Ɔ

Ɔ (minuscule ɔ), appelée o ouvert (du nom du phonème qu'elle représente dans l'alphabet phonétique international) ou c culbuté, est une lettre additionnelle utilisée comme voyelle dans certaines langues africaines d’Afrique de l’Ouest (le bambara, l’ewe, l’ikposso, le yala, le yoruba du Bénin, etc.) ou d’Afrique centrale (le lingala, le lomongo, etc.), et dans l’écriture de certaines langues amérindiennes comme le hupda en Colombie. Elle a aussi été utilisée comme consonne dans l’écriture des langues mayas du XVIIe au XXe siècle pour transcrire la consonne affriquée alvéolaire sourde [t͡sʼ]. En danois, norvégien, suédois et anciennement islandais, cette lettre, ou cette lettre suivie d’un deux-points, est utilisé comme symbole explicatif, c’est-à-dire indiquant une note explicative.

Ne doit pas être confondu avec la partie de certains chiffres romains ; ni avec la lettre claudienne antisigma : Ↄ.
Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

O ouvert
Ɔ ɔ
Ɔ ɔ
Graphies
Capitale Ɔ
Bas de casse ɔ
Lettre modificative
Utilisation
Alphabets akan, bambara, ewe, hupda, ikposso, lingala, loko, lomongo, yala, yoruba, etc.
Ordre après O
Phonèmes principaux /ɔ/

Utilisation

Alphabet phonétique international

Dans l’alphabet phonétique international, le ɔ minuscule transcrit une voyelle moyenne inférieure postérieure arrondie.

Langues africaines

Plusieurs orthographes de langues africaines basés sur l’Alphabet international africain ou l’Alphabet africain de référence utilisent le Ɔ et ɔ pour transcrire une voyelle moyenne inférieure postérieure arrondie. Cette lettre est reprise dans l’Alphabet général des langues camerounaises, l’Alphabet des langues nationales du Bénin, l’Alphabet scientifique des langues du Gabon, l’orthographe standardisée du Congo-Kinshasa, l’Alphabet national guinéen, l’Alphabet national tchadien, l’Alphabet des langues nationales du Mali et l’Orthographe pratique des langues ivoiriennes.

Langues scandinaves

Le symbole explicatif  ɔ:  dans un dictionnaire dano-norvégien d’Ivar Aasen publié en 1873.

En danois, norvégien, suédois et anciennement islandais,  ɔ:  (ou  ɔ ) est utilisé comme symbole explicatif (forklaringstegn en danois et norvégien, förklaringstecken en suédois) indiquant une note explicative[1].

Diacritiques

Dans certaines langues, cette lettre peut être munie de diacritiques :

Variantes et formes

Le O ouvert a différentes formes.

Formes du O ouvert
MajusculeMinusculeDescription
Formes les plus fréquentes, basées sur un C tourné.
Forme basées sur un C réfléchi (voir pour la lettre claudienne ou la lettre abréviative).

Représentation informatique

Cette lettre possède les représentations Unicode suivantes :

formesreprésentationschaînes
de caractères
points de codedescriptions
capitaleƆƆU+0186U+0186lettre majuscule latine o ouvert
minusculeɔɔU+0254U+0254lettre minuscule latine o ouvert
exposantU+1D53U+1D53lettre modificative minuscule o ouvert

Notes et références

  1. Dansk Sprognævn 1991, s.v.  Tegnet for »det vil sige«.

Bibliographie

  • (da) Dansk Sprognævn, « Spørgsmål og svar » », Nyt fra Sprognævnet, no 1, , p. 13-14 (lire en ligne)
  • (en) Lorna A. Priest, Request to document glyph variants (no L2/08-034R), (lire en ligne)
  • (en) Alfred Marston Tozzer, A Maya grammar, with bibliography and appraisement of the works noted, Cambridge, Massachusetts, Peabody Museum of American Archaeology and Ethnology, Harvard University, coll. « Papers of the Peabody Museum of American Archaeology and Ethnology, Harvard University » (no 9), (lire en ligne)

Voir aussi

Liens externes

  • Ɔ, Scriptsource.org
  • ɔ, Scriptsource.org
  • , Scriptsource.org
  • Portail de l’écriture
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.