1960 en dadaïsme et surréalisme

Pour l'année, voir 1960.

Éphémérides

Septembre

Cette année-là

  • André Breton accorde un entretien télévisé pour Radio-Canada[1].
  • À New York, exposition Surrealist intrusion in the enchanters domain, organisée par Breton et Marcel Duchamp[2].

Œuvres

  • Augustin Cardenas
    • Bonjour à la terre, sculpture de bois brûlé
    • La Passion du temps, sculpture en marbre de Carrare. Breton : « Originellement préposée sans intermédiaire à la cueillette, la main était faite de toute sa pulpe, de tous ses nerfs, pour apprécier, au besoin sans le secours de l'œil, ce qui peut, aussi bien d'emblée qu'à retardement, répondre au désir… Si habile soit-elle - comme un libellule - la main de Cardenas, pour notre bonheur, en reste à ce stade hautement privilégié. »
  • Adrien Dax
    • Sous l'écorce des pierres, impression en relief[3]
  • Ousni El Hage
    • Len, poèmes[4]
  • Max Ernst
    • Un caprice de Vénus, huile sur toile
  • Aline Gagnaire
    • Tableau chiffon, huile sur toile[5]
  • Radovan Ivsic
  • Rita Kernn Larsen
    • Sans tête, huile sur toile[7]
  • Ghérasim Luca
    • La Clé, poèmes : « La vraie liberté sera transmutation
      sera rien qu'agitation
      de cage en cage
      Serait-ce faiblesse de ma part
      que de vouloir insérer l'humour
      dans ce besoin de blesser
      un certain penchant de l'homme
      pour les chants d'amour les contes de fées
      les châteaux de cartes… ? »[8]
  • Joyce Mansour
    • Rapaces, poèmes[9]
  • Marcel Mariën
    • L'Imitation du cinéma, film[10]
  • Richard Oelze
    • Épicure, huile sur toile[11]
  • Clovis Trouille
    • Stigma diaboli, huile sur toile[12]
  • Remedios Varo
    • Chez le chirurgien esthétique[13]
    • Mimétisme[14], huiles sur masonite

Notes et références

  1. Avec Judith Jasmin, réalisation Gérard Chapdeleine. Pas de date précise, mais Breton évoque la mort de Benjamin Péret survenue « il y a trois mois », (le 18 septembre 1959). En complément de programme du DVD, L'Invention du monde, film de Michel Zimbacca et Jean-Louis Bédouin (1952), réédité en 2010.
  2. Alain et Odette Virmaux, Les Grandes figures du surréalisme international, Bordas, Paris, 1994, p. 31.
  3. Pierre, op. cit., p. 23.
  4. Biro, op. cit., p. 140.
  5. Reproduction dans Obliques n° 14-15, 4e trimestre 1977, p. II.
  6. Éditions Surréalistes, Paris. La lithographie est reproduite dans le recueil Poèmes, Gallimard, Paris, 2004.
  7. Reproduction dans Obliques n° 14-15, 4e trimestre 1977, p. 46.
  8. Bédouin, op. cit., p. 153.
  9. Bédouin, op. cit., p. 285.
  10. Cité dans La Quinzaine littéraire n° 1030, 16 janvier 2011, p. 25 : « … un film classé "ignoble et infâme" par la Centrale catholique belge, en 1960. »
  11. Pierre, op. cit., p. 250.
  12. Biro, op. cit., p. 65.
  13. 71 × 35,5 cm, collection particulière, Paris. Reproduction dans Colvile, op. cit., p. 301.
  14. 49,5 × 50,5 cm, collection particulière. Reproduction dans Colvile, op. cit., p. 292.


  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de la littérature
  • Portail de la peinture
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.