Adoration des bergers

L'Adoration des bergers est un épisode relaté dans l'Évangile selon Luc (Lc 2:8-20) concernant la vie de Jésus et se déroulant après l'Annonce aux bergers de sa naissance. Il ne doit pas être confondu avec le suivant, appelé l'« Adoration des mages », laquelle est rapportée dans l'Évangile selon Matthieu (Mt 2, 1-12).

Récit biblique

Les bergers proches du lieu de la Nativité (Bethléem), veillant comme de coutume auprès de leurs bêtes dans les champs, pour la nuit la plus longue de l'année (comme pour la plus courte), celles des solstices[1], sont informés les premiers, par les anges dans le ciel, de la venue du Sauveur. Ils se rendent à la crèche pour s'y prosterner devant l'Enfant Jésus et pour célébrer l’incarnation du tout-puissant roi des Cieux (Évangile selon Luc, 2).

Iconographie chrétienne

Autour de la sainte Famille, soit la Vierge Marie, Joseph, l'Enfant Jésus nu dans son berceau ou sur la paille, les bergers se réunissent et célèbrent l'événement.

Certaines peintures représentent la Nativité, l'Annonce aux bergers, l'Adoration des bergers (voire celle des mages) conjointement dans le même espace perspectif.

Un agneau peut être présenté à l'Enfant en présage symbolique de sa destinée.

Quelques peintres majeurs du thème

Notes et références

Article connexe

  • Les peintures portant exactement le titre de L'Adoration des bergers et ayant leur page développée sont sur : L'Adoration des bergers 

Liens externes

  • Portail de la Bible
  • Portail du christianisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.