Albert Lantonnois van Rode

Albert Bruno Amédée Lantonnois van Rode, né le à Mons et mort le à Ixelles, est un lieutenant-général de l'armée belge. Il fut vice-gouverneur général de l'État libre du Congo et commandant de la 6e division d'armée belge lors de la Première Guerre mondiale.

Albert Lantonnois van Rode
Naissance
Mons, Belgique
Décès
Ixelles, Belgique
Origine Belge
Arme Infanterie
Grade Lieutenant général
Années de service 1870-1915
Commandement Commandant de la 6e division d'armée (Bruxelles)
Conflits Première Guerre mondiale
Autres fonctions Vice-gouverneur de l'État libre du Congo

Jeunesse

Albert Lantonnois van Rode est né à Mons le . Il est le fils de Lambert Lantonnois et Émilie Hubertine Ghislaine van Rode de Schellebrouck[1]. Il entra à l'école militaire en et fut reçu second lieutenant le . Le il fut affecté au 1er régiment de Guides[2]. Il commanda le 8e régiment de Ligne (1903-1905) puis le 1er régiment de Grenadiers (1905-1908). Ensuite, il fut le commandant militaire de la province de Flandre Occidentale (1908-1909)[3].

Congo

En , il fut nommé vice-gouverneur général du Congo à Boma, le port principal et capitale de la colonie[4]. En , il envoya une escouade de 20 soldat à Kingoye sur la frontière avec le Congo français pour y établir la souveraineté belge[5]. Une mission Baptiste à Yakusu, à proximité des chutes Stanley, a d'abord été en bons termes avec les autorités. Cependant, leur influence grandissant, des rumeurs d'une annexion de la région par les Britanniques apparurent. En , Albert Lantonnois ordonna au commissaire de district de la Province Orientale de prendre des mesures vigoureuses pour contrer l'influence des protestants[6].

En , il reçut une requête du colonel Jan Oomen lui demandant la permission de construire une mission à Basankusu. Il fit suivre cette demande au ministère des colonies à Bruxelles qui mit longtemps à faire connaître sa réponse[7].

En , il dût faire face à une crise quand les forces armées britanniques d'Ouganda firent mouvement dans la région de Mfumbiro au nord du lac Kivu. Il plaça des troupes dans la région et demanda la permission d'attaquer, ce qui lui fut refusé par les autorités belges qui considèrent, à raison, qu'un arbitrage sera plus profitable[8].

Fin de carrière

Il fut inspecteur-général de l'infanterie de 1913 à 1914[3] Il devint commandant de la 6e division d'armée de 1914 à [9]. Il épousa Marie Thérèse Joséphine Goethals avec qui il eut 3 enfants[1]. Il décéda à Ixelles le [3].

Distinctions et honneurs

Références

  1. (en)« Albert Bruno Amédée Lantonnois van Rode » (consulté le 26 octobre 2011)
  2. Bulletin, vol. 31, Société royale de géographie d'Anvers, , p. 154
  3. « LANTONNOIS van RODE, Albert, B.-A. », sur Ars Moriendi (consulté le 26 octobre 2011)
  4. Jules Marchal et A. M. Delathuy, E.D. Morel contre Léopold II, Editions L'Harmattan, (ISBN 2738428568, lire en ligne), p. 277
  5. Jules Marchal et A. M. Delathuy, E.D. Morel contre Léopold II, Editions L'Harmattan, (ISBN 2738428568, lire en ligne), p. 254
  6. Jules Marchal et A. M. Delathuy, E.D. Morel contre Léopold II, Editions L'Harmattan, (ISBN 2738428568, lire en ligne), p. 44-45
  7. (nl)« Mill Hill - stichting van Basankusu (1908-1915) » (consulté le 26 octobre 2011)
  8. (en) Politics, Religion and Power in the Great Lakes Region, Codesria (lire en ligne)
  9. (en)« Belgian Military Leaders », (consulté le 26 octobre 2011)
  • Portail de l’histoire militaire de la Belgique
  • Portail du monde colonial
  • Portail de la Première Guerre mondiale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.