Abou El Kacem Saâdallah

Abou El Kacem Saâdallah, né le [1] et mort le , est un homme de lettres et historien algérien. Il est considéré[Par qui ?] comme le doyen des historiens algériens[2].

Abou El Kacem Saâdallah
Biographie
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Staoueli
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Biographie

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2014). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Né dans la commune de Guemar, dans la wilaya d'El Oued, c'est en Tunisie qu'il commença ses études, à la Zitouna, entre 1947 et 1954. Il y étudia le Coran, la religion, la langue arabe et le fiqh, et sortit deuxième de sa promotion. Il publia ses premiers écrits dans la revue El-Bassaïr, organe de l’Association des Oulémas musulmans algériens, où il était connu sous le nom de « jeune critique ». Il obtint un diplôme de magister en 1962 au Caire (Égypte) et un doctorat en histoire moderne et contemporaine en 1965 à l’université du Minnesota (États-Unis). Il maîtrisait plusieurs langues outre l'arabe, à savoir le français, l'anglais, le persan et l'allemand.

Production intellectuelle

Il a rédigé plusieurs ouvrages d'histoire et notamment une monumentale Histoire culturelle de l'Algérie, ainsi que des textes de critique littéraire[3].

Postérité et hommages

  • Dès son vivant son nom fut donné à la bibliothèque de la Maison de la culture d'El Oued[4].
  • À sa mort plusieurs hommages lui ont été rendus, notamment par le président algérien Abdelaziz Bouteflika[5].
  • Une exposition lui a été consacrée à la bibliothèque de lecture publique de Tissemsilt[6].
  • Il fut enterré dans sa ville natale de Guemmar. En un colloque associé à un concours de poésie a été organisé à Oran en son honneur[2].
  • L'université d'Alger 2 porte désormais le nom de Abou El Kacem Saâdallah[7].

Références

Liens externes

  • Portail de l’historiographie
  • Portail de l’Algérie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.