Île Saint-Mathieu

L’île Saint-Mathieu est une île fantôme, indiquée sur plusieurs cartes du début du XVIe siècle au début du XXe siècle, environ 1 000 kilomètres au nord-est de l'île de l'Ascension, approximativement à 2°S et 8°W. Elle aurait été découverte par des explorateurs portugais en 1516, le jour de la Saint-Mathieu. García Jofre de Loaísa l'aurait visitée le 20 octobre 1525, au cours d'un voyage en direction des Moluques. Elle apparaît sous ce nom sur plusieurs cartes à partir du début du XVIe siècle, notamment la carte du continent africain Africae Tabula Nova d'Abraham Ortelius. James Cook tente en vain de l'atteindre en 1775, au cours de son deuxième voyage[1]. Peter Leonard (1833) indique que l'erreur pourrait venir d'une confusion avec l'île d'Annobón, située à la même latitude, mais à 5°38' E de longitude[2]. Elle disparaît progressivement des cartes entre le début du XIXe siècle et le début du XXe siècle[3].

Pour l'île alaskane en mer de Béring, voir Île Saint-Matthieu.

Africae Tabula Nova d'Abraham Ortelius, mentionnant l'île Saint-Mathieu

Cartes mentionnant l'île Saint-Mathieu

Notes et références

  1. James Cook, The voyages of Captain James Cook round the world: printed verbatim from the original editions, and embellished with a selection of the engravings, vol. 4, Londres, Sherwood, Neely, and Jones, 1813, p. 248.
  2. Peter Leonard, Records of a voyage to the western coast of Africa in His Majesty's ship Dryad: during the years 1830, 1831, and 1832, Édimbourg, A. Shortrede, 1833, p. 216.
  3. (en) « Mar di Æthiopia Vulgo Oceanus Æthiopicus, Jansson, 1650 », The St. Helena Virtual Library and Archive.

Voir aussi

  • Portail du monde insulaire
  • Portail de l’océan Atlantique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.