Ɛ

Ɛ (minuscule ɛ), appelé epsilon, epsilon latin, ou E ouvert, est une lettre additionnelle de l’alphabet latin qui est utilisée dans l’écriture de plus d’une centaine de langues africaines et dans certaines langues nord-américaines. Sa graphie minuscule est également utilisée dans l'alphabet phonétique international et d’autres alphabets phonétiques. Elle est habituellement appelée epsilon[1] lorsqu’elle est utilisée comme lettre de l’alphabet, mais on l’appelle aussi E ouvert dans les notations phonétiques. Cet epsilon n’est cependant pas l’epsilon grec, noté  Ε  en majuscule et  ε  en minuscule ; c’est pour cette raison qu’on l’appelle aussi epsilon latin.

Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Ne doit pas être confondu avec la lettre grecque epsilon ‹ Ε ε  ou la lettre cyrillique zé réfléchi ‹ Ԑ ԑ .

Epsilon,
E ouvert
Graphies
Capitale Ɛ
Bas de casse ɛ
Lettre modificative
Utilisation
Alphabets akan, bambara, bafia baoulé, bassa, chipewyan, comox, dioula, douala, ewe, ewondo, langues gbe, ikposso, kabyle, lika, lingala, loko, maa, mandenkan, mangbetu, medumba, moré, ngiemboon, nuer, otomi de la sierra, otomi de la Tenango, chleuh, tamazight du Maroc central, kabyle, chaoui, rifain, chenoui, tamasheq, chelha tunisien, nafusi, siwi, wum, yala, yoruba
Ordre après E
Phonèmes principaux [ɛ], [ʕ]

Utilisation

En Afrique, l’epsilon latin est utilisé comme voyelle pour écrire les langues akan, le bafia, le bambara (ou mandenkan), le baoulé, le bassa, le dioula, le douala, l’ewe, l’ewondo, les langues gbe, l’ikposso, le lika, le lingala, le loko, le maa, le mangbetu, le medumba, le moré, le ngiemboon, le nuer, le wum, le yala, le yoruba (au Bénin), et comme consonne (consonne fricative pharyngale voisée, [ʕ]) pour écrire les langues amazighes telles que le chleuh, le kabyle, le chaoui, le rifain, le tamasheq, le chelha tunisien, le nafusi (en Libye), le siwi (en Égypte), etc. .

En Amérique du Nord, l’epsilon latin est utilisé pour écrire le chipewyan, le comox, l’otomi de la sierra et l’otomi de la Tenango.

Linguistique

Ɛ représente une voyelle moyenne inférieure antérieure non arrondie (précisément écrite [ɛ] dans l'alphabet phonétique international).

Diacritiques

La lettre E ouvert peut-être munie de diacritiques dans l'écriture d'un certain nombre de langues utilisant l'alphabet latin :

Représentations informatiques

L’epsilon latin (erronément appelé open e, « e ouvert » en anglais) peut être représenté avec les caractères Unicode (latin étendu B, Alphabet phonétique international) suivants :

lettresreprésentationschaînes
de caractères
points de codedescriptionsnote
majusculeƐƐU+0190U+0190lettre majuscule latine epsilon
minusculeɛɛU+025BU+025Blettre minuscule latine epsilonà ne pas confondre avec la lettre minuscule grecque epsilon  ε  U+03B5
modificativeU+1D4BU+1D4Blettre modificative minuscule epsiloncodé pour le symbole phonétique

Notes et références

  1. Asmus Freytag, Rick McGowan et Ken Whistler, Unicode Technical Note #27: Known Anomalies in Unicode Character Names, The Unicode Consortium, 2006-05-08.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’écriture
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.