 contre le Patrie Football Club bizertin
1948-49 2e Habib Mougou (10), Béchir Jerbi (7), Abdelhamid Blal (6), Abdessalem Mougou et Mahmoud Chehata (5), Rachid Sehili (4) Défaite en 1/4 contre le Club sportif de Hammam Lif
1949-50 Champion Habib Mougou (20, meilleur buteur du championnat), Hamed Mougou (7), Mahmoud Chehata et Rachid Sehili (6) Finale perdue contre le Club sportif de Hammam Lif
1950-51 6e Béchir Jerbi (9), Salah Naïja (8), Habib Mougou (5), Mahmoud Chehata et Hamed Mougou (4) Défaite en 1/4 contre le Club sportif de Hammam Lif
1951-52 Championnat interrompu Habib Mougou (8) Défaite en 1/4 contre l'Espérance sportive de Tunis
1953-54 4e Habib Mougou (11), Abdou Beji (4), Hamed Mougou et Béchir Mezzaz (3) Finale perdue contre le Club sportif de Hammam Lif
1954-55 4e Habib Mougou (12), Houcine Ghannem (6), Abdou Beji et Béchir Mezzaz (4) Défaite en 1/4 contre le Club sportif de Hammam Lif

1956-1961 : grandeur et dissolution

Après l'indépendance du pays, le club s'impose comme l'une des meilleures équipes, oscillant souvent entre la première et la troisième place. Il dispute quatre finales successives de la coupe de Tunisie mais n'en remporte qu'une seule, et gagne le championnat en 1958.

Sa rivalité avec l'Espérance sportive de Tunis déchaîne les passions et des débordements ont lieu à l'issue d'un match perdu en quarts de finale de la coupe en 1961, contre le rival de toujours (0-2). Les autorités nationales décident alors de dissoudre le club ; la direction de la jeunesse et des sports publie un communiqué qui indique que le président de la République a reçu le 20 mars à 17 heures, à son domicile de Monastir, le comité directeur pour faire part à ses membres de son profond mécontentement : « Vu que les incidents qui s'étaient produits à l'occasion du match en question sont susceptibles de nourrir l'animosité et la haine dans les cœurs des jeunes et de semer parmi eux la discorde [...] Vu que ces incidents ont atteint une gravité telle que la sécurité des citoyens risque de se trouver en danger, vu que les dirigeants de l'association en question n'ont pas été à la hauteur de leur devoir et afin d'amener tous les responsables du football en Tunisie à méditer sur cet exemple, monsieur le Président de la République a décidé — en plus des poursuites judiciaires en cours — de dissoudre l'association de l'Étoile sportive du Sahel et de suspendre ses dirigeants et ses joueurs »[2].

SaisonClassement au championnatMeilleurs buteursRésultat en coupe
1955-56 2e Habib Mougou (25 buts, meilleur buteur du championnat), Mahmoud Mekki (7) et Tahar Mazzouz (5) Défaite en 1/4 de finale contre le Club africain (0-3)
1956-57 3e Habib Mougou (16), Bechir Mezzaz (12) et Abdou Beji (7) Défaite en finale contre l'Espérance sportive de Tunis (1-2)
1957-58 Champion de Tunisie Habib Mougou (28 buts, co-meilleur buteur du championnat), Tahar Mazzouz (13), Bechir Mezzaz (8) et Mahmoud Mekki (6) Défaite en finale contre le Stade tunisien (0-2)
1958-59 2e Habib Mougou (14), Mourad Boudhina (13), Tahar Mazzouz et Bechir Mezzaz (4) Coupe remportée à l'issue de deux matchs contre l'Espérance sportive de Tunis (2-2, 3-2)
1959-60 7e Habib Mougou (5), Abdelmajid Chetali, Mahmoud Mekki, Tahar Mazzouz et Ali Chaouach (4) Défaite en finale contre le Stade tunisien (0-2)
1960-61 Équipe dissoute après la 17e journée alors qu'elle était classée 3e Habib Mougou (9), Abdelmajid Chetali, Mahmoud Mekki et Mohsen Jelassi (2) Défaite en 1/4 contre l'Espérance sportive de Tunis (0-2)

1962-1977 : l'art et la manière

De retour, après une année de dissolution, c'est une période faste au cours de laquelle le club remporte de nombreux titres au niveau national et maghrébin. Il adopte un style alliant le jeu d'attaque et la technique à l'efficacité. Deux figures symbolisent cette période : le président Hamed Karoui (1961-1981) et Abdelmajid Chetali, joueur jusqu'en 1970 puis entraîneur (1971-1978). Le bilan est flatteur :

SaisonClassement au championnatMeilleurs buteursRésultat en coupe
1962-63 Champion de Tunisie Raouf Ben Amor (8), Mohamed Mahfoudh (7) et Ali Chaouach (5) Coupe remportée contre le Club africain (0-0, 2-1)
1963-64 6e Raouf Ben Amor (10), Salem Kedadi (6) et Khemaïs Mougou (3) Défaite en 1/4 de finale contre le Stade tunisien (0-2)
1964-65 3e Raouf Ben Amor (12), Rachid Gribaâ (8), Abdelmajid Chetali et Salem Kedadi (4) Défaite en 1/16e de finale contre l'Avenir sportif de La Marsa (0-0, 0-1)
1965-66 Champion de Tunisie Habib Akid et Salem Kedadi (17), Rachid Gribaâ (10)[3] et Moncef Gnaba (4) Défaite en 1/4 de finale de finale contre l'Avenir sportif de La Marsa (1-2)
1966-67 2e Salem Kedadi (7), Habib Akid (6), Raouf Ben Amor (5) et Othman Jenayah (4) Défaite en finale contre le Club africain (0-2)
1967-68 4e Othman Jenayah et Raouf Ben Amor (5), Salem Kedadi et Mohamed Zouaoui (2) Défaite en 1/16e de finale contre le Club africain (0-1)
1968-69 5e Mohamed Zouaoui et Rachid Zlassi (4), Othman Jenayah et Mongi Menzli (3) Défaite en 1/16e de finale contre le Stade sportif sfaxien (0-1)
1969-70 3e Othman Jenayah (15 buts, meilleur buteur du championnat), Hédi Ayeche (5), Abdessalem Adhouma et Raouf Ben Amor (4) Défaite en 1/16e de finale contre l'Avenir sportif de La Marsa (2-3)
1970-71 4e Abdessalem Adhouma (17 buts, meilleur buteur du championnat), Othman Jenayah (8), Mohamed Zouaoui et Slah Karoui (4) Défaite en 1/2 finale contre l'Espérance sportive de Tunis (0-0, 1-1, au nombre de corners)
1971-72 Champion de Tunisie Abdessalem Adhouma (9), Slah Karoui (8), Hédi Ayeche (5), Mohamed Zouaoui (6) et Taoufik Hadiji (4) Défaite en 1/4 de finale contre le Club africain (1-1, 0-1)
1972-73 2e Abdessalem Adhouma et Slah Karoui (8), Taoufik Hadiji (6), Othman Jenayah et Hédi Ayeche (5) Défaite en 1/4 de finale contre le Stade tunisien (0-1)
1973-74 3e Abdessalem Adhouma (16 buts, meilleur buteur du championnat), Mustapha Dhaouadi et Fethi Gafsi (6), Raouf Ben Aziza (5) Coupe remportée contre le Club africain (1-0)
1974-75 3e Raouf Ben Aziza et Hamed Kamoun (7), Samir Baccaou (5) et Abdessalem Adhouma (4) Coupe remportée contre El Makarem de Mahdia (1-1, 3-0)
1975-76 1er ex æquo avec l'Espérance sportive de Tunis mais battu en match d'appui Raouf Ben Aziza (20 buts, meilleur buteur du championnat), Hamed Kamoun (5), Othman Jenayah (4) et Samir Baccaou (3) Défaite en 1/2 finale contre le Club africain (0-1)
1976-77 4e Raouf Ben Aziza (14), Othman Jenayah (4), Hamed Kamoun et Jamaleddine Garna (3) Défaite en 1/8e contre le Club africain (1-3)
1977-78 3e Raouf Ben Aziza (20 buts, meilleur buteur du championnat)[4], Samir Baccaou (4), Khaled Soussi, Slah Karoui et Rachid Slama (2) Non disputée

Années 2000

Le club sahélien est le premier club tunisien à remporter la Ligue des champions de la CAF dans sa nouvelle édition, le , après deux finales perdues contre Al Ahly SC en 2005 et Enyimba FC en 2004. Après avoir battu Al Ahly lors de la finale au Caire, l'ESS participe à la coupe du monde de football des clubs organisée au Japon. Pour son premier match, l'équipe affronte le Club de Fútbol Pachuca, champion du Mexique, qui n'est autre que le vainqueur de la Ligue des champions de la CONCACAF : le match se solde par la victoire de l'ESS dans les dernières minutes de la rencontre, grâce à une frappe des 28 mètres de Moussa Nary, exploitant une action à trois passes et une ouverture de Mury Ogunbiyi à la 85e. Cette victoire lui permet d'accéder en demi-finale face au Club Atlético Boca Juniors, qui s'impose finalement sur un score de 1 à 0, match marqué par un but à la 37e minute et l'expulsion de Fabián Vargas à la 65e[5] ; l'ESS s'était créé deux occasions avec Amine Chermiti et Gilson Silva aux 44e et 89e minutes. Par la suite, les étoilés terminent en quatrième place et l'ESS est élu meilleur club africain par la Confédération africaine de football.

L'Étoile sportive du Sahel a enregistré une première dans le football tunisien en lançant, sur un support DVD, un documentaire réalisé par Mokhtar Laâjimi sur sa longue histoire de plus de huit décennies intitulé : L'Étoile, un champion d'Afrique.

L'Étoile sportive du Sahel est le meilleur club africain de l'année 2015[6] selon le classement de l'IFFHS. À ce titre, il apparaît comme le 36e meilleur club du monde, devançant de très loin ses premiers poursuivants africains[7], le Zamalek SC et l'USM Alger pointant respectivement à la 86e et à la 90e position.

En 2017, elle finit deuxième du championnat en perdant la finale face à l'Espérance sportive de Tunis (3-0). Le 26 novembre, suite à des actes de violence lors d'un match contre l'Espérance sportive de Tunis, le président du club, Ridha Charfeddine, annonce son retrait[8].

Compétitions nationales Régional Compétitions internationales
Compétitions actuelles

Anciennes compétitions

Compétitions actuelles

Anciennes compétitions

Direction

Présidents

Depuis sa création, Hamed Karoui reste celui qui a été le plus longtemps président du club (vingt ans de 1961 à 1981). En juillet 2007, l'ancien joueur du club, Othman Jenayah, est nommé président d'honneur.

Pays Nom Période Pays Nom Période
1 Chedly Boujemaâ 1925-1926 13 Hamed Karoui 1961-1981
2 Ali Laârbi 1926-1927 14 Abdeljelil Bouraoui 1981-1984
3 Younès Bouraoui 1927-1929 15 Hamadi Mestiri 1984-1988
4 Ali Laâdhari 1929-1932 16 Abdeljelil Bouraoui 1988-1990
5 Mohammed Maârouf 1932-1935 17 Hamadi Mestiri 1990-1993
6 Hamed Akacha 1935-1944 18 Othman Jenayah 1993-2006
7 Mohamed Ghachem 1944-1953 19 Moez Driss 2006-2009
8 Sadok Mellouli 1953-1954 20 Hamed Kammoun 2009-2011
9 Abdelhamid Sakka 1954-1956 21 Hafedh Hmaied 2011-2012
10 Ali Driss 1956-1959 22 Ridha Charfeddine 2012-
11 Mohamed Atoui 1959-1960
12 Ali Driss 1960-1961

Staff administratif, technique et médical

  • Ridha Charfeddine (président)
  • Chokri Laamiri (président de la section football)
  • Mondher Hadda (vice-président de la section football)
  • Imed Ben Younes (entraîneur)
  • Naoufel Chebil (entraîneur adjoint)
  • Ahmed Berriri (préparateur physique)
  • Faouzi Aouni (entraîneur des gardiens)
  • Kacem Bannour (analyste vidéo)
  • Vacant (directeur technique)
  • Khaled Maaref (médecin)
  • Chiheb Bouali (kinésithérapeute)

Effectif

Effectif professionnel (2019-2020)

Effectif Étoile sportive du Sahel de la saison 2019-2020
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[9] Nom Date de naissance Sélection[10] Club précédent
1 G Mathlouthi, AymenAymen Mathlouthi 14/09/1984 (35 ans) TunisieAl-Adalah FC (en)
16 G Bdiri, MakremMakrem Bdiri 09/01/1991 (29 ans) US Monastir
27 G Krir, AchrafAchraf Krir 27/12/1991 (28 ans) ES Zarzis
- G Ayoub, AladinAladin Ayoub 03/08/1996 (23 ans) Virtus Entella
2 D Ben Aziza, SaddamSaddam Ben Aziza 08/02/1991 (29 ans) TunisieAS Gabès
4 D Konaté, MohamedMohamed Konaté 20/10/1992 (27 ans) RS Berkane
5 D Jemal, AmmarAmmar Jemal 20/04/1987 (32 ans) Al-Arabi
6 D Kechrida, WajdiWajdi Kechrida 05/11/1995 (24 ans) TunisieFormé au club
12 D Ben Ouanes, MorthadaMorthada Ben Ouanes 02/07/1994 (25 ans) TunisieCA Bizerte
13 D Sellami, BahaeddineBahaeddine Sellami 06/02/1997 (23 ans) Formé au club
15 D Boughattas, ZiedZied Boughattas 05/12/1990 (29 ans) TunisieFormé au club
24 D Raddaoui, AhmedAhmed Raddaoui 17/06/1997 (22 ans) Formé au club
7 M Lahmar, HamzaHamza Lahmar 28/05/1990 (29 ans) Koweït SC
8 M Brigui, AlayaAlaya Brigui 01/01/1992 (28 ans) Formé au club
10 M Msakni, IhebIheb Msakni 13/07/1988 (31 ans) Al Ahed Beyrouth
14 M Methnani, MohamedMohamed Methnani 03/03/1992 (28 ans) Al-Qadisiya
17 M Chikhaoui, YassineYassine Chikhaoui  22/09/1986 (33 ans) Al Ahli SC
18 M Belarbi, FirasFiras Belarbi 27/05/1996 (23 ans) TunisieCA Bizerte
19 M Hannachi, MaherMaher Hannachi 31/08/1984 (35 ans) TunisieCS Sfax
20 M Baayou, MalekMalek Baayou 29/04/1999 (20 ans) TunisieFormé au club
23 M Aissa, MuhandMuhand Aissa 25/03/1994 (26 ans) LibyeAl-Ahly Tripoli
28 M Mahmoud, Mohamed HajMohamed Haj Mahmoud 24/04/2000 (19 ans) Formé au club
29 M Ben Amor, Mohamed AmineMohamed Amine Ben Amor 03/05/1992 (27 ans) TunisieFormé au club
9 A Aribi, KarimKarim Aribi 24/06/1994 (25 ans) DRB Tadjenanet
11 A Coulibaly, SouleymaneSouleymane Coulibaly 26/12/1994 (25 ans) Partick Thistle
21 A Zerdoum, RedouaneRedouane Zerdoum 01/01/1999 (21 ans) NA Hussein Dey
22 A Haj Hassen, HazemHazem Haj Hassen 15/02/1996 (24 ans) TunisieFormé au club
26 A Mouaki, DadiDadi Mouaki 11/09/1996 (23 ans) NA Hussein Dey
30 A González, DarwinDarwin González 20/05/1994 (25 ans) Deportivo La Guaira
- A Mejri, BilelBilel Mejri 06/02/1996 (24 ans) ES Tunis
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Ahmed Berriri
Entraîneur(s) des gardiens
  • Faouzi Aouni
Kinésithérapeute
  • Chiheb Bouali
Médecin(s)
  • Khaled Maaref

Légende

Joueurs prêtés
P.Nat.NomDate de naissanceSélectionClub en prêt
GRami Gabsi Tunisie-20 ansES Hammam Sousse
DJaouhar Ben Hassan Tunisie olympiqueUS Ben Guerdane
DMohamed Felah -AS Gabès
DSalah Harrabi -ES Hammam Sousse
DAbderrazek Bouzarra -JS Kairouan
DHoussem Souissi--AS Gabès
DAnas Sassi -JS Kairouan
MSalah Ghdamssi Tunisie-20 ansES Hammam Sousse
MSeif Abdellah Tunisie-20 ansES Hammam Sousse
MAymen Trabelsi -Al Entag Al Harby
MAchref Afli -JS Kairouan
MFraj Kayramani -CS Hammam Lif
MSalim Boukhanchouche -Abha Club
AMakrem Aloui Tunisie-20 ansES Hammam Sousse
AWadhah Zaidi -US Tataouine
AFakhreddine Ouji -US Ben Guerdane
AAymen Sfaxi -Stade tunisien
ARichard Danso Ghana olympiqueWAFA SC (en)
AShaka Bienvenue BurundiUS Tataouine
AFiras Iffia Tunisie olympiqueOlympique de Béja
AYosri Hamza -JS Kairouan

Onze de départ (toutes compétitions)

(Mis à jour le 1er juin 2019)

No. Pos. Joueur Titulaire Remplaçant
16GB Makrem Bdiri1
2DC Saddam Ben Aziza1
4DC Mohamed Konaté1
6DD Wajdi Kechrida1
12DG Mortadha Ben Ouanes1
29MR Mohamed Amine Ben Amor1
14MR Mohamed Methnani1
10MR Iheb Msakni1
19AiG Maher Hannachi1
9AiD Karim Aribi1
18SA Firas Belarbi1

Bdiri
Ben Aziza
Kechrida
Ben Ouanes
Methnani
Aribi
Belarbi

Honneurs individuels

Meilleurs buteurs

Nom Saison Nationalité Buts
1 Habib Mougou 1957-1958 Tunisie 28
2 Habib Mougou 1955-1956 Tunisie 25
3 Raouf Ben Aziza 1977-1978 Tunisie 22
4 Raouf Ben Aziza 1975-1976 Tunisie 20
5 Abdesselam Adhouma 1970-1971 Tunisie 17
6 Abdesselam Adhouma 1973-1974 Tunisie 16
7 Othman Jenayah 1969-1970 Tunisie 15
8 Francileudo Santos 1998-1999 Brésil / Tunisie 14
9 Ahmed Akaichi 2010-2011 Tunisie 14
11 Baghdad Bounedjah 2013-2014 Algérie 14

Meilleur joueur tunisien

Année Nom Nationalité
1970 Othman Jenayah Tunisie
1978 Raouf Ben Aziza Tunisie
1986 Kamel Azzabi Tunisie
1995 Zoubaier Baya Tunisie
1996 Zoubaier Baya Tunisie
2006 Yassine Chikhaoui Tunisie
2007 Amine Chermiti Tunisie
2019 Wajdi Kechrida[11] Tunisie

Meilleur joueur africain interclub de l'année

En 2007, lors d'une cérémonie organisée par la Confédération africaine de football, l'attaquant Amine Chermiti obtient le titre et le trophée du meilleur joueur des compétitions interclubs de la Ligue des champions de la CAF 2007 et de la coupe de la confédération 2006.

Ballon d'or arabe

Couleurs et logos

L'Étoile sportive du Sahel a opté dès son origine pour les couleurs rouge et blanche du drapeau de la Tunisie. À domicile, le joueur porte un maillot rouge avec une étoile blanche à cinq branches, un short blanc et des bas rouges.

Infrastructures

Stade olympique de Sousse

Le stade principal de l'Étoile sportive du Sahel est le stade olympique de Sousse, inauguré en septembre 1973, avec une capacité originelle de 10 000 places. Agrandi successivement pour atteindre 25 000 places, un projet vise à lui faire atteindre les 40 000 places pour un budget de 11 millions de dinars[12]. Les travaux d'agrandissement doivent commencer en 2017[13].

Centre d'entraînement et de formation

Prenant pour exemple les clubs européens, et dans un souci de professionnalisme, l'Étoile sportive du Sahel dispose d'un centre d'entraînement et de formation de joueurs situé à Sousse. Celui-ci est composé de six terrains de football dont deux synthétiques, d'un restaurant, d'une salle de musculation, d'un hôtel 3 étoiles appelé « Star's Sport Résidence »[14] et d'un centre de thalassothérapie.

Le centre a permis au club d'exporter des talents vers l'Europe, à l'instar d'Amine Chermiti (transféré au Hertha BSC en 2008), Yassine Chikhaoui (transféré au FC Zurich en 2006), Chaker Zouaghi, Mohamed Ali Nafkha, Ammar Jemal, Karim Haggui, Aymen Abdennour, Zoubaier Baya, Hamdi Nagguez, Alaya Brigui, Mohamed Amine Ben Amor et plusieurs autres joueurs, et lui a surtout permis d'être constamment compétitif pour remporter des titres locaux ou continentaux.

Groupes de supporters

Bouha, la mascotte officielle du club

Plusieurs groupes s'occupent des spectacles précédant les matchs ou le début de la deuxième période, appelés communément dakhla. Brigade Rouge, créée en 2001, est un groupe de supporters appartenant au mouvement barra brava[réf. nécessaire] ; deux sources de financement permettent au club de survivre : les ventes de produits dérivés (t-shirts, casquettes, pulls, écharpes, albums, etc.), les donations de puissants hommes d'affaires et celles des supporters.

D'autres groupes sont apparus tels que Fanatics en 2003, Saheliano en avril 2007, Hools Squad et Red Fans en 2009 ou No Fear en 2010[réf. nécessaire].

Nom Abréviation Date de création Mentalité
Brigade RougeBR.012001Barra brava
FanaticsF.032003Ultras
SahelianoS.072007Ultras
Hools SquadH.092009Ultras
Red FansRF.092009Barra brava
No FearNF.102010Ultras

Sponsors et équipementiers

Voici la liste des sponsors de l'Étoile sportive du Sahel :

Période Équipementier Sponsor
1995-1998 Adidas[réf. nécessaire] Coca-Cola[réf. nécessaire]
1998-2001
2001-2003
2003-2006 LG[réf. nécessaire]
Boga[réf. nécessaire]
Tunisie Télécom[réf. nécessaire]
2006-2009
2009-2011 Diadora[réf. nécessaire] Orange Tunisie[15]
2011-2012 Nike[réf. nécessaire]
2012-2014 Macron[16] Ooredoo[17]
2014-2017
2017-2018 Adidas[réf. nécessaire]
2018-2019 Macron[réf. nécessaire] SsangYong[18]
2019-2020 Macron[réf. nécessaire] Tunisie Télécom[réf. nécessaire]
Pâtes Warda[réf. nécessaire]
Winabet365[réf. nécessaire]

L'équipement du club est fabriqué par Adidas depuis 1995. Le premier sponsor est Coca-Cola, de 1995 à 2003. Par la suite, le club est sponsorisé par LG, Tunisie Télécom, Thomson et Chambourcy entre 2001 et 2009[réf. nécessaire]. En 2010, ce contrat prend fin et le club utilise pour trois saisons le logo d'Orange Tunisie afin de promouvoir son site web. Ensuite, en 2013, un accord est conclu avec Ooredoo.

Notes et références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « L'Étoile du sahel dissoute », Le Petit Matin, 22 mars 1961
  3. Rachid Gribaâ avait marqué les dix buts lors des sept premiers matchs et était destiné à une carrière exceptionnelle mais une méchante blessure compromet sa carrière footballistique et il s'oriente vers des études d'ingénieur.
  4. Raouf Ben Aziza marque en réalité 22 buts dont deux au cours d'un match contre le Club olympique des transports, match qui est rejoué en fin de championnat sans qu'il y marque de buts.
  5. « L’Étoile du Sahel sort de la coupe du monde des clubs avec les honneurs », sur babnet.net, (consulté le 14 janvier 2016)
  6. « IFFHS : l'Étoile du Sahel meilleure formation africaine de l'année 2015 », sur kawarji.com, (consulté le 14 janvier 2016)
  7. « Classement IFFHS : l'ESS en tête des meilleurs clubs en Afrique en 2015 », sur shemsfm.net, (consulté le 14 janvier 2016)
  8. « Ridha Charfeddine démissionne de l'ESS », sur businessnews.com.tn, (consulté le 27 novembre 2017)
  9. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  10. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  11. « Football : Wajdi Kechrida soulier d'or 2019 », sur kapitalis.com, (consulté le 21 décembre 2017)
  12. « La capacité du stade de Sousse sera augmentée à 40 000 places », sur gnet.tn, (consulté le 4 octobre 2016)
  13. « Le stade olympique de Sousse fera peau neuve à partir de 2017 », sur kawarji.com, (consulté le 4 octobre 2016)
  14. « Hôtel du Club », sur etoile-du-sahel.com (consulté le 13 janvier 2016)
  15. « ESS - Un accord de partenariat avec Orange Tunisie pour les 3 prochaines saisons », sur etoile-du-sahel.com, (consulté le 13 janvier 2016)
  16. « ESS - La marque italienne Macron nouvel équipementier », sur etoile-du-sahel.com, (consulté le 13 janvier 2016)
  17. « Tunisiana Ooredoo, sponsor officiel du CA, du CSS, de l’ESS et de l’EST », sur tekiano.com, (consulté le 13 janvier 2016)
  18. [vidéo] Contrat de sponsoring entre l'Étoile sportive du Sahel et SsangYong sur YouTube

Voir aussi

  • Portail du football
  • Portail de la Tunisie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.