130 Est 30254 à 30766

Les Mogul série 8s numéros entre 30254 et 30766 sont des locomotives à vapeur. Elles étaient des machines à trois essieux moteurs couplés de la classe des 130.

Est série 8s 30254 à 30766
SNCF 130 B 254 à 766
La 130 B 476 en livrée 30476 Est, avec son tender 13 C 231 au dépôt de Longueville.
Identification
Exploitant(s) Compagnie des chemins de fer de l'Est
puis SNCF et CFTA
Désignation Est 30254 à 30766
puis 1-130 B 254 à 766 SNCF
Type Mogul
Construction 1909 à 1926
Constructeur(s) Ateliers de la Compagnie des chemins de fer de l'Est à Épernay
Service commercial de 1909 à 1969
Production totale 92 machines
Affectation Région Est de la SNCF
Utilisation Mixte
Préservation 130 B 348, 439 et 476
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux oOOO+ T
Foyer Belpaire
Surface de la grille 2,06 m2
Pression de la chaudière 16 kg/cm²
Surface de chauffe 108 m2
Surface de surchauffe 25 à 38 m2
Moteur Simple expansion
 Cylindres 2
 Alésage × course 460 * 660 mm
 Distribution Stephenson intérieures
 Échappement A trèfle à 3 jets
Puissance continue 990 à 1 050 ch
Effort de traction 13,8 kN
Ø roues motrices 1 420 mm
Ø roues AV 920 mm
Tare 48,1 à 49,2 t
Masse en service 53,2 à 54,3 t
Masse adhérente 39,7 à 40,7 t
Longueur HT 9,790 m
Largeur 2,800 m
Hauteur 4,220 m
Tender 13 C
 Tare du tender 14,3 t
 Capacité en eau 13 m3
 Capacité en charbon 5 t
 Masse en charge 32,3 t
Masse totale 63 t
Longueur totale 16 m
Vitesse maximale 80 km/h

Genèse

Elles furent construites par la Compagnie des chemins de fer de l'Est en ses ateliers situés à Épernay en partant d'anciennes 030 de la compagnie (série 0250 à 0766[1]), qui servirent aussi de base pour une partie de la série 130 Est 30252 à 30428 (futures : 1-130 A entre 252 et 428 ). Les transformations furent faites entre 1909 et 1926 pour un total de 92 machines tout en gardant les anciens numéros et en ne rajoutant que 30 devant[2]. En 1938 les 92 machines devinrent les 1-130 B entre 254 et 489 et entre 701 et 766 à la SNCF.

Utilisation et services

La 130 B 307 en gare de Chaumont en 1958.

À partir de 1938 leurs cousines, les 130 Est 30252 à 30428 (futures : 1-130 A entre 252 et 428), disparurent des inventaires relativement vite alors que les 1-130 B connurent pour certaines une carrière de près de 109 ans en comptant la période où elles étaient du type 030 (ce qui constitue assurément un record de longévité !). En effet à la date de radiation des dernières 1-130 A il restait 32 machines encore en service. Les CFTA en louèrent près d'une vingtaine à la SNCF et ce jusqu'en 1969 avec la radiation des 4 dernières 1-130 B du dépôt de Gray. En 1954, 3 machines affectées au dépôt de Lumes, reçurent des tenders provenant des 220 Est 2401 à 2432 (futures : 1-220 A 401 à 432) pour assurer les trains de la région de Monthermé où seules les 1-130 B étaient admises sur les lignes[2]. Pendant la Seconde Guerre mondiale les Allemands emmenèrent un certain nombre de ces machines et 4 d'entre elles ne sont jamais revenues, leur radiation (administrative) intervenant en 1948. Pour les 030 non transformées la réforme eut lieu avant 1938.

Description

Ces machines disposaient d'un moteur à deux cylindres et à simple expansion. Le foyer était de type « Belpaire » et l'échappement à valves remplacé sur certaines unités par trèfle à 3 jets. La distribution était intérieure et du type « Stephenson ». L'essieu avant était traité en bissel de type « Est » avec un déplacement latéral de + ou - 42 mm. De fait ces machines sont très ressemblantes aux 130 Est 30252 à 30428 (futures : 1-130 A entre 252 et 428) mis à part le moteur.

Transformation

Les transformations subies s'apparentent plus à une reconstruction car en dehors du châssis, du train de roue et de la distribution il ne fut conservé que les pièces de détail telles que : sifflets, tampons, couvre-roues, etc. Comme il fallait s'y attendre ces locomotives se sont montrées plus stables, plus économiques et plus puissantes que les machines d'origine. Avec ces qualités qui leur donnaient une bonne liberté d'allure et une faible masse à l'essieu elles furent aptes à tous les services sur toutes les lignes du réseau. De plus les résultats obtenus sur les frais d'entretien, sur la facilité de démarrage, sur la simplicité de conduite, etc. firent que la Compagnie des chemins de fer de l'Est poursuivit la transformation très longtemps et sur un plus grand nombre d’unités par rapport à leurs cousines compound.

Tender

Les tenders qui leur étaient accouplés furent de plusieurs types et étaient les mêmes que pour leur cousines à une exception près :

  • les mêmes que ceux des 021 Est 441 à 485 (futures : 1-021 A entre 446 et 478), à savoir des tenders à deux essieux contenant m3 d'eau et 5 t de charbon immatriculés 826 à 958 puis 1-7 A 826 à 958
  • les mêmes que ceux des 021 Est 441 à 485 (futures : 1-021 A entre 446 et 478 ) et des 030 Est 3001 à 3014 (futures : 1-030 B entre 1 et 14 ), à savoir des tenders toujours à deux essieux mais contenant 10 m3 d'eau et 5 t de charbon immatriculés 371 à 427 puis 1-10 A 371 à 427
  • des tenders toujours à 2 essieux et contenant 13 m3 d'eau et 5 t de charbon immatriculés 2001 à 2065 puis 1-13 A 1 à 65 avec un châssis analogue aux 10 A 371 à 427
  • des tenders toujours à 2 essieux avec la même contenance que les 1-13 A 1 à 65 mais avec un empattement plus long immatriculés 2066 à 2105 puis 1-13 B 66 à 105
  • des tenders toujours à 2 essieux avec la même contenance que les 1-13 A 1 à 65 et le même châssis que les 1-13 B 66 à 105 mais différant sur quelques détails immatriculés 2106 à 2232 puis 1-13 C 106 à 232
  • et enfin les exceptions qui étaient des tenders à 3 essieux contenant 20 m3 d'eau et 6 t de charbon immatriculés 1841 à 1872 puis 1-20 A 42 à 72 provenant des 220 Est 2401 à 2432 (futures : 1-220 A 401 à 432)

Caractéristiques

La 130 B 348 avec son tender 20 A 30 à Longueville.
  • Pression de la chaudière : 16 kg/cm²
  • Surface de grille : 2,06 m2
  • Surface de chauffe : 108 m2
  • Surface de surchauffe : de 25 m2 à 38 m2
  • Diamètre et course des cylindres : 460 mm * 660 mm
  • Diamètre des roues du bissel : 920 mm
  • Diamètre des roues motrices : 1 420 mm
  • Masse à vide : de 48,1 t à 49,2 t
  • Masse en ordre de marche : de 53,2 t à 54,3 t
  • Masse adhérente : 39,7 t à 40,7 t
  • Longueur hors tout : 9,79 m
  • Masse du tender en ordre de marche : sera mis plus tard
  • Masse totale : sera mis plus tard
  • Longueur totale : ?
  • Vitesse maxi en service : 80 km/h

Machines préservées

3 locomotives de cette série sont aujourd'hui préservées :

Modélisme

Les 1-130 B ont été reproduites à l'échelle HO par l'artisan Loco Set Loisir (Artmétal-LSL) sous forme de kit en laiton à monter et par Reprofer (puis RMCF) en kit principalement en bronze.

Notes et références

  1. « La locomotive 130 B Est, bonne à tout faire, les anciens trains de légende. », sur www.antiqbrocdelatour.com (consulté le 10 octobre 2018)
  2. Les locomotives à vapeur de la SNCF Région Est, par Jean GILLOT, 1976, Éditions PICADOR.
  3. Notice no PM37000373, base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

Liens externes

  • Portail du chemin de fer
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.