Abel Xavier

Abel Xavier, de son nom complet Faysal Abel Luis da Silva Costa Xavier, né le à Nampula au Mozambique portugais, est un joueur de football international portugais évoluant au poste de défenseur aujourd'hui reconverti en entraîneur.

Pour les articles homonymes, voir Xavier.

Abel Xavier
Situation actuelle
Équipe vacant
Biographie
Nom Faysal Abel Luís da Silva Costa Xavier
Nationalité Portugais
Mozambicain
Nat. sportive Portugais
Naissance
Lieu Nampula (Mozambique portugais)
Taille 1,91 m (6 3)
Période pro. 1990-2008
Poste Arrière droit
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1990-1993 Estrela da Amadora085 0(5)
1993-1995 Benfica045 0(4)
1995-1996 AS Bari008 0(0)
1996-1998 Real Oviedo058 0(0)
1998-1999 PSV Eindhoven027 0(2)
1999-2001 Everton044 0(0)
2002-2004 Liverpool021 0(2)
2003 Galatasaray011 0(0)
2004 Hanovre 96 005 0(0)
2005 AS Rome 004 0(0)
2005 Middlesbrough004 0(0)
2006-2007 Middlesbrough022 0(1)
2007-2008 Los Angeles Galaxy025 0(0)
1990-2008Total359 (14)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1993-2002 Portugal020 0(2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2013 SC Olhanense
2014-2015 SC Farense
2015 CD Aves
2016-2019 Mozambique
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Carrière

En club

Abel Xavier commence sa carrière en 1990 avec le club portugais de l'Estrela da Amadora. Ses bonnes performances pendant 3 ans lui permettent de signer en 1993 dans un des plus grands clubs portugais, le Benfica Lisbonne. Il aide le club lisboète à gagner le championnat en 1994 et la saison suivante, il est transféré en Serie A à l'AS Bari. Ce transfert marque le début d'une longue série de clubs à travers l'Europe: en 1996, Xavier est transféré au Real Oviedo puis 2 ans après, il joue pour le club hollandais du PSV Eindhoven et enfin, il atterrit en Angleterre à Everton. Il y joue pendant 2 ans avant d'être vendu au club rival d'Everton, le Liverpool FC. Après son séjour de 3 ans en Angleterre, Xavier reprit son tour d'Europe des clubs en signant à Galatasaray, à Hanovre et à Rome.

Lors de la saison 2005-2006, il retourne en Angleterre, à Middlesbrough pour remplacer Michael Reiziger parti au PSV Eindhoven. Lors de la rencontre de Coupe UEFA contre la formation grecque de Xanthi, il est contrôlé positif à la Methandrostenolone, un stéroïde. Bien qu'il nie s'être dopé, le , Xavier est suspendu pendant 18 mois avant que sa peine ne soit réduite à 12 mois et son club de Middlesbrough le licencie.

Durant l'été 2006, Xavier s'entraine de nouveau avec Middlesbrough et signe un nouveau contrat en .

En mai 2007, il s'engage avec le club américain du Los Angeles Galaxy mais s'y fait licencier à cause de relations tendues avec son entraîneur Ruud Gullit.

Le , il annonce qu'il se retire définitivement du football. Après sa carrière de footballeur, il se convertit à l'islam à 37 ans[1].

En sélection

Abel Xavier remporte la Coupe du monde des moins de 20 ans en 1991 avec le Portugal[2]. Il est avec Luís Figo et Rui Costa un des leaders de l'équipe[3].

Abel Xavier dispute l'Euro 2000 au cours duquel il en devient un héros malheureux : lors de la demi-finale France-Portugal, il provoque en effet un penalty d'une faute de main. Ce pénalty est transformé par Zinédine Zidane qui qualifie la France pour la finale et élimine le Portugal. Plusieurs joueurs Portugais dont Abel Xavier, mécontents de la décision arbitrale, s'en prennent à l'arbitre Günter Benkö : il sera suspendu neuf mois, Nuno Gomes huit mois et Paulo Bento six mois[4]. Il marque les esprits lors de cette compétition grâce à sa coupe de cheveux et sa barbe peroxydées[5],[6],[7].

Il fait aussi partie de la sélection portugaise lors de la Coupe du monde 2002[8]. Il ne joue qu'un seul match en entrant en cours de match lors du dernier match de poule de l'équipe portugaise contre la Corée du Sud (0-1)[9].

Clubs successifs

Palmarès

Buts en sélection

Notes et références

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail du Portugal
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.