266e division d'infanterie (Allemagne)

La 266e Division d'Infanterie (en allemand : 266. Infanterie-Division) est une des divisions d'infanterie de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

266e Division d'Infanterie
266. Infanterie-Division
Création 20 mai 1943
Dissolution Août 1944
Pays Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale

Historique

La 266.Infanterie-Division a été formée le au Centre de formation des troupes de Münsingen dans le Wehrkreis V de Stuttgart. La division a été formée en tant que division d'occupation statique.

Peu de temps après sa formation, la 266.Infanterie-Division est transféré en France où elle prend position le long de la côte nord de Bretagne. Toujours en position le , la division n'est pas directement impliquée dans les combats du jour J mais un Kampfgruppe mobile est formé composé de membres du personnel du I. et II./Grenadier-Regiment 897, et de diverses unités de soutien d'artillerie, qui sont envoyés en avant pour atteindre le front le , où elle a probablement combattu aux côtés de la 352.Infanterie-division. Comme les forces alliées ont poussé plus loin leurs têtes de pont de la Normandie, les éléments de la 266.Infanterie-division sont envoyés sur le front pour soutenir la garnison de Saint-Malo, un port français déclaré forteresse par le haut commandement allemand et a ordonné d'être défendu jusqu'au dernier.

Dans la deuxième semaine du mois d'août, les éléments restants de la 266. Infanterie-Division commencent à se replier de leur position dans le nord vers le port Forteresse, encore plus vital, de Brest, au sud. Alors en route vers Brest, elle trébuche comme la 6e division blindée américaine (6th Armored Division), qui avait fait un bond à travers la Bretagne et était prête à l'entrée dans Brest. La 6e division blindée est rapidement redirigée et une bataille s'ensuit le 9 et autour de Plouvien, Kerdalaës et Lannaneyen. Au sud, un Kamfgruppe formé par le général Hermann-Bernhard Ramcke se fraye un chemin à l'extérieur de Gouesnou pour une tentative de liaison avec la division en difficulté, mais n'arrive pas à forcer un couloir. Pendant les combats, les unités de ces deux divisions se sont entremêlées entraînant la capture du commandant de la 266. Infanterie-Division, le Generalleutnant Karl Spang. La 6e division blindée écrase la 266.Infanterie-division, de manière efficace pour la rendre inapte au combat. Divers survivants et traînards réussissent à trouver leur chemin vers Brest et continueront à tenir jusqu'au quand la forteresse de Brest sera finalement tombé.

Crimes de guerre

Des soldats du Artillerie-Regiment 266 et du Ostbataillon 629 ont pris part à l'assassinat de 25 civils à Saint-Pol-de-Léon le en représailles de la capture de soldats allemands par les partisans français qui ont mis les captifs dans le village.

Commandement

Début fin Grade Commandant
GeneralleutnantKarl Spang

Organisation

Date Armeekorps Armee Heeresgruppe Position
1943
Juillet Münsingen
Août LXXIV 7. Armee D Bretagne
1944
Janvier LXXIV 7. Armee D Bretagne
Mai LXXIV 7. Armee B Bretagne
Juillet (Div.) LXXIV 7. Armee B Bretagne
Juillet (Kgr.) II. Fallschirmkorps 7. Armee B Saint-Malo
Août LXV B Bretagne

Zone d'opérations

Ordre de bataille

1943
  • Grenadier-Regiment 897
  • Grenadier-Regiment 898
  • Grenadier-Regiment 899
  • Artillerie-Regiment 266
  • Pionier-Bataillon 266
  • Nachrichten-Abteilung 266
  • Sanitäts-Abteilung 266
  • Feldpostamt 266
  • Nachschubführer 266
  • Feldersatz-Bataillon 266
1944
  • Grenadier-Regiment 897
  • Grenadier-Regiment 899
  • Artillerie-Regiment 266
  • Pionier-Bataillon 266
  • Nachrichten-Abteilung 266
  • Sanitäts-Abteilung 266
  • Feldpostamt 266
  • Nachschubführer 266
  • Feldersatz-Bataillon 266

Bibliographie et sources

  • (de) Peter Lieb - Konventioneller Krieg oder NS-Weltanschauungskrieg?: Kriegführung und Partisanenbekämpfung in Frankreich 1943/44

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.