Alain Rizzo

Alain Rizzo, né le à Marseille[2], est un footballeur français. Défenseur formé à l'OGC Nice, il a principalement évolué dans des clubs du sud de la France, à l'exception du Stade rennais entre 1972 et 1977.

Pour les articles homonymes, voir Rizzo.

Alain Rizzo
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Marseille (Bouches-du-Rhône)
Taille 1,78 m
Période pro. 1967-1981
Poste Défenseur
Parcours junior
Années Club
-1966 SO Caillols
1966-1967 OGC Nice
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1967-1970 OGC Nice21 (0)[1]
1970-1971 AC Arles26 (0)[1]
1971-1972 ES La Ciotat29 (0)[1]
1972-1977 Stade rennais188 (0)[2]
1977-1981 Olympique avignonnais 127 (1)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Carrière

Originaire de la cité phocéenne, Alain Rizzo commence sa carrière au SO Caillols de Marseille où il est repéré par l'OGC Nice[3] en 1966. Avec le club niçois, Rizzo fait ses débuts un an plus tard en première division, disputant six puis douze rencontres de championnat pour ses deux premières saisons professionnelles[1]. En 1969, le « Gym » descend en Division 2[4], et Rizzo quitte le club un an plus tard, en n'ayant joué qu'un seul match à cet échelon[1]. Alors que l'OGC Nice retrouve la D1 après avoir été sacré champion de France de D2, Alain Rizzo rejoint l'AC Arles, tout juste promu en D2[5], et s'y installe comme titulaire. Un an plus tard, il rejoint l'ES La Ciotat, qu'il contribue à amener à une bonne quatrième place en D2[6].

Alain Rizzo est alors repéré par le Stade rennais, qui le recrute en 1972. Après le départ de Zygmunt Chlosta et la retraite de René Cédolin[7], la défense centrale rennaise est à reconstruire. Il en devient l'un des titulaires, et ce pendant cinq saisons. Associé successivement à Bernard Goueffic[8], Loïc Kerbiriou[9], Jean-Paul Rabier[10] et Didier Notheaux[11], il reste inamovible, ne ratant que huit matchs de championnat en l'espace de cinq ans. Les résultats ne sont cependant pas toujours au rendez-vous : en 1975, le Stade rennais est relégué en deuxième division, puis fait l'ascenseur en remontant immédiatement avant d'être à nouveau relégué[12]. En 1977, le club est en proie à de gros problèmes financiers, et se trouve obligé de se séparer de ses plus gros salaires[13]. Rizzo, au même titre que Laurent Pokou, Hervé Guermeur ou Léon Maier[14] doit alors quitter le club.

Âgé de 28 ans, il retourne dans le Sud de la France pour s'engager avec l'Olympique avignonnais, en deuxième division. Il y dispute ses quatre dernières saisons professionnelles, obtenant en 1979 et 1980 la deuxième place du championnat, mais sans pour autant monter dans l'élite. Sa carrière se termine cependant sur une relégation du club avignonnais en 1981[15].

Par la suite, Alain Rizzo devient entraîneur dans des clubs modestes de sa région d'origine, principalement à L'Isle-sur-la-Sorgue, mais aussi à Mérindol, Cavaillon et Cabannes, puis dans un club de football entreprise où il côtoie Manuel Amoros. En parallèle, il occupe un poste de responsable technique au sein du district Rhône-Durance[3].

Parcours en club

Saison Club Pays Championnat Coupe d'Europe
Division Matchs Buts Cartons Type Matchs Buts
1967 - 1968 OGC Nice France Division 1 6 0 ? ? - - -
1968 - 1969 OGC Nice France Division 1 12 0 ? ? - - -
1969 - 1970 OGC Nice France Division 2 1 0 ? ? - - -
1970 - 1971 AC Arles France Division 2 26 0 ? ? - - -
1971 - 1972 ES La Ciotat France Division 2 29 0 ? ? - - -
1972 - 1973 Stade rennais France Division 1 38 0 ? ? - - -
1973 - 1974 Stade rennais France Division 1 38 0 ? ? - - -
1974 - 1975 Stade rennais France Division 1 35 0 ? ? - - -
1975 - 1976 Stade rennais France Division 2 34 0 ? ? - - -
1976 - 1977 Stade rennais France Division 1 33 0 ? ? - - -
1977 - 1978 Olympique avignonnais France Division 2 28 0 ? ? - - -
1978 - 1979 Olympique avignonnais France Division 2 30 0 ? ? - - -
1979 - 1980 Olympique avignonnais France Division 2 30 1 ? ? - - -
1980 - 1981 Olympique avignonnais France Division 2 21 0 ? ? - - -

Palmarès

Notes et références

  1. « Fiche d'Alain Rizzo », sur footballdatabase.eu (consulté le 13 août 2010)
  2. Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 472
  3. « Qu'est-ce qu'un amicaliste ? », sur aefoot.com (consulté le 13 août 2010)
  4. « Historique de l'OGC Nice », sur footballenfrance.fr (consulté le 13 août 2010)
  5. « Historique de l'AC Arles », sur footballenfrance.fr (consulté le 13 août 2010)
  6. « Historique de l'ES La Ciotat », sur footballenfrance.fr (consulté le 13 août 2010)
  7. René Cédolin qui devient l'entraîneur du Stade rennais à cette date.
  8. Claude Loire, op. cit., p. 361
  9. Claude Loire, op. cit., p. 365
  10. Claude Loire, op. cit., p. 373
  11. Claude Loire, op. cit., p. 377
  12. « Historique du Stade rennais », sur footballenfrance.fr (consulté le 13 août 2010)
  13. Claude Loire, op. cit., p. 378
  14. Claude Loire, op. cit., p. 379
  15. « Historique du Avignon Football 84 », sur footballenfrance.fr (consulté le 13 août 2010)


  • Portail du football
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.