41e corps d'armée (Allemagne)

Le 41e corps d'armée (motorisé) (allemand XXXXI. Armeekorps (motorisiert)) est un corps d'armée de l'armée de terre allemande, la Heer, au sein de la Wehrmacht, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour les articles homonymes, voir 41e corps d'armée.

XXXXI. Armeekorps (motorisiert)
41e corps d'armée (motorisé)
Festungs-Stab Allenstein
État-major de forteresse Allenstein
Création 24 février 1940
Dissolution 7 juillet 1942
Pays  Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Corps d'armée
Guerres Seconde Guerre mondiale

Créé en février 1940, il combat pendant la campagne de l'Ouest. En vue de l'invasion de l'URSS, le corps prend en mai 1941 le nom d'état-major de forteresse Allenstein (allemand Festungs-Stab Allenstein) dans un but de camouflage. Participant à l'offensive en direction de Léningrad puis à celle contre Moscou, il combat ensuite défensivement pendant l'hiver-printemps 1942. Il prend part à l'offensive d'été allemande en 1942 et est renommé XXXXI. Panzer-Korps en juillet 1942.

Historique

Le XXXXI. Armeekorps (motorisiert) est formé le 24 février 1940 à Brieg, dans le Wehrkreis VIII. Dans le plan d'offensive à l'ouest, il est placé sous le commandement de la Panzergruppe von Kleist. Déployé en deuxième échelon, 180 km derrière le XIX. Armeekorps (mot.), il devra, quand le front se sera suffisamment élargi, se dégager des itinéraires pour mener une offensive à travers la Meuse au niveau de Monthermé[1], d'ailleurs en partie contre son "homonyme" français le XLIè corps d'armée, soit deux "41ès" corps d'armées ennemi(e)s "face à face", mi-.

Il combat en Belgique et en France en 1940, et sert plus tard comme force d'occupation aux Pays-Bas et à Paris jusqu'à ce qu'il soit envoyé sur le Front de l'Est pour l'Opération Barbarossa et le siège de Léningrad.

Il est renommé XXXXI. Panzerkorps le .

Organisation

Commandants successifs

Date Grade Commandant
- General der Panzertruppen Georg-Hans Reinhardt
- Generalleutnant Otto-Ernst Ottenbacher
- General der Panzertruppen Walter Model
- (intérim) General der Panzertruppen Friedrich Kirchner
- General der Panzertruppen Walter Model
- General der Panzertruppen Josef Harpe

Chef des Generalstabes

Date Grade Commandant
- Oberst i.G. Hans Roettiger
- Oberst i.G. August-Viktor von Quast

1. Generalstabsoffizier (Ia)

Date Grade Commandant
? 1941 Major i.G. Klostermann
? 1942 - Major i.G Claus Berger

Théâtres d'opérations

Ordre de batailles

Subordination

Date Armée Groupe d'Armées
1940
Mai 12. Armee Heeresgruppe A
Juin 12. Armee Heeresgruppe A
Juillet BdE
Septembre 16. Armee Heeresgruppe A
1941
Janvier 1. Armee Heeresgruppe D
Avril Panzergruppe 1 OKH
Mai Panzergruppe 4 Heeresgruppe C
Juin Panzergruppe 4 Heeresgruppe Nord
Octobre Panzergruppe 3 Heeresgruppe Nord
1942
Janvier 3. Panzerarmee Heeresgruppe Mitte
Février 9. Armee Heeresgruppe Mitte

Unités subordonnées

Unités organiques

  • Arko 129
  • Feldpostamt 441 (mot.)
  • Korps- Nachschubtruppen 441
  • Korps-Nachrichten-Abteilung 441

Unités rattachées

  • 36. Infanterie-Division (mot.)
  • 1. Panzer-Division
  • 6. Infanterie-Division
  • Lehr-Brigade 900
  • 36. Infanterie-Division (mot.)
  • 1. Panzer-Division
  • 6. Panzer-Division
  • 161. Infanterie-Division
  • 129. Infanterie-Division
  • Lehr-Brigade 900
  • 36. Infanterie-Division (mot.)
  • 1. Panzer-Division
  • 161. Infanterie-Division
  • Lehr-Brigade 900
  • 36. Infanterie-Division (mot.)
  • 2. Panzer-Division
  • 36. Infanterie-Division (mot.)
  • 342. Infanterie-Division
  • 2. Panzer-Division
  • 36. Infanterie-Division (mot.)
  • 6. Panzer-Division
  • 161. Infanterie-Division
  • 36. Infanterie-Division (mot.)
  • 342. Infanterie-Division

Notes et références

  1. Karl-Heinz Frieser (trad. de l'allemand par Nicole Thiers, préf. Werner Rhan), Le mythe de la guerre-éclair : La campagne de l'Ouest de 1940Blitzkrieg-Legende : der Westfeldzug 1940 »], Paris, Belin, , 2e éd., 479 p. (ISBN 978-2-7011-2689-0), p. 127.

Voir aussi

  • Portail de l’Allemagne
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.