Aga Khan Ier

Aga Khan Ier est le titre donné à Ḥasan Alī Shāh, né vers 1800[1] à Kohak en Iran et décédé en 1881 à Bombay en Inde[2], en tant qu'imam des ismaéliens nizârites.

Aga Khan Ier
Fonction
Imam des ismaéliens (d)
-
Shāh Khalīlullāh III (en)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Homme politique, religieux
Famille
Père
Shāh Khalīlullāh III (en)
Enfant
Autres informations
Religions

Biographie

Il est le fils d'un imam ismaélien nizarite du nom de shah Khalilullah, qui résidait à Kehk, près de Qom et fut assassiné à Yezd en 1817. Cet imam était vénéré quasiment comme un Dieu jusqu'en Inde par ses fidèles, qui lui attribuaient des miracles et le couvraient de dons.

Ce premier titre d’Aga Khan lui est donné en 1818 par le shah d'Iran, Fath Ali Shah Qajar. Il est connu sous le nom de Agha Khan Mahalati. Il quitte la Perse après une tentative de coup d'État contre le shah et s'installe à Bombay, en Inde, où il devient le chef attitré de la communauté ismaélienne des Khodjas. Il est le père de l'Aga Khan II.

Il est inhumé dans un sanctuaire à Hasanabad à Bombay en Inde.

Références

  1. Certaines sources indiquent une naissance en 1804.
  2. « Aga Khan I. », 1911 Encyclopædia Britannica, vol. Volume 1, (lire en ligne, consulté le 4 avril 2017)

Annexes

Source

  • Bernard Lewis, à propos des ismaéliens dans son livre Les Assassins -Terrorisme et politique dans l'islam médiéval (Stratégies- Berger-Levrault, 1982)

Liens externes

  • Portail de l’islam
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.