Air Force Space Command

L'USAF Space Command était la force spatiale des États-Unis de 1982 à 2019.

Air Force Space Command

Création 1982
Dissolution 2019
Pays États-Unis
Allégeance United States Air Force
Type Commandement majeur
Effectif 39 000
Garnison Peterson Air Force Base, Colorado
Surnom AFSC
Commandant Gén John W. Raymond
Surveillance d'un ensemble de satellites artificiels du Département de la Défense U.S. contribuant au système de positionnement introduit à l'instigation de ce commanditaire : le global positioning system.
Observation d'un tir de missile par infrarouge par un satellite de reconnaissance Space-Based Infrared System.

Créé le et supprimé le , c'était l'un des principaux commandements de la United States Air Force.

Il a été responsable en particulier des missiles intercontinentaux à têtes nucléaires jusqu'en et des systèmes de satellites artificiels militaires américains dont le GPS.

Le Global Strike Command a repris les missions nucléaires en tandis que l'United States Space Force a repris les missions aérospatiales en décembre 2019.

Organisation en 2006

Ce commandement emploie à cette date approximativement 40 000 personnes répartis en 7 100 militaires, 18 300 employés civils du DoD et 14 000 employés des entreprises civiles chargées d'exécuter des missions pour l'AFSPC.

Au [1], le Space Command est constitué des unités suivantes :

L'AFSC est composée de trois Air Forces :

et de deux Direct Reporting Units:

  • Space and Missile Systems Center basé à Los Angeles Air Force Base, Californie
    • 61st Air Base Wing basé à Los Angeles Air Force Base, Californie
  • Space Innovation and Development Center basé à Schriever Air Force Base, Colorado

Commandements américains ayant un rôle dans le domaine spatial

Culture populaire

Dans l'univers fictif de Stargate, le Stargate Command, basé à Cheyenne Mountain, est l'une des branches de l'Air Force Space Command.

Références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


  • Portail de l’aéronautique
  • Portail de l’astronautique
  • Portail des forces armées des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.