Adolf Burger

Adolf Burger, né le à Veľká Lomnica et mort le à Prague (République tchèque)[1], est un imprimeur juif slovaque devenu écrivain et journaliste à la suite de son implication dans l'opération Bernhard, vaste entreprise de faux-monnayage destinée à déstabiliser la livre sterling menée par le Troisième Reich avec l'aide des prisonniers des camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour les articles homonymes, voir Burger.
Adolf Burger
Adolf Burger en 2008.
Biographie
Naissance
Décès
(à 99 ans)
Prague
Nationalités
Slovaque, Tchécoslovaque (jusqu'au )
Domicile
Activités
Autres informations
Lieux de détention
Distinction

Biographie

Adolf Burger est arrêté par la Gestapo le pour avoir utilisé ses compétences d'imprimeur pour réaliser de faux certificats de baptême à la suite d'une suggestion d'amis communistes. Il est envoyé à Auschwitz avec sa femme Gisela, qui y est gazée, puis est transféré à Sachsenhausen, où on le charge de mettre au point de fausses livres sterling destinées à être larguées sur le Royaume-Uni en vue de déstabiliser l'économie britannique dans le cadre d'une opération secrète appelée opération Bernhard. Cette première étape étant un succès, les nazis exigent de ses camarades et lui qu'ils s'attaquent au dollar, mais des sabotages d'un Néerlandais à l'aide de gélatine empêchent la réussite de cette mission avant la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'armée rouge approchant de Berlin, Adolf Burger est transféré dans l'urgence dans un nouveau camp qui est finalement libéré par les Américains le .

Il a vécu à Prague, dans l'actuelle République tchèque, il a depuis lors écrit plusieurs ouvrages de témoignage. L'un d'eux a été adapté au cinéma sous le titre Les Faussaires en 2007.

Il meurt le à 99 ans.

Notes et références

  1. Mort d'Adolf Burger, faussaire et témoin des camps nazis, à 99 ans sur francetvinfo.fr, consulté le 8 décembre 2016.

Liens externes

  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de la numismatique
  • Portail de la littérature
  • Portail du journalisme
  • Portail du communisme
  • Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail de la Slovaquie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.