Ŋ

La lettre eng est une lettre supplémentaire de l’alphabet latin utilisée dans certains alphabets dérivés de l’alphabet latin : l’alphabet international africain et l’alphabet international de Niamey et d’autres alphabets standardisés utilisés pour de nombreuses langues en Afrique, les alphabets de plusieurs langues sames, l’écriture de plusieurs langues d’Australie, de Papouasie-Nouvelle-Guinée ou d’Asie du Sud-Est, quelques langues d’Amérique du Nord et plusieurs transcriptions phonétiques comme l’alphabet phonétique international.

Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Pour les articles homonymes, voir ENG.

Eng
Graphies
Capitale Ŋ
Bas de casse ŋ
Lettre modificative
Utilisation
Écriture alphabet latin
Alphabets Alphabet africain de référence, Alphabet nordique unifié, Alphabet international africain, Alphabet phonétique international
Phonèmes principaux /ŋ/

Utilisation

Elle est utilisée dans l’écriture dans plus d’une centaine de langues[1], dont :

  • langues austro-asiatiques : tonga ;
  • langues eskimo-aléoutes : inupiak ;
  • langues océaniennes : mbula ;
  • langues papoues : ankave, bine, burum, gwahatike, kâte, komba, maisin, ono, selepet, siroi ;
  • langues tai-kadai : anciennement en zhuang.

Linguistique

Ce graphème semble avoir été inventé par Alexander Gill l'Aîné, enseignant anglais, qui l'aurait créé en 1619 pour des raisons didactiques[2]. Il a aussi été utilisé dans l’alphabet de Benjamin Franklin au xviiie siècle. Il a plus tard été repris dans l’alphabet phonotypique et ensuite dans l'alphabet phonétique international afin de représenter la même consonne occlusive nasale vélaire voisée : [ŋ], comme dans l'anglais sing [sɪŋ] « chanter ». Son équivalent en SAMPA est N.

À partir de l'API, la lettre a été plus tard adaptée pour l'écriture de langues qui utilisent ce son, comme les langues sames et de nombreuses langues aborigènes, essentiellement en Afrique et en Océanie.

Variantes et formes

Forme de la capitale en n et en N

Sa capitale s'écrit comme la minuscule dans un format plus grand ou comme un N majuscule à hampe descendante. Ainsi, la forme n est préférée pour beaucoup d’orthographes de langues africaines à écriture latine tandis que c'est la forme N qui prédomine pour les langues sames. La minuscule est toujours ŋ mais a connu des variantes.

Formes du eng
MajusculeMinusculeDescription
Formes courantes de Ŋ et ŋ, ici avec les polices Helvetica et Times New Roman
Formes de Ŋ et ŋ, courantes dans les langues sames ou en inupiaq.
Formes de Ŋ et ŋ, courantes dans les langues africaines ou les langues amérindiennes.
Formes plus rares de Ŋ et ŋ.
Formes de Ŋ et ŋ, parfois utilisées, notamment dans l’Alphabet phonotypique ou dans des ouvrages gamilaraay de William Ridley au xixe siècle.
Formes plus rares de Ŋ et ŋ.
Forme de la minuscule rappelant un g à double boucle utilisée dans Ethnography and Philology de Horatio Hale (en) publié en 1846.

Représentation informatique

La lettre eng est représentée dans le codage Unicode par U+014A pour la capitale et U+014B pour la minuscule. Unicode ne s'attachant normalement pas aux œils des caractères, on ne distingue pas le tracé des capitales.

formesreprésentationschaînes
de caractères
points de codedescriptions
capitaleŊŊU+014AU+014Alettre majuscule latine eng
minusculeŋŋU+014BU+014Blettre minuscule latine eng
exposantU+1D51U+1D51lettre modificative minuscule eng

Des caractères codés pour représenter Ŋ et ŋ sont aussi présents dans les codages suivant

CodageŊŋ
ECMA-94[3]0xBD0xBF
ISO/CEI 8859-4[4]0xBD0xBF
ISO 5426-20x640x74
ISO 64380xC70xD7
ITU T.61 (en)0xEE0xFE
Windows-1270 (en)0xB80xB9
Mac OS Sámi (en)0xB10xBA
EBCDIC 1069 (en)0xB80xAB
EBCDIC 1113 (en)0xB60xB7


Notes et références

Bibliographie

  • (en) European Computer Manufacturers Association, Standard ECMA-94, 8-bit single-byte coded graphic character sets – Latin alphabets No. 1 to No. 4, , 2e éd. (1re éd. 1986) (lire en ligne)
  • (en) Alexander Gill, Logonomia Anglica, , p. 12
  • (en) ISO/IEC 8859-4:1998 – 8-bit single-byte coded graphic character sets, Part 4: Latin alphabet No. 4 (ébauche), (lire en ligne)
  • (en) T.61 : Character repertoire and coded character sets for the international teletex service (lire en ligne)
  • (en) John Maidment, « Eng », sur John Maidment’s Blog,
  • (en) John Maidment, « Cedilla 2.1 »
  • (en) Lorna A. Priest, Request to document glyph variants (no L2/08-034R), (lire en ligne)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Ŋ et ŋ, Scriptsource.org
  • Portail de l’écriture
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.