Aci Castello

Aci Castello est une commune de la province de Catane dans la région Sicile en Italie.

Aci Castello
Nom sicilien Jaci Casteddu
Administration
Pays Italie
Région Sicile 
Province Catane 
Code postal 95021
Code ISTAT 087002
Code cadastral A026
Préfixe tel. 095
Démographie
Gentilé castellesi
Population 18 031 hab. (31-12-2010[1])
Densité 2 132,84 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 33′ nord, 15° 09′ est
Altitude Min. 15 m
Max. 15 m
Superficie 800 ha = km2
Divers
Saint patron San Mauro abate
Fête patronale 15 janvier
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sicile
Aci Castello
Géolocalisation sur la carte : Italie
Aci Castello
Géolocalisation sur la carte : Italie
Aci Castello
Liens
Site web http://www.comune.acicastello.ct.it/

    Toponymie

    Jaci Casteddu en sicilien

    Géographie

    Son territoire communal borde l'archipel des îles Cyclopes, aire marine protégée.

    Histoire

    Le château d'Aci

    On pense que l'origine d'Aci Castello et des autres Aci remonte à la mystérieuse cité grecque disparue de Xiphonia, dont le site se trouverait sur la commune d'Aci Catena. Les poètes Virgile et Ovide ont fait naitre ce mythe avec l'histoire d'amour entre la nymphe Galatée et un berger du nom d'Acis. Le cyclope Polyphème, jaloux l'écrasa sous un rocher. Galatée changea son sang en un fleuve. À l'époque romaine, il existait une ville du nom d'Akis qui participa aux guerres puniques.

    L'histoire de la ville médiévale de Jachium puis de l'arabe Al-Yag coïncide point pour point à celle du château d'Aci.

    C'est à cette époque que fut fondé le Sanctuaire de Valverde. Puis l'histoire d'Aci Castello correspond jusqu'à la fin du XVIIe siècle avec celle des autres territoires d'Aci à laquelle on peut se référer.

    Sous la domination espagnole, au XVIIe siècle, l'extraordinaire développement économique d'Aquilia Nuova (Acireale), produisit des différences et des rivalités avec les autres fermes d'Aci qui demandèrent une autonomie administrative. Celle-ci fut obtenue un peu plus tard donnant naissance à : Aci Bonaccorsi (1652), Aci Castello (1647) (comprenant aussi Aci Trezza), Aci San Filippo et Aci Sant'Antonio (1628) (comprenant aussi Aci Valverde, Aci Santa Lucia et Aci Catena).

    Au XIXe siècle, c'est dans le hameau d'Aci Trezza, au bord de la mer, que l'écrivain Giovanni Verga plaça l'intrigue de son roman I Malavoglia (Les Malavoglia).

    Nécropole grecque

    Dans les années 1950, lors des excavations pour la construction d'une école primaire dans la zone « Vigna vecchia » les traces d'une vaste nécropole ont été mises au jour. D'autres vestiges ont été trouvés dans les années 1970 et à la fin des années 1990 indiquant que l'étendue de la nécropole était d'au moins un hectare. Cette découverte n'a pas suscité beaucoup d'intérêt et entretemps la zone s'est fortement urbanisée dispersant les traces.

    Château d'Aci

    C'est au château d'Aci d'origine byzantine rénové par les Normands que la commune doit son nom. Il est élevé sur un promontoire au-dessus de la mer.

    Aci Castello vue de la mer, au début 1900

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    27 juin 2004 En cours Silvestra Raimondo Forza Italia  
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    Aci Trezza, Ficarazzi, Cannizzaro

    Communes limitrophes

    Aci Catena, Acireale, Catane, San Gregorio di Catania, Valverde

    Notes et références

    • Portail de la Sicile
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.