Aéroport du Havre-Octeville

L'aéroport du Havre-Octeville (code AITA : LEH  code OACI : LFOH) est un aéroport situé au nord-ouest du Havre à cheval sur cette commune et la commune d'Octeville-sur-Mer. Il est géré par la Société d'Exploitation du Havre Aéroport (SEHA), filiale de SNC-Lavalin Aéroports depuis le 1er août 2012, dans le cadre d'une délégation de service public passée par la Communauté de l'Agglomération Havraise (CODAH), propriétaire de l'aéroport.

2003 !!

Le Havre - Octeville
Localisation
Pays France
Ville Le Havre
Coordonnées 49° 32′ 03″ nord, 0° 05′ 17″ est
Altitude 95 m (312 ft)
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
LEH
Géolocalisation sur la carte : France
LEH
Géolocalisation sur la carte : Le Havre
LEH
Pistes
Direction Longueur Surface
04/22 (044° / 244°) 2 300 m (7 546 ft) béton bitumineux
Informations aéronautiques
Code AITA LEH
Code OACI LFOH
Nom cartographique LE HAVRE O.
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Edeis
Site web aéroport Consulter
La tour de contrôle de l'aéroport du Havre.

L'aéroport du Havre est le 4e aéroport normand derrière l'aéroport de Caen, de loin le 1er en termes de passager transporté et de Deauville et Rouen, respectivement 2e et 3ème.

Histoire

En 2009, le magazine Air et Cosmos publie l'article "la nouvelle carte du ciel régional" dans laquelle il apparait évident que l'aéroport d'Octeville ne joue pas un rôle majeur en Normandie[1].

La fréquentation de l'aéroport est passée de 56 486 passagers en 2009 à 13 000 passagers en 2013, en raison de sa proximité avec l'aéroport de Deauville - Normandie.

En 2011, l'aéroport d'Octeville est déficitaire de 700,000 euros. En août 2012, la communauté d’agglomérations du Havre (CODAH) confie la gestion de l'aéroport d'Octeville, dont elle est propriétaire, au groupe SNC-Lavalin, gestionnaires d’aéroports[2]. Après le départ de Twin Jet de l'aéroport en 2012 et l'arrivée de Ryanair à l'aéroport de Deauville en 2014, l'activité commerciale de l'aéroport d'Octeville est fortement remise en question : Il devient difficile de concurrencer Deauville avec Ryan Air, et la CODAH refuse de subventionner de nouvelles lignes commerciales[3].

On lui réserve plusieurs avenirs : la déconstruction du terminal passagers ou en faire un aéroport d'affaires, contrairement à l'aéroport de Deauville-Normandie, qui dans ce cas serait un aéroport accueillant uniquement des vols charters. En 2015, une association nommée "Pas de port sans aéroport" a été créée pour lutter contre la destruction de l'aéroport.[réf. souhaitée]

En juin 2016, le contrôleur tour a été remplacé par un agent AFIS et la CTR a été déclassée en espace aérien G. De plus, L'ILS piste 22 est définitivement hors service[réf. nécessaire]. Pourtant, le trafic passagers a plus que doublé entre 2015 et 2016[4].

L'aéroport finit par se maintenir en se positionnant sur des offres "vols vacances"[5].

En 2017, quelque 10.000 passagers transitèrent par la plateforme du Havre, soit une augmentation de la fréquentation de 19% par rapport à 2016.

Situation

20 km
1:570 000

Activités

Aujourd'hui

L'aéroport du Havre-Octeville est essentiellement utilisé pour des vols charters nationaux et européens. De nombreuses destinations de vacances sont proposées chaque année (Tunisie, Baléares, Portugal, Grèce, Bulgarie, etc.) grâce aux agences de voyages locales qui affrètent les avions.

L'aéroport du Havre-Octeville est la base des hélicoptères des douanes, de la sécurité civile et de la station de pilotage du port du Havre. Il accueille également une activité loisir.

L'aéroport du Havre-Octeville sert également d'aéroport d'entrainement pour les Falcon de l'armée Française et pour la patrouille de France.

L'aéroport du Havre-Octeville est le siège de la compagnie d'affaires Phénix aviation.

Hier

L'activité commerciale de l'aéroport du Havre a été riche.

  • Début des années 1970, Air Paris desservait Londres et Paris-Orly[6], Rousseau Aviation desservait Lille et Nantes[7].
  • Dans les années 1980, Brit Air desservait Londres, Caen, Lyon[8]. Air Vendée desservait Nantes en 50 minutes et Londres ou Bruxelles (1 heure de route en Swearingen Métro)[9], Air Littoral desservait Lyon milieu des années 1980[10].
  • Dans les années 1990, Brit Air desservait Caen, Rennes, Londres et Lyon au départ du Havre.
  • Dans les années 2000, Brit Air (fin d'exploitation décembre 2009) puis Chalair Aviation (fin d'exploitation septembre 2013) puis ensuite Twin Jet (fin d'exploitation 1 août 2014[11]) ont assuré la ligne vers Lyon (avec escale par Rouen pour Brit Air).

Compagnies aériennes et destinations

  • Phénix Aviation : compagnie de transport à la demande / aviation d'affaires.
  • Kit Voyages : tour opérateur, spécialiste des îles Baléares[12]

Statistiques

Évolution du trafic passagers[13]

1997199819992000200120022003200420052006200720082009201020112012201320142015 2016201720182019
110 880115 885139 575118 57260 40950 45065 16652 18751 53752 31565 02756 48651 80244 01729 19523 93413 60710 7626 24511 06313 2056 4917 179

Aviation sportive et de loisir

  • Abeille Parachutisme
  • Aéroclub Jean Maridor
  • ULM76

Équipements

  • Rampe d'approche de 420 mètres
  • 2 voies de circulations (taxiway) : dont 1 d'une longueur de 950 m, largeur 25 m relayée au seuil 22 de la piste principale
  • 28 600 m² d'aires de stationnement
  • Service de contrôle aérien ouvert de 5 h 30 à 22 h 30 (hors dimanche ; extension sur demande)
  • Balisage lumineux haute intensité, PAPI en 04 et en 22
  • Ravitaillement en carburant JET A1 - AVGAS 100 LL
  • Stockage 150 000 litres (Air Total)
  • Service sécurité incendie catégorie 7

Accès à l'aéroport

L'aéroport du Havre-Octeville propose un parking gratuit aux voyageurs[12].

Notes et références

  1. Marc Migraine, « Nuages sur l'aéroport du Havre - Octeville », sur Auhavre.com, (consulté le 20 mars 2017)
  2. Marie Héron, « SNC-Lavalin dirige l'aéroport du Havre-Octeville », sur Lantenne.com, (consulté le 20 mars 2017)
  3. « Quel avenir pour l’aéroport du Havre-Octeville ? », sur Francetvinfo.fr, (consulté le 20 mars 2017)
  4. http://www.aeroport.fr/view-statistiques/le-havre-octeville
  5. Richard Plumet, « De nouvelles destinations au départ de l'aéroport du Havre », sur Francetvinfo.fr, (consulté le 20 mars 2017)
  6. http://www.timetableimages.com/ttimages/io.htm
  7. « Rousseau Aviation », sur www.timetableimages.com (consulté le 18 août 2019)
  8. http://www.timetableimages.com/ttimages/db.htm
  9. http://www.timetableimages.com/ttimages/vm.htm
  10. http://www.timetableimages.com/ttimages/fu.htm
  11. https://www.air-journal.fr/2014-07-30-twin-jet-abandonne-lyon-le-havre-5111569.html
  12. « Nouveau à l'aéroport du Havre-Octeville-sur-Mer. Une liaison vers les Baléares », sur Normandie-actu.fr, (consulté le 20 mars 2017)
  13. « Statistiques annuelles Aéroport de Le Havre - Octeville », sur Union des aéroports français (consulté le 9 mars 2020).

Liens externes

  • Portail de l’aéronautique
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du Havre
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.