20e arrondissement de Paris

Le 20e arrondissement est le dernier des vingt arrondissements de Paris. Situé sur la rive droite de la Seine, il est bordé au nord par le 19e arrondissement, à l'est par les communes des Lilas, de Bagnolet, de Montreuil et de Saint-Mandé, au sud par le 12e arrondissement, à l'ouest par le 11e.

20e arrondissement de Paris
« arrondissement de Ménilmontant »

Le pavillon de l'Ermitage dans le jardin de l'Hospice-Debrousse.
Administration
Pays France
Ville Paris
Quartiers
administratifs
Belleville (77)
Saint-Fargeau (78)
Père-Lachaise (79)
Charonne (80)
Maire
Mandat
Frédérique Calandra
2014 - 2020
Code postal 75020
Code Insee 75120
Démographie
Population 196 739 hab. (2017[1])
Densité 32 899 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 54″ nord, 2° 23′ 57″ est
Altitude Min. 50 m
Max. 127 m
Superficie 5,98 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
20e arrondissement de Paris
Géolocalisation sur la carte : Paris
20e arrondissement de Paris

    Aux termes de l'article R. 2512-1 du code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), il porte également le nom d'« arrondissement de Ménilmontant »[2], mais cette appellation est rarement employée dans la vie courante.

    Limites

    Il est limité au Sud par le cours de Vincennes, à l'Ouest par les boulevards de Charonne, de Ménilmontant et de Belleville correspondants aux ancienne limites du mur des Fermiers généraux, au Nord par la rue de Belleville et l'avenue de la Porte-des-Lilas et à l'Est par les rues des Frères-Flavien, Évariste-Galois, Pierre-Soulié, Jean-Jaurès, avenues du Professeur-André-Lemierre, Benoît-Frachon, Léon-Gaumont, rue du Commandant-L'Herminier et l'avenue de la Porte-de-Vincennes.

    Historique

    Le château de Ménilmontant, avec ses dépendances, absorbait le quart environ du 20e arrondissement actuel. Ce château était appelé au milieu du XVIIIe siècle le retrait Pompadour car la Marquise de Pompadour le possédait et y séjournait de temps en temps[3]. Dans un acte établissant la propriété d'un champ depuis 1768 on peut lire : « ... lopin de terre d'un quart d'arpent environ avec maisonnette, au lieu-dit les Montiboeufs, donné par Mme de Pompadour à Jeanne Mathurine Bécheux, gardeuse de moutons, pour lui faire une dot et qu'elle épouse son amoureux, Pierre Eustache Corterousse, nourrisseur à Charonne »[3]. Le parc de Ménilmontant était limité au Sud-Est par un autre domaine appelé le Mont-Louis et qui appartenait aux Pères Jésuites et qui est devenu le cimetière du Père-Lachaise. Le chemin des Partants séparait le parc de Ménilmontant du Mont-Louis[3].

    Au XVIIIe siècle, l'emplacement occupé par l'actuel 20e arrondissement était complété par la Ferme du Chanu, les vignobles des Panoyaux, et des Montiboeufs, le clos des Cendriers et les dépendances du parc du château de Saint-Fargeau dont le propriétaire était appelé, en raison de la vaste étendue de son domaine, Marquis de Carabas[3].

    Ces terrains, en grande partie, devinrent propriétés nationales, et furent achetés successivement par les fermiers ou domestiques des grands seigneurs qui les avaient possédés avant la Révolution.

    Le 20e arrondissement est créé en 1859, sous le Second Empire, par l'annexion à Paris d'une partie de l'ancienne commune de Belleville située au sud de la rue de BellevilleMénilmontant inclus —, d'une petite partie de la commune de Saint-Mandé et de la quasi-intégralité de l'ancienne commune de Charonne[4].

    Administration

    Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire du 20e arrondissement de Paris sont les suivantes :

    Élection Territoire Titre Nom Tendance politique - Début de mandat Fin de mandat
    Municipales 20e arrdt de Paris Maire du 20e arrondissement Frédérique Calandra PS mars 2014 mars 2020
    Municipales Ville de Paris (14 conseillers de Paris dans le 20e arrdt) Maire de Paris Anne Hidalgo PS mars 2014 mars 2020
    Législatives 6e circonscription - 20e sud-ouest Député Pierre Person LREM
    Législatives 8e circonscription - 20e sud Députée Laetitia Avia LREM
    Législatives 15e circonscription - 20e est et nord Députée George Pau-Langevin PS

    Mairie d'arrondissement

    Mairie du 20e arrondissement
    Liste des maires successifs depuis 1983
    ÉlectionIdentitéPartiNotes
    1983Didier BarianiUDFÉlu en 1983 et 1989.
    1995Michel CharzatPSÉlu en 1995 et 2001.
    2008Frédérique CalandraPSÉlue en 2008 et 2014.

    Conseillers de Paris du 20e arrondissement

    Les conseillers de Paris élus dans le 20e arrondissement sont au nombre de 14 : 7 du groupe Parti socialiste et Apparenté (David Assouline, Nathalie Maquoi, Julien Bargeton, Frédéric Hocquard, Virginie Daspet, Marinette Bache et Frédérique Calandra), 2 du Parti communiste (Raphaëlle Primet et Jacques Baudrier), 2 d'EELV (Antoinette Guhl et Jérôme Gleizes), 1 du Parti de Gauche (Danielle Simonnet) et 2 du groupe LR.

    Députés

    Le 20e arrondissement se partage entre la 15e circonscription, qui comprend la plus grande partie de l'arrondissement, et la 6e circonscription, qui rassemble une partie du 11e arrondissement (Folie-Méricourt-Saint-Ambroise) et, dans le 20e, le quartier de Belleville et une partie du quartier du Père-Lachaise.

    15e circonscription

    6e circonscription

    Politique nationale

    Démographie

    En 2012, la population de l'arrondissement est de 198 678 habitants sur 598 hectares, soit 33 224 hab/km2. C'est le troisième arrondissement parisien en termes de population, après le 15e et le 18e. Entre 1999 et 2006, la hausse de population est de 10 300 habitants, soit la deuxième hausse après celle du 19e arrondissement et près d'un cinquième de la hausse parisienne.

    Année
    (recensement national)
    Population Densité
    (hab. par km2)
    186170 060
    186687 444
    187290 158
    1936 (pic de population)208 11534 779
    1954199 88033 425
    1962199 31033 307
    1968188 92131 571
    1975175 79529 378
    1982171 97128 738
    1990184 47830 829
    1999182 95230 594
    2010195 303[6]32 659
    2012198 678[7]33 224
    2017196 739[1]32 899

    Population par quartier

    Année Population Densité
    (hab. par km²)
    Croissance
    annuelle depuis
    le dernier
    recensement
    1861 23 687 29 352 création
    1954 49 857
    1962 44 989
    1968 42 109
    1975 37 775
    1982 34 304
    1990 35 529
    1999 35 773 44 328
    Année Population Densité
    (hab. par km²)
    Croissance
    annuelle depuis
    le dernier
    recensement
    1861 2 855 1 920 création
    1954 35 216
    1962 38 176
    1968 37 309
    1975 39 285
    1982 41 756
    1990 41 687
    1999 42 087 28 303
    Année Population Densité
    (hab. par km²)
    Croissance
    annuelle depuis
    le dernier
    recensement
    1861 13 070 8 174 création
    1954 55 694
    1962 51 921
    1968 47 298
    1975 41 135
    1982 39 348
    1990 42 611
    1999 42 332 26 474
    Année Population Densité
    (hab. par km²)
    Croissance
    annuelle depuis
    le dernier
    recensement
    1861 7 327 3 504 création
    1954 59 113
    1962 64 573
    1968 62 409
    1975 57 260
    1982 56 404
    1990 64 583
    1999 62 901 30 082

    Géographie

    Les quartiers du 20e arrondissement

    Quartiers administratifs

    Comme chaque arrondissement parisien, le 20e est divisé en quatre quartiers administratifs, disposant anciennement chacun d'un commissariat de police :

    1. Quartier de Belleville (77e quartier de Paris)
    2. Quartier Saint-Fargeau (78e quartier de Paris)
    3. Quartier du Père-Lachaise (79e quartier de Paris)
    4. Quartier de Charonne (80e quartier de Paris)

    Quartiers au sens commun

    L'ancien village de Ménilmontant correspond à une partie des quartiers de Belleville et Saint-Fargeau.

    Voies du 20e arrondissement

    Principales rues et voies

    Projets et développements

    Bâtiments et installations

    Monuments et lieux remarquables

    Pavillon Carré de Beaudoin

    Bâtiments officiels

    Hôpitaux

    Établissements scolaires et universitaires

    • Autograf, 33 rue Saint-Blaise
    • Collège Flora-Tristan, 4 rue Galleron
    • Collège Henri-Matisse, 3 rue Vitruve
    • Collège Jean-Perrin, 6 rue Eugene-Reisz
    • Collège Léon-Gambetta, 149 avenue Gambetta
    • Collège Robert-Doisneau, 51 Rue des Panoyaux
    • Collège Colette-Besson, 9 rue des Panoyaux
    • Collège Pierre-Mendès-France, 24 rue Le Vau
    • Collège Françoise-Dolto, 354 rue des Pyrénées
    • Collège Jean-Baptiste-Clément, 26 rue Henri-Chevreau
    • Collège Lucie-Faure, rue des Pyrénées
    • Collège Saint-Blaise, 4 rue Galleron
    • Collège Sainte-Louise, 73 rue de la Mare
    • École dentaire française, 3 rue de l'Est
    • École élémentaire publique, 1 rue Levert
    • École élémentaire publique, 9 rue Bretonneau
    • École élémentaire des Amandiers (publique), 111 rue des Amandiers
    • École élémentaire Lesseps (publique), 9-11 rue de Lesseps
    • École élémentaire Maurice-Chevalier (publique), 16 rue Julien-Lacroix
    • École Vitruve, 3 passage Josseaume
    • Faculté libre d'éthiopathie de Paris, 44 rue de l'Ermitage
    • ESA (Ecole Supérieure d'Assurance), 13 rue Fernand-Léger
    • Institut national de la kinésithérapie (INK), 3 rue Lespagnol
    • Institut technique informatique et commercial (ITIC), 190 bis, boulevard de Charonne
    • Lycée Hélène-Boucher, 75 cours de Vincennes
    • Lycée Maurice-Ravel, 89 cours de Vincennes
    • Lycée professionnel Étienne-Dolet, 7 rue Eupotoria
    • Lycée professionnel Charles-de-Gaulle, 17 rue Ligner
    • Lycée polyvalent Martin-Nadaud, 23 rue de la Bidassoa

    Lieux de cultes

    Culte catholique

    Culte protestant

    • Église réformée de Béthanie, 185 rue des Pyrénées
    • Église réformée de Belleville, 97 rue Julien-Lacroix

    Culte copte

    Culte islamique

    • Mosquée des Comoriens

    Culte israélite

    • Synagogue Nahalat Yeochoua, 98, rue de la Réunion
    • Synagogue de Belleville
    • Synagogue Julien-Lacroix, 75, rue Julien-Lacroix
    • Synagogue de la rue du Surmelin
    • Synagogue Ohr Binyamin, rue Pelleport
    • Synagogue DorVador, 10, rue du Cambodge

    Complexes sportifs

    Les stades :

    Les terrains de sports :

    • T.E.P. des Amandiers, 19 rue des Cendriers
    • T.E.P. Davout, 134 boulevard Davout
    • T.E.P. des Haies, 41 rue des Haies
    • T.E.P. Saint-Blaise; 13 rue Mouraud
    • T.E.P. Lagny, 21 rue de Lagny

    Espaces verts

    Parc de Belleville

    Jardins et Parc

    Squares

    Économie et tourisme

    L'activité touristique dans le 20e arrondissement repose essentiellement sur la visite du cimetière du Père-Lachaise, connu pour ses locataires célèbres.

    Revenus de la population et fiscalité

    En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 28 974 €, ce qui place le 20e arrondissement au 18e rang parmi les 20 arrondissements de Paris[9].

    Culture

    Bibliothèques

    • Bibliothèque municipale Assia Djebar, 1 Rue Reynaldo Hahn,
    • Bibliothèque municipale Couronnes, 66 rue des Couronnes
    • Bibliothèque municipale Louise-Michel, 29-35 rue des Haies
    • Médiathèque municipale Marguerite-Duras, 115 rue de Bagnolet
    • Bibliothèque municipale Mortier, 109 boulevard Mortier
    • Bibliothèque municipale Oscar-Wilde, 12 rue du Télégraphe
    • Bibliothèque municipale Sorbier, 17 rue Sorbier
    • Bibliothèque historique des Postes et des Télécommunications, 89 rue Pelleport

    Musées

    • Maison de l'air, parc de Belleville, 47 rue des Couronnes
    • Espace Monte-Cristo, 9 rue Monte-Cristo

    Cinémas

    • Étoile Lilas, place Maquis du Vercors
    • MK2 Gambetta, rue Belgrand

    Théâtres

    Arts

    Journalisme

    Cafés-restaurants-concerts

    Personnalités de l'arrondissement

    Architectes et urbanistes
    Artistes
    Écrivains
    Gastronomie
    Hommes politiques
    Inventeurs
    Mannequins
    Militaires
    Scientifiques
    • Les frères Chappe, inventeurs du télégraphe
    • Albert Besson (1896-1965), médecin hygiéniste, conseiller municipal de Saint-Fargeau dans les années 1930
    Sportifs

    Transports

    Réseau ferré

    La place Gambetta est desservie depuis le début du XXe siècle par le réseau de transports de la capitale.
    On voit ici un tramway de l'Est Parisien, lointain ancêtre de la RATP, devant la mairie du 20e arrondissement et en direction de Opéra.

    L'arrondissement comprend 19 stations et est desservi par 6 lignes de métro, dont une, la , qui est entièrement comprise dans l'arrondissement :

    Bus

    L'arrondissement est desservi par 14 lignes de bus :

    • Ligne 20 Louison Bobet - Porte des Lilas
    • Ligne 26 Gare Saint-Lazare - Nation
    • Ligne 48 Gare du Nord - Porte des Lilas
    • Ligne 56 Porte de Clignancourt - Château de Vincennes
    • Ligne 57 Arcueil Laplace - Porte de Bagnolet Louis Ganne
    • Ligne 60 Porte de Montmartre - Gambetta
    • Ligne 61 Place d'Italie - Église de Pantin
    • Ligne 64 Denfert-Rochereau - Porte des Lilas
    • Ligne 69 Champ-de-Mars - Gambetta
    • Ligne 71 Bibliothèque François Mitterrand - Porte de la Villette
    • Ligne 76 Châtelet - Bagnolet-Louise Michel
    • Ligne 86 Saint-Mandé - Champs de Mars (longe le cours de Vincennes)
    • Ligne 96 Gare Montparnasse - Porte des Lilas
    • Ligne 105 Mairie des Pavillons - Porte des Lilas
    • Ligne 102 Gambetta - Rosny-Bois-Perrier- RER
    • Ligne 215 Gare d’Austrelitz - Vincennes- RER
    • Ligne 351 Nation - Roissy (longe le cours de Vincennes)
    • La Traverse

    Le dépôt de bus RATP de Lagny, ouvert en 1905, se trouve actuellement 18 rue des Pyrénées. Il accueille les bus de 5 lignes : 26 29 46 56 86, ainsi que les Noctiliens N01, N16. Sa capacité est de 117 emplacements. Il a été reconstruit, en partie en souterrain[11], et a ouvert en . L'entrée se fait rue de Lagny.

    Vélib'

    Tramway

    Une ligne de tramway dénommée T3b relie la porte de Vincennes à la porte de la Chapelle, puis à la porte d'Asnières. Il traverse le 20e en suivant le boulevard des Maréchaux. Sept nouvelles stations sont créées aux endroits suivants : Porte de Vincennes, Porte de Montreuil, Marie de Miribel, Porte de Bagnolet, Séverine, Adrienne Bolland et Porte des Lilas.

    La ligne est mise en service le .

    Bibliographie

    • Action artistique de la Ville de Paris, Le 20e arrondissement : itinéraires d'histoire et d'architecture, Parigramme, , 144 p. (ISBN 2-913246-20-6)
    • Gérald Dittmar, Histoire du XXe arrondissement de Paris : 1860-2010, Ed. Dittmar, , 313 p. (ISBN 978-2-916294-27-8)
    • Thierry Haley (préf. Jean-Louis Celati), Paris, 20e arrondissement : 1900-1940, Paris, Parimagine, coll. « Mémoire des rues », , 191 p. (ISBN 2-916195-04-1)
    • Simon Lacordaire, Vie et histoire du XXe arrondissement, Paris, Hervas, coll. « Mémoire des rues », , 160 p. (ISBN 2-903118-26-4)
    • Lionel Longueville, Si le quartier de la Réunion m'était conté : chroniques ordinaires d'un médecin de campagne à Paris , Ed. de l'amandier, 1997, 142 p. (ISBN 2-907649-19-1)
    • J.P.Robert, Promenade dans le Paris Ancien Le XXème, Ed. Rotech Paris (ISBN 2-86849-100-6)
    • Clément Lépidis, Je me souviens du 20e arrondissement, Parigramme, , 120 p. (ISBN 978-2-916294-27-8)

    Notes et références

    1. Population légale Insee au 1er janvier 2020 (population au 1er janvier 2017).
    2. article R. 2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), sur Légifrance.
    3. Louis Lazare : Le 20e arrondissement de Paris
    4. Décret du 3 novembre 1859 qui fixe les dénominations des vingt arrondissements municipaux de la ville de Paris, dans le Bulletin des lois [lire en ligne]
    5. Maire de Suresnes en 1941.
    6. Insee - Populations légales en vigueur à compter du 1er janvier 2010
    7. Insee - Populations légales en vigueur à compter du 1er janvier 2012
    8. « Ouverture de Notre Dame des Coptes au cœur de Paris », blogcopte.fr (consulté le 29 octobre 2014)
    9. « Indicateurs de structure et de distribution des revenus en 2011 | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 29 avril 2017)
    10. Musée Ordre de la Libération, « Juan José Espana », sur Ordre de la Libération, (consulté le 23 novembre 2018).
    11. Reconstruction du centre bus Lagny..

    Voir aussi

    Liens externes

    • Portail de Paris
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.