Alberto Aquilani

Alberto Aquilani, né le à Rome, est un footballeur international italien qui évolue au poste de milieu de terrain du début des années 2000 à la fin des années 2010.

Alberto Aquilani

Aquilani avec la Fiorentina en 2012.
Biographie
Nationalité Italien
Naissance
Lieu Rome (Italie)
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2002-2009 AS Rome 149 (15)
2003-2004 US Triestina 041 0(4)
2009-2012 Liverpool FC 028 0(2)
2010-2011 Juventus Turin 034 0(2)
2011-2012 AC Milan 031 0(1)
2012-2015 AC Fiorentina 105 (15)
2015-2016 Sporting Portugal 032 0(5)
2016-2017 Pescara005 0(1)
2017 US Sassuolo016 0(0)
2017-2018 UD Las Palmas023 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000 Italie -15 ans[1]008 0(0)
2000-2001 Italie -16 ans013 0(0)
2001 Italie -17 ans002 0(0)
2002 Italie -18 ans006 0(0)
2001-2003 Italie -19 ans014 0(0)
2003 Italie -20 ans002 0(1)
2004-2007 Italie espoirs020 0(5)
2006-2014 Italie038 0(5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Biographie

En club

Débuts à Rome

Alberto Aquilani a été formé à l'AS Rome. Son 1er match en Série A a lieu lors de la saison 2002-2003 face au Torino FC (3-1), ce sera son seul match avec la Roma cette saison-là.

Il a été prêté lors de la saison suivante (2003-2004) à la Triestina, club de Série B. Avec un bilan à la Triestina de 41 matchs joués et 4 buts, ajoutés à son impact sur le jeu, Aquilani revient à l'AS Rome comme un grand espoir du football italien.

De retour à la Roma il devient vite un élément indispensable dans la stratégie mise en place par Luciano Spalletti, (entraineur du club de 2005 à 2009). Son début de saison 2006-2007 démarre de façon tonitruante, lors de la supercoupe d'Italie perdue face à l'Inter Milan (4-3) il marque un doublé. Face au Milan AC à San Siro, il réalise un match incroyable, au terme d'une action très fluide avec Mancini, il distribue un ballon en or pour Totti qui ne se fait pas prier pour marquer. Victoire 1 but à 2. Le alors très en forme, il se blesse au genou en voulant récupérer un ballon de Taddei, le bilan est dur, il est absent six mois.

Après un brillant Euro espoir Aquilani se montre très en forme en début de championnat (2007-2008) après avoir pris sa revanche sur l'Inter Milan en supercoupe d'Italie, il marque lors des 2 premières journées de championnat face à Palerme et Sienne deux puissantes frappes lointaines qui vont se loger respectivement sous la barre et dans la lucarne. Lors du match Manchester United-AS Rome, il se blesse, trois mois d'indisponibilité. Il rechausse les crampons en et le gagne la coupe d'Italie nouvelle version, face à l'Inter Milan dans l'unique finale au stadio Olimpico de Rome.

En 2008-2009, une série de problèmes physiques le tiennent éloigné des terrains tout au long de la saison.

Liverpool

Il est transféré à Liverpool, à la suite du départ de Xabi Alonso au Real Madrid, le , pour une durée de cinq ans et un montant avoisinant les 24 millions d'euros.

Retour en Italie

Après une saison marquée par les blessures et en manque de temps de jeu, Aquilani, surnommé Il Principino[2], est prêté pour un an lors de la saison 2010-2011 à la Juventus, avec option d'achat fixée à 21 millions d'euros[3]. Il démontre rapidement qu'il est redevenu le joueur que l'on a connu avec la Roma et que son entraineur peut lui faire confiance.

Le , Liverpool et la Juventus n'ayant pas trouvé d'accord, la faute à une option d'achat jugée trop élevée par les dirigeants de la Vieille Dame, il revient à Liverpool.

Le , il est prêté par Liverpool au tout frais champion d'Italie, l'AC Milan[4] avec option d'achat. Après avoir pris part à 31 matchs toutes compétitions confondues (un but), le club milanais annonce que l'option d'achat n'est pas levée, et Aquilani réintègre donc l'effectif des Reds à l'issue de la saison[5].

Le , il signe un contrat de trois ans avec la Fiorentina[6].

Sporting Portugal

Le , il s'engage avec le Sporting Portugal[7].

Nouveau retour en Italie

Le , Alberto Aquilani quitte le Portugal pour retrouver l'Italie. Il signe un contrat d'un an avec Pescara, promu en Serie A[8].

Le , il est prêté par Pescara à l'US Sassuolo jusqu'à la fin de la saison 2016-2017[9].

Las Palmas et retraite sportive

Le , il signe pour deux ans avec l'UD Las Palmas en D1 espagnole.

Sans club depuis l'été 2018, Aquilani prend sa retraite en 2019.

En sélection

Aquilani porte le maillot de sa sélection dès les moins de 15 ans avec Belotti, Mantovani, Lodi et Scurto. Il remporte le Championnat d'Europe des moins de 19 ans 2003. Il est l'homme à tout faire du milieu de terrain. Déterminant, il joue tous les matchs et inscrit le but décisif contre la Norvège lors du premier match (1-0). Il s'impose comme la plaque tournante de l'équipe[10]. À cause d'une blessure musculaire, il ne sera pas à l'Euro espoir de 2006.

Sa première cape en A a lieu le , à 22 ans, il entre en seconde période face à la Turquie (1-1). Ce match amical fut disputé à Bergame en hommage à l'emblématique Giacinto Facchetti décédé 1 mois avant. En 2007, après une longue blessure, il participe à l'Euro espoir, mais l'Italie est éliminée au 1er tour. Alberto Aquilani a marqué 2 buts.

Roberto Donadoni le convoque pour disputer l'Euro 2008. Lors du 3e match de poule il rentrera contre la France (victoire 2-0) et sera titulaire lors du quart de finale perdu face à l'Espagne (0-0) (4-2 T.A.B.).

Lors de la rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010 opposant l'Italie au Monténégro (mercredi ), Alberto Aquilani marque les 2 buts de la squadra azzurra (2-1), ses 2 premiers buts en sélections.

Après 21 mois qu'il n'a plus été appelé en sélection italienne (contre le Brésil en ) à la suite de ses nombreuses blessures en club, Alberto Aquilani rebondit avec la Juventus et enchaîne les bons match, Cesare Prandelli, nouveau sélectionneur italien lui fait confiance face à la Roumanie en amical le en le titularisant. Le , Aquilani marque le but de la victoire de l'Italie face à l'Espagne (2-1) lors d'un match amical qui se déroula à Bari. Le , il participe à la victoire écrasante de l'Italie en marquant le quatrième et dernier but de la rencontre contre Saint-Marin. Il sera par la suite sélectionné par Prandelli pour participer à la coupe des confédérations.

Statistiques

Statistiques de Alberto Aquilani [11]
Saison Club Championnat Coupe nationaleCoupe de la LigueSupercoupeCompétition(s)
continentale(s)
Total
Division MBPd MBPdMBPdMBPdCMBPdMBPd
2001-2002 AS Rome Serie A 0 00 - ------------ 000
2002-2003 AS Rome Serie A 1 00 1 0----------- 200
2004-2005 AS Rome Serie A 29 00 4 0-------C1500 3800
2005-2006 AS Rome Serie A 24 33 2 2-------C3812 3465
2006-2007 AS Rome Serie A 13 11 3 0----120C1500 2231
2007-2008 AS Rome Serie A 21 30 4 1----100C1500 3140
2008-2009 AS Rome Serie A 14 21 1 0----100C1400 2021
Sous-total 10295173----320-2712 149157
2003-2004 US Triestina (prêt) Serie B 41 411 - ------------ 41411
Sous-total 41411------------- 41411
2009-2010 Liverpool FC PL 18 16 2 00100---C1+C32+30+10 2626
août 2010 Liverpool FC PL 0 00 - --------C3200 200
Sous-total 1816200100----710 2826
2010-2011 Juventus FC (prêt) Serie A 33 25 1 00---------- 3425
2011-2012 AC Milan (prêt) Serie A 23 16 1 00------C1701 3117
Sous-total 5631120--------701 65312

Buts en sélection


Palmarès

Références

  1. Aquilani en sélections
  2. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  3. « Aquilani (Liverpool) prêté à la Juventus », sur opl.fr, 25 août 2010.
  4. « Aquilani (Liverpool) à l'AC Milan (presse) », sur opl.fr, 24 août 2011.
  5. Aquilani rentre à Liverpool, lequipe.fr, 4 juillet 2012.
  6. , lequipe.fr, 3 août 2012.
  7. Alberto Aquilani (Fiorentina) trois ans au Sporting Portugal, www.lequipe.fr, 6 août 2015.
  8. Transfert : Alberto Aquilani (Sporting Portugal) à Pescara (officiel), www.lequipe.fr, 25 août 2016.
  9. Alberto Aquilani (Pescara) prêté à Sassuolo, www.lequipe.fr, 3 janvier 2017.
  10. Laurent Maltret & Alain Gadoffre, « Reportage : Championnat d'Europe des moins de 19 ans, les promesses de l'aube », Onze Mondial, no 175, , p. 74 à 79 (ISSN 0995-6921)
  11. « Fiche d’Alberto Aquilani », sur footballdatabase.eu

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.