APOEL Nicosie

L’APOEL Nicosie (en grec moderne Α.Π.Ο.Ε.Λ.) est un club de football chypriote basé à Nicosie. APOEL est l'acronyme de « Club de football athlétique des Grecs de Nicosie » (Αθλητικός Ποδοσφαιρικός Όμιλος Ελλήνων Λευκωσίας, transcrit Athlitikós Podosferikós Ómilos Ellínon Lefkosías).

APOEL Nicosie

Généralités
Fondation
Couleurs Bleu et jaune
Stade Stade GSP
(23 400 places)
Siège P.O. Box 23709
1686 Nicosie
Championnat actuel First Division (D1)
Président Fivos Erotokritou
Entraîneur Marinos Ouzounidis
Joueur le plus capé Nuno Morais (518)
Site web www.apoelfc.com
Palmarès principal
National[1] Championnat (28)
Coupe de Chypre (21)
Supercoupe de Chypre (14)

Maillots

Domicile
Extérieur
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Chypre de football 2019-2020
0

Club le plus titré du championnat chypriote, l'APOEL Nicosie réussit en 2012 l'exploit de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions

Histoire du club

1926–1929 : genèse

Le club a été formé le sous le nom de POEL (grec moderne ΠΟΕΛ; Ποδοσφαιρικός Όμιλος Ελλήνων Λευκωσίας[2], français : Club de Football Grec de Nicosie). Le club a vu le jour quand un groupe de quarante personnes, avec une vision commune, se sont rencontrés, et ont tablé sur des bases pour la création d'un club de football qui représenterait tous les Grecs de la capitale. La réunion a eu lieu lors d'une confiserie traditionnelle, détenue par Charalambos Hadjioannou, dans le centre-ville de Nicosie dans la rue Ledra. Il a été décidé que le premier président du club sois Giorgos Poulias (en)[3]. Le premier siège du club est l'« Athenians Club » (Λέσχη Αθηναίων) dans la rue Ledra[3].

Après un voyage à Alexandrie, en Égypte, en 1927, les joueurs ont montré des qualités d'athlètes sur piste (Athlétisme), et donc l'assemblée générale de 1928 a décidé de créer une équipe d'athlétisme en plus de l'équipe de football. Le nom APOEL a été adoptée pour tenir compte de cela, avec le A pour Athletic. Peu de temps après une équipe de volley-ball et une équipe de tennis de table ont vu le jour.

Les années 1930 : les premiers championnats

Chypre n'a pas eu de ligue nationale avant 1932. Les clubs de football de l'époque ont joué des matches amicaux seulement. En 1932, Pezoporikos Larnaca a organisé une ligue non officielle, la première ligue à l'échelle de l'île, et elle a été remporté par l'APOEL après avoir battu l'AEL Limassol sur la finale avec 4-0. En 1934, il y avait un désaccord entre le Trast AC et l'Anorthosis Famagouste sur l'organisation de la quatrième édition. L'APOEL et l'AEL Limassol a organisé une réunion pour la fondation d'un organisme à l'échelle nationale d'administration et un officiel de la ligue à l'échelle nationale. La réunion a eu lieu au siège de l'APOEL, et le , la création de la Cyprus Football Association a été convenu. Deux ans plus tard, l'équipe de football APOEL a fêté son premier titre de championnat de Chypre officiel. APOEL a également remporté le championnat pour les quatre années suivantes, ce qui rend cette période, un grand succès pour le club avec 5 titres consécutifs (1936-1940)[4].

Les conflits de 1948

La politique allait cependant bientôt déclencher des conflits au sein de l'équipe. Le , le conseil d'administration du club envoie un télégramme à l'Association hellénique d'athlétisme amateur (grec moderne Σ.Ε.Γ.Α.Σ., SEGAS), à l'occasion de la compétition annuelle d'athlétisme hellénique, qui comprenait que « la rébellion » est terminée. Plusieurs membres du club de gauche ont perçu le télégramme comme un commentaire politique sur la guerre civile grecque et ils se sont éloignés du club[5]. Quelques jours plus tard, le , ils fondèrent Omonia Nicosie Football Club. Omonia est à cette date, le grand rival de l'APOEL et il y a eu une animosité traditionnelle entre les fans des deux équipes.

1963-1964 : débuts dans la Coupe des coupes européenne

L'équipe de football a été rapidement à nouveau au complet et a fait ses débuts dans les compétitions européennes (la première participation d'une équipe chypriote en coupe européenne) en 1963, quand ils ont affronté l'équipe norvégienne SK Gjøvik-Lyn (en) en Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de football. Les deux victoires pour APOEL sur les deux matchs (aller 6-0, et retour 1-0) a marqué le premier succès APOEL en compétition européenne, le club est devenu ainsi la première équipe hellénique à progresser dans une compétition européenne. Le prochain tour contre les vainqueurs du tournoi, le Sporting Clube de Portugal se soldera par la plus lourde défaite jamais enregistré pour l'APOEL (16-1) et de mettre un terme aux débuts européens de l'APOEL[5].

La participation réussie au championnat pan-hellénique

Le club accroche d'autres triomphes au début des années 1970. En 1973, le doublé national a été réalisé avec l'entraîneur Panos Markovic (en). L'année suivante, l'APOEL est devenu la seule équipe chypriote à n'avoir jamais été relégué du Championnat de Grèce de football. C'est aussi la dernière saison que le club a joué dans le championnat grec, en effet l'année suivante le club revient au championnat chypriote en raison de la situation explosive à Chypre en 1974[5]. 1973 a aussi vu l'équipe de basket-ball de l'APOEL gagner son premier trophée en remportant la coupe nationale. Trois ans plus tard, en 1976, le club réussit à remporter le championnat de basket-ball pour la première fois. La partie volley-ball du club a connu sa période la plus fructueuse entre 1979 et 1985 quand ils ont remporté six championnats et cinq coupes.

Les années 1980 : le retrait de la Coupe des champions 1986-1987

Les années 1980 sont une période relativement infructueuse pour APOEL. Ils ont seulement gagné deux championnats (1980, 1986) et une coupe (1984). En 1986 l'APOEL joue contre Beşiktaş pour le second tour de la Coupe d'Europe des clubs champions. C'était la première fois qu'une équipe chypriote fait face à une équipe turque dans une compétition de football européenne. Le gouvernement chypriote interdit à l'APOEL de jouer contre l'équipe turque, ce que le club a fait. L'APOEL a été alors puni de deux ans d'interdiction de toute compétition de l'UEFA[6]. Cette peine a été réduite plus tard à un an.

Les années 1990 : le doublé 1995-1996

Les années 1990 furent une décennie de succès pour APOEL avec 3 championnats (1990, 1992, 1996), 5 coupes (1993, 1995, 1996, 1997, 1999) et 4 supercoupes (1992, 1993, 1996, 1999). La saison la plus fructueuse dans les années 1990 a été 1995-1996 dans laquelle APOEL a réalisé un doublé, tout en restant invaincu en championnat. L'équipe de basket-ball a remporté un double sur la même saison, ce qui rend cette saison l'idéal pour une célébration du 70e anniversaire de la création du club.

Formation de l'APOEL Football Ltd

En 1996, l'APOEL Football Ltd a été créée[7]. Ceci a eu un effet significatif sur le club, car il séparait les activités de l'équipe de football de celles du club sportif. La constitution de la société a été rendue nécessaire par les difficultés financières de l'équipe face à l'époque[7]. L'entreprise a commencé ses opérations avec un capital de 600 000 £CY[7],[8].

2002-2003 : La campagne européenne

En 2002, l'équipe de football effectue un impressionnant parcours européen, en jouant dix matchs avant d'être éliminée, un exploit remarquable pour un club chypriote. L'équipe participe à la Ligue des champions et est éliminé par l'AEK Athènes lors du troisième tour de qualification. Reversé en Coupe UEFA l'équipe passe le premier tour et est éliminée au deuxième tour par l'Hertha BSC.

2009-2010 : Première phase de groupes en Ligue des champions

Supporters de l'APOEL lors du match contre Chelsea

Cependant, un premier succès du club dans les compétitions européennes vient le , lorsque l'équipe élimine le FC Copenhague en tour qualification de la Ligue des champions en remportant 3-2 sur l'ensemble des deux matchs et atteint la phase de groupes de la Ligue des champions 2009-2010. L'APOEL dans le Groupe D, doit faire face au Chelsea FC, au FC Porto et à l'Atlético Madrid. APOEL fait ses débuts dans la Ligue des champions, en obtenant un match nul 0-0 contre l'Atlético de Madrid au premier match au stade Vicente Calderón. Au deuxième match face à des géants anglais Chelsea FC l'équipe chypriote est battue par un but de Nicolas Anelka à la 18e minute. Dans la troisième journée, l'APOEL joue contre le FC Porto au Dragão : le club prend les devants à la 22e minute sur le but contre son camp de Álvaro Pereira, mais perd finalement quand Hulk marque deux buts (33e et 48e minute). Suit un autre match contre le FC Porto, mais cette fois, à Nicosie. APOEL succombe face à la supériorité des Portugais et perd à la 84e minute après le but de Radamel Falcao. Le cinquième match de la Ligue des champions, Groupe D, voit l'APOEL se neutraliser avec l'Atletico Madrid 1-1 au stade GSP. APOEL prend l'avantage dans le 5e match après que Nenad Mirosavljević marque, mais l'Atlético de Madrid égalise avec le Portugais Simão Sabrosa à la 62e. Pour la journée 6, le 8, l'APOEL se rend à Londres pour jouer contre Chelsea FC. À Stamford Bridge, l'équipe a le soutien de 6000 supporteurs venus de Chypre. APOEL a dit adieu à la Ligue des champions avec ce match terminé sur un nul 2-2 durant lequel il prend les devants tôt (6e minute) avec le but de Marcin Żewłakow, mais Chelsea reprend l'avantage après 20 minutes avec deux buts de Michael Essien, et de Didier Drogba ; APOEL ne baisse pas les bras et égalise avec Nenad Mirosavljević à la 87e minute. L'APOEL termine 4e dans le groupe avec le même nombre de points que l'Atlético Madrid. Le club rate la qualification pour la Ligue Europa, en raison du but à l'extérieur marqué à Nicosie par les Madrilènes.

2011-2012 : Première phase finale en Ligue des champions

Lors de la saison 2011-2012, l'APOEL atteint assez facilement les barrages de la Ligue des champions. Alors opposé au Wisła Cracovie, le club chypriote perd au match aller mais refait son retard lors du match retour. Cependant, il doit arracher sa qualification lors des derniers instants du match, le club polonais ayant réduit l'écart[9].

Lors du tour suivant, l'APOEL Nicosie finit premier de son groupe, se classant devant les clubs du Zénith Saint-Pétersbourg, du FC Porto et du Chakhtar Donetsk, un véritable exploit[10].

L'APOEL est le premier club chypriote à atteindre les huitièmes de finale de cette compétition et il y affronte l'Olympique lyonnais. Il s'agit de la seconde confrontation avec un club français après le match contre le Paris Saint-Germain, joué lors de la Coupe des coupes 1993-1994[10]. Le match aller de ces huitièmes de finale, disputé au stade de Gerland, se termine sur une défaite 0-1 des Chypriotes. Cette défaite est vite effacée au match retour et l'APOEL arrache sa qualification aux tirs au but (4-3), après deux arrêts de Dionýsis Chiótis face à Alexandre Lacazette et Michel Bastos, inscrivant ainsi une nouvelle page dans l'histoire du club et du football chypriote, ainsi qualifié pour la première fois en quart de finale de Ligue des champions et qui affrontera le le Real Madrid en match aller à Nicosie (défaite 0-3), et le match retour le à Santiago Bernabeu, Madrid[11] (défaite 5-2)[12].

Palmarès et records du club

Titres


Compétitions nationales


Records du club

6-0 contre SK Gjøvik-Lyn pendant la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, match aller du tour préliminaire, 1963-64[13]
6-0 contre HB Tórshavn pendant la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, 1997-1998[14]
  • Plus grand nombre de matchs de Championnat consécutifs sans défaite : 34 - Du au .
  • Plus grand nombre de victoires consécutives Championnat : 16 - Du au .
  • Plus grand nombre de points en une saison de Championnat :
Système des trois points pour une victoire : 82 lors de la saison 2008-09
Système des deux points pour une victoire : 51 lors de la saison 1976-77
  • Plus grand nombre de buts marqués en une saison en Championnat: 89 lors de la saison 1966-67

L'APOEL en Europe

Mis à jour: [16]

Compétition MJ V N D Bp Bc
Ligue des champions de l'UEFA3497183755
Coupe UEFA441512176467
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de football3066182778
TOTAL108302553128200

#Q = Tour préliminaire ; #PO = Barrages, #G = Phase des poules, #R = Tour, 1/8 = huitièmes de finale

Saison Compétition Tour Pays Club Domicile Extérieur Score cumulé
1963-1964 Coupe des coupes Q SK Gjøvik-Lyn 6-0 0-1 6-1
1R Sporting Portugal 0-2 1-16 1-18
1965-1966 Coupe des clubs champions européens Q SV Werder Bremen 0-5 0-5 0-10
1968-1969 Coupe des coupes 1R Dunfermline Athletic FC 0-2 1-10 1-12
1969-1970 Coupe des coupes 1R Lierse SK 0-1 1-10 1-11
1973-1974 Coupe des clubs champions européens 1R Zarya Voroshilovgrad 0-1 0-2 0-3
1976-1977 Coupe des coupes 1R Iraklis Salonique 2-0 0-0 2-0
2R SSC Napoli 1-1 0-2 1-3
1977-1978 Coupe UEFA 1R Torino Calcio 1-1 0-3 1-4
1978-1979 Coupe des coupes 1R Shamrock Rovers 0-2 0-1 0-3
1979-1980 Coupe des coupes Q Boldklubben 1903 0-1 0-6 0-7
1980-1981 Coupe des clubs champions européens 1R BFC Dynamo Berlin 2-1 0-3 2-4
1981-1982 Coupe UEFA 1R FC Argeş Piteşti 1-1 0-4 1-5
1984-1985 Coupe des coupes 1R Servette FC 0-3 1-3 1-6
1985-1986 Coupe UEFA 1R Lokomotiv Sofia 2-2 2-4 (ap) 4-6
1986-1987 Coupe des clubs champions européens 1R HJK Helsinki 1-0 2-3 3-3(e)
2R Beşiktaş JK Perdu sur tapis vert (Raisons politiques)
1988-1989 Coupe UEFA 1R Velez Mostar 2-5 0-1 2-6
1990-1991 Coupe des clubs champions européens 1R FC Bayern München 2-3 0-4 2-7
1992-1993 Ligue des champions 1R AEK Athènes 2-2 1-1 3-3(e)
1993-1994 Coupe des coupes Q Bangor FC 2-1 1-1 3-2
1R Paris Saint-Germain 0-1 0-2 0-3
1995-1996 Coupe des coupes Q FK Neftchi Bakou 3-0 0-0 3-0
1R Deportivo La Corogne 0-0 0-8 0-8
1996-1997 Coupe UEFA 1Q B 71 Sandur 4-2 5-1 9-3
2Q Iraklis FC 2-1 1-0 3-1
1R Espanyol de Barcelone 2-2 0-1 2-3
1997-1998 Coupe des coupes Q HB Tórshavn 6-0 1-1 7-1
1R SK Sturm Graz 0-1 0-3 0-4
1999-2000 Coupe UEFA Q Levski Sofia 0-0 0-2 0-2
2000-2001 Coupe UEFA Q KS Tomori Berat 2-0 3-2 5-2
1R Club Bruges 0-1 0-2 0-3
2002-2003 Ligue des champions 1Q FC Flora Tallinn 1-0 0-0 1-0
2Q NK Maribor 4-2 1-2 5-4
3Q AEK Athènes 2-3 0-1 2-4
2002-2003 Coupe UEFA 1R Grazer AK 2-0 1-1 3-1
2R Hertha BSC Berlin 0-1 0-4 0-5
2003-2004 Coupe UEFA Q Derry City FC 2-1 3-0 5-1
1R RCD Mallorca 1-2 2-4 3-6
2004-2005 Ligue des champions 2Q Sparta Prague 2-2 1-2 3-4
2005-2006 Coupe UEFA 1Q Birkirkara FC 4-0 2-0 6-0
2Q Maccabi Tel-Aviv 1-0 2-2 (ap) 3-2
1R Hertha BSC Berlin 0-1 1-3 1-4
2006-2007 Coupe UEFA 1Q SS Murata 3-1 4-0 7-1
2Q Trabzonspor 1-1 0-1 1-2
2007-2008 Ligue des champions 1Q BATE Borissov 2-0 0-3 (ap) 2-3
2008-2009 Coupe UEFA 1Q FK Pelister 1-0 0-0 1-0
2Q Étoile rouge Belgrade 2-2 3-3 (ap) 5-5(e)
1R FC Schalke 04 1-4 1-1 2-5
2009-2010 Ligue des champions 2Q EB/Streymur 3-0 2-0 5-0
3Q Partizan Belgrade 2-0 0-1 2-1
PO FC Copenhague 3-1 0-1 3-2
G Atlético Madrid 1-1 0-0 N/D
4e
G Chelsea FC 0-1 2-2 N/D
G FC Porto 0-1 1-2 N/D
2011-2012 Ligue des champions 2Q Skënderbeu 4-0 2-0 6-0
3Q Slovan Bratislava 0-0 2-0 2-0
PO Wisla 3-1 0-1 3-2
G Zénith Saint-Petersbourg 2-1 0-0 N/D
1er
G Shakhtar Donetsk 0-2 1-1 N/D
G FC Porto 2-1 1-1 N/D
1/8 Olympique lyonnais 1-0 0-1 1-1 (4 tab à 3)
1/4 Real Madrid 0-3 2-5 2-8
2012-2013 Ligue Europa 2Q FK Senica 2-0 1-0 3-0
3Q Aalesunds FK 2-1 1-0 3-1
PO Neftchi Bakou 1-1 1-3 2-4
2013-2014 Ligue des champions 3Q NK Maribor 0-0 1-1 1-1(e)
2013-2014 Ligue Europa PO SV Zulte Waregem 1-1 1-2 2-3
2014-2015 Ligue des champions 3Q HJK Helsinki 2-2 2-0 4-2
PO Aalborg BK 1-1 4-0 5-1
F FC Barcelone 0-1 0-4 N/D
4e
F Ajax Amsterdam 0-4 1-1 N/D
F Paris Saint-Germain 0-1 0-1 N/D
2015-2016 Ligue des champions 3Q FC Midtjylland 2-1 0-1 2-2(e)
PO FK Astana 0-1 1-1 1-2
2015-2016 Ligue Europa K Schalke 04 0-3 0-1 N/D
4e
K Sparta Prague 0-2 1-3 N/D
K Asteras Tripolis 0-2 2-1 N/D
2016-2017 Ligue des champions 3Q Rosenborg BK 1-2 3-0 4-2
PO FC Copenhague 0-1 1-1 1-2
2016-2017 Ligue Europa B FK Astana - - N/D
B Olympiakos - - N/D
B BSC Young Boys - - N/D
2017-2018 Ligue des champions 2R F91 Dudelange 1-0 0-1 2-0
3R Fotbal Club Viitorul Constanta 0-1 4-0 4-1
G Real Madrid - 3-0

Effectif actuel (2019-2020)

Effectif du APOEL Nicosie
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[17] Nom Date de naissance Sélection[18] Club précédent
12 G Priniotakis, DimitrisDimitris Priniotakis 11/03/1999 (21 ans) Formé au club
27 G Belec, VidVid Belec 06/06/1990 (29 ans) SlovénieUC Sampdoria
99 G Waterman, BoyBoy Waterman 24/01/1984 (36 ans) Pays-Bas espoirsKardemir Karabükspor
23 D Joãozinho, Joãozinho 02/07/1989 (30 ans) CD Tondela
29 D Vouros, PraxitelisPraxitelis Vouros 05/05/1995 (24 ans) Grèce espoirsOlympiakos Le Pirée
30 D Merkis, GiorgosGiorgos Merkis 30/07/1984 (35 ans) ChypreApollon Limassol
34 D Kalogirou, LoukasLoukas Kalogirou 21/02/2002 (18 ans) Équipe de Chypre des moins de 17 ansFormé au club
37 D Karagiannis, KonstantinosKonstantinos Karagiannis 02/04/2000 (19 ans) Équipe de Chypre des moins de 19 ansFormé au club
44 D Ioannou, NikolasNikolas Ioannou 10/11/1995 (24 ans) ChypreManchester United U18
55 D Sielis, ChristosChristos Sielis 02/02/2000 (20 ans) Équipe de Chypre des moins de 19 ansShrewsbury Town
90 D Savić, VujadinVujadin Savić 01/07/1990 (29 ans) Étoile rouge de Belgrade
91 D Mihajlovic, DraganDragan Mihajlovic 22/08/1991 (28 ans) Suisse -20 ansFC Lugano
6 M Gentsoglou, SavvasSavvas Gentsoglou 19/09/1990 (29 ans) Hajduk Split
7 M Efrem, GeórgiosGeórgios Efrem 05/07/1989 (30 ans) ChypreAC Omónia Nicosie
8 M Souza, LucasLucas Souza 04/07/1990 (29 ans) AEL Limassol
10 M De Vincenti, TomásTomás De Vincenti 09/02/1989 (31 ans) Al-Ahli Club
11 M Al-Taamari, MusaMusa Al-Taamari 10/07/1997 (22 ans) JordanieJordan Youth Club
14 M Matić, UrošUroš Matić 23/05/1990 (29 ans) FC Copenhague
17 M Jakoliš, AntonioAntonio Jakoliš 28/02/1992 (28 ans) ChypreFCSB
19 M Hani, OmarOmar Hani 27/06/1999 (20 ans) Al Faisaly
35 M Polykarpou, ParisParis Polykarpou 23/09/2000 (19 ans) Équipe de Chypre de football des moins de 19 ansFormé au club
71 M Vidigal, AndréAndré Vidigal 17/08/1998 (21 ans) Portugal espoirsFortuna Sittard
91 M Mihajlovic, DraganDragan Mihajlovic 22/08/1991 (28 ans) Suisse - 20 ansFC Lugano
95 M Alef, Alef 28/01/1995 (25 ans) Brésil- 20 ansSporting Braga
9 A Hallenius, LinusLinus Hallenius 01/04/1989 (30 ans) GIF Sundsvall
20 A Pavlović, AndrijaAndrija Pavlović 16/11/1993 (26 ans) SerbieRapid Vienne
33 A Makrís, AndréasAndréas Makrís 27/11/1995 (24 ans) ChypreAEL Limassol
46 A Alonéftis, EfstáthiosEfstáthios Alonéftis 29/03/1983 (36 ans) ChypreAC Omónia Nicosie
89 A Bezjak, RomanRoman Bezjak 21/02/1989 (31 ans) SlovénieJagiellonia Białystok
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
    Préparateur(s) physique(s)
      Entraîneur(s) des gardiens
      • Michalis Morfis

      Légende

      Personnalités emblématiques du club

      Anciens joueurs

      Chypre
      • Mários Agathokléous (2001–2003)
      • Takis Antoniou (en) (1972–1986)
      • Aristos Aristokleous (en) (1990–2001)
      • Zacharias Charalambous (en) (2001–2005)
      • Andreas Christodoulou (en) (1966–1970)
      • Georgios Christodoulou (en) (1995–2002)
      • Costas Costa (1989–1999)
      • Costas Fasouliotis (en) (1990–2000)
      • Antros Petridis (en) (1984–2000)
      • Demetris Daskalakis (en) (2000–2008)
      • Stavros Georgiou (2002–2007)
      • Loukas Hadjiloukas (en) (1987–2000)
      • Giánnos Ioánnou (1984–2000)
      • Nikakis Kantzilieris (en) (1961–1972)
      • Constantinos Makrides (2004–2008)
      • Costas Malekkos (2001–2005)
      • Angelos Misos (en) (1999–2001)
      • Marios Neophytou (en) (2004–2007)
      • Stelios Okkarides (en) (1997–98, 2001–07)
      • Nikodimos Papavasiliou (en) (2002–2003)
      • Nicos Pantziaras (en) (1972–1987)
      • Koullis Pantziaras (en) (1976–1992)
      • Giannakis Sampson (en) (2005–2007)
      • Andros Sotiriou (en) (1986–98, 2001)
      • Andreas Stylianou (en) (1963–1978)
      • Diomidis Symeonidis (en) (1926–1929, 1934–1935)
      • Yiasoumis Yiasoumi (en) (1998–2001)
      • Dionýsis Chiótis (2008-2015)
      Angleterre
      Argentine
      Arménie
      Australie
      Autriche
      Brésil
      Colombie
      Costa Rica
      Croatie
      République tchèque
      • Tomáš Votava (en) (2003–2004)
      France
      Grèce
      Hongrie
      Irlande du Nord
      Macédoine
      Maroc
      Nigeria
      Pays-Bas
      Pologne
      Portugal
      Roumanie
      Serbie
      Slovaquie
      • Branislav Rzeszoto (en) (2004–2005)
      Slovénie
      Togo
      Tuisie

      Entraîneurs

      Mis à jour le [20].

      • 1931-1933 Antone Jean
      • 1933-1951 József Künsztler
      • 1951-1952 Pambos Avraamides
      • 1952-1953 Béla Guttmann
      • 1953-1954 Pambos Avraamidis
      • 1954-1955 Schwartz
      • 1955-1956 Hanz
      • 1956-1958 Kostas Talianos
      • 1958-1959 Takis Tsigkis
      • 1959-1961 Vaggelis Houmis
      • 1961-1962 Andreas Lazarides
      • 1962-1963 Jesse Carver
      • 1963-1964 Neil Franklin
      • 1964-1965 Kostas Talianos
      • 1965-1966 Gyula Zsengellér
      • 1966-1967 Lajos Szendrödi
      • 1967-1967 Likourgos Arhontidis
      • 1967-1969 Pambos Avraamides
      • 1969-1970 Jesse Carver
      • 1970-1971 Andreas Lazarides
      • 1971-1972 Ray Wood
      • 1972-1974 Panos Markovic
      • 1974-1975 Andreas Lazarides
      • 1975-1975 Panos Markovic
      • 1975-1976 Andreas Lazarides
      • 1976-1977 Savvas Partakis
      • 1977-1978 Keith Spurgeon
      • 1978-1981 Andreas Lazarides
      • 1981-1983 Mike Ferguson
      • 1983-1985 Panos Markovic
      • 1985-1989 Tommy Cassidy
      • 1989-1990 Ioannis Matzourakis
      • 1990-1991 Stanko Poklepović
      • 1991-1993 Jacek Gmoch
      • 1993-1994 Takis Antoniou
      • 1994-1995 Ioannis Matzourakis
      • 1995-1996 Hristo Bonev
      • 1996-1996 Svetozar Šapurić
      • 1996-1997 Jacek Gmoch
      • 1997-1997 Nikos Alefantos
      • 1997-1998 Kurt Jara
      • 1998-1998 Andreas Mouskallis
      • 1998-1998 Costas Georgiou

      Présidents

      L'APOEL a eu de nombreux présidents au cours de son histoire. Depuis la création de l'APOEL Football Ltd, les présidents du conseil d'administration de la Société (Chairman) ont pris toutes les fonctions de présidence pour le club de football. Voici les listes complètes[22] :

      Présidents :

      • 1926-1958 - Georgios Poulias
      • 1958-1967 - Efthyvolos Anthoullis
      • 1967-1968 - Mihalakis Triantafyllidis
      • 1968-1969 - Takis Skarparis
      • 1969-1971 - Constantinos Loukos
      • 1971-1974 - Mihalakis Zivanaris
      • 1974-1975 - Kikis Lazaridis
      • 1975-1983 - Iakovos Filippou
      • 1983-1988 - Mihalakis Zivanaris
      • 1988-1991 - Andreas Papaellinas
      • 1991-1992 - Kykkos Fotiades
      • 1992-1994 - Mike Ioannides
      • 1994-1996 - Christos Triantafyllidis
      • 1996-1999 - Ouranios Ioannidis
      • 1999-2000 - Dinos Palmas
      • 2002-2004 - Dinos Fysentzidis
      • 2004-2007 - Yiannos Ioannou
      • 2007-2008 - Costas Schizas
      • 2008-2009 - Christodoulos Ellinas
      • 2009–présent - Prodromos Petridis

      Chairman :

      • 1997-1998 - Mike Ioannides
      • 1998-2000 - Christos Triantafyllidis
      • 2000-2001 - Harris Papanastasiou
      • 2001-2006 - Prodromos Petridis
      • 2006-2008 - Kyriakos Zivanaris
      • 2008–présent - Fivos Erotokritou

      Notes et références

      1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
      2. Se prononce Podosferikos Omilos Ellinon Lefkosias
      3. (el) « History of APOEL », APOEL FC (consulté le 13 avril 2008)
      4. (el) « Ιστορική Αναδρομή », APOEL FC (consulté le 30 mai 2008)
      5. (el) « Η ιστορία του ΑΠΟΕΛ », sansimera.gr (consulté le 28 mai 2008)
      6. (el) « Περίοδος 1980 - 1990 », APOEL FC (consulté le 30 mai 2008)
      7. (el) « Περίοδος 1990 - σήμερα », APOEL FC (consulté le 30 mai 2008)
      8. Environ 1 million d'euros
      9. Aílton frappe deux fois pour couler l'APOEL sur uefa.com, le 23 août 2011.
      10. « Ils n'ont pas à se plaindre », sur www.lequipe.fr, (consulté le 16 décembre 2011)
      11. Chiotis offre la qualification à l'APOEL sur uefa.com, le 7 mars 2012.
      12. Compte rendu du match sur yahoo
      13. (en) « UEFA Cup Winners' Cup - Season 1963-1964 - Preliminary round », UEFA, (consulté le 12 mai 2008)
      14. (en) « UEFA Cup Winners' Cup - Season 1997-1998 - Qualifying round », UEFA, (consulté le 7 juillet 2009)
      15. (en) « UEFA Cup Winners' Cup - Season 1963-1964 - First Round », UEFA, (consulté le 12 mai 2008)
      16. (en) « Team Profile », UEFA, 2009-10-2002 (consulté en 2009-10-2002)
      17. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
      18. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
      19. « David Esser »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?) (consulté en 20130318)
      20. (el) (el) « Προηγούμενοι προπονητές », APOEL FC, (consulté le 9 mai 2008)
      21. « Chypre : L'APOEL Nicosie vire déjà Domingos Paciencia », sur lequipe.fr, (consulté le 28 août 2015)
      22. (el) (el) « Οι πρόεδροι του ΑΠΟΕΛ », APOEL FC (consulté le 17 mai 2008)

      Liens externes

      • Portail du football
      • Portail de Chypre
      Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.