Adolphe Dervaux

Adolphe Dervaux (Paris 1871-1945) est un architecte français.

Pour les articles homonymes, voir Dervaux.

Adolphe Dervaux

Candélabre Dervaux du métro de Paris.
Présentation
Naissance
Paris 9e arrondissement
Décès (à 74 ans)
Nationalité Française
Activités Architecte
Formation Arts décoratifs Paris
Beaux-Arts de Paris
Œuvre
Réalisations Chambre de commerce de Sète
Gare de Rouen-Rive-Droite
Gare de Biarritz-Ville
Distinctions Officier de la Légion d'honneur

Il a laissé son nom à un candélabre du métro de Paris très répandu, de style Art déco, qu'il a dessiné dans les années 1920.

Biographie

Adolphe Dervaux est né le , au 34 de la rue Pierre-Fontaine dans le 9e arrondissement de Paris. Ses parents, Adolphe Dervaux et Louise Berthe Hannier, sont domiciliés à cette même adresse[1]. Portant le même prénom, son père, né en 1825, est un artiste peintre, élève de Moyaux[2].

Il intègre l'École des arts décoratifs de Paris où il est l'élève de Charles Genuys, puis l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris où il suit les cours de Joseph Vaudremer[3].

Sociétaire de la Société nationale des beaux-arts[4], il fut président de la Société française des urbanistes.

Âgé de 74 ans et gravement malade, il meurt et est incinéré en [5].

Réalisations

Publications

  • Essai sur l'architecture telle qu'elle est : rapport présenté à la Société d'art populaire et d'hygiène, Paris, impr. de Kapp, , 80 p.[7].
  • « Le beau, le vrai, l'utile et la réorganisation de la cité », La Grande Revue, .

Notes et références

  1. Dossier Leonore : Adolphe Dervaux, p. 15.
  2. « Adolphe Dervaux », sur www.musee-orsay.fr, (consulté le 22 mars 2016).
  3. Catherine Bruant, « L’École d’art public du Collège libre des sciences sociales : une formation à l’urbanisme comme sociologie appliquée », Le Télémaque, Caen, Presses universitaires de Caen, no 33, , p. 83-106.
  4. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 394
  5. La Construction moderne : notice nécrologique, novembre 1945, p. 218-219.
  6. « Lotissement de l'Ermitage », notice no IA77000469, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  7. « Notice bibliographique (no FRBNF32019106) », sur BnF Catalogue général (consulté le 22 mars 2016).

Bibliographie

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail des transports en Île-de-France
  • Portail du chemin de fer
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.