Alexandre Tchobanov

Alexandre Tchobanov[1] (ou Alexandre Tchobanoff ), né le à Roussé en Bulgarie, naturalisé français en 1994, est un metteur en scène, chorégraphe, réalisateur, auteur et producteur. Il commence sa carrière artistique en tant que danseur soliste à l’Opéra national de Roussé. Après une brillante carrière en Bulgarie en tant que danseur, chorégraphe, metteur en scène et directeur artistique, il obtient une bourse du gouvernement français à l’Opéra Garnier en 1989. Depuis, il vit et travaille en France. Il compte à son actif plus de 50 créations dans le monde et parle plusieurs langues dont le bulgare, le français, le russe et l’italien.

Alexandre Tchobanov
Alexandre Tchobanoff (nov. 2019)
Biographie
Naissance

Roussé, Bulgarie
Nationalité
Française
Activité
Metteur en scène, chorégraphe, réalisateur, auteur, producteur
Autres informations
Domaine
Théâtre, opéra, cinéma, littérature

Parcours

Alexandre Tchobanoff a grandi à Roussé, capitale culturelle de la Bulgarie, où il est formé dès l’âge de 7 ans à la danse, au théâtre et à la musique au Palais de la Culture de Roussé. En 1967, à l’âge de 14 ans, Alexandre Tchobanoff quitte Roussé, sa ville natale, pour intégrer la prestigieuse Académie nationale chorégraphique de Sofia, capitale de la Bulgarie. Dès la fin de sa formation en 1972, il intègre l’Opéra National de Roussé en tant que danseur classique où il endosse rapidement la triple casquette de danseur, chorégraphe et metteur en scène. En 1978, il remporte un concours national et part travailler au Théâtre national musical de Bulgarie à Sofia en tant que danseur, metteur en scène et chorégraphe et en prend la direction artistique en 1986 à l’âge de 33 ans. Il  restera en fonction jusqu’à son départ pour la France en 1989.

Parallèlement à son parcours professionnel, Alexandre Tchobanoff obtient en 1978 une « Maîtrise Chorégraphique » à l’Institut National Chorégraphique. De 1978 à 1981, il étudie à l’Académie nationale du théâtre. En 1981, il part à l’Institut supérieur d’État de la culture et des arts à Moscou (MGIK) – école nationale supérieure de mise en scène, pour son mémoire de fin d’étude sur la proposition de Matvei Abrahamovich Ochirovsky, metteur en scène invité au Théâtre national musical de Sofia de 1980 à 1982, période durant laquelle Alexandre Tchobanoff a été son assistant metteur en scène et chorégraphe. Suite à son séjour au GIK de Moscou, Alexandre Tchobanoff obtient une « maîtrise théâtrale » en 1981. De 1982 à 1983, il poursuit sa formation à l’Académie nationale du théâtre et obtient une « maîtrise en mise en scène théâtrale ». En 1984, il part en Italie pour se perfectionner à la mise en scène théâtrale au Piccolo Teatro di Milano, sous la direction de Giorgio Strehler, et à la commedia dell'arte à l’Université de Florence. En 1989, Alexandre Tchobanoff part à Londres pour suivre parallèlement un stage de 3 mois de « direction d’acteur face caméra » sous la direction de Richard Attenborough à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres et un stage de danse jazz avec le chorégraphe de la troupe Alvin Ailey.

À son retour en Bulgarie, il est sélectionné par le ministère de la Culture et l’ambassade française de Sofia pour représenter la Bulgarie au concours international de « Mise en scène et chorégraphie » dont il est lauréat. En octobre 1989, il s’envole donc pour Paris et devient boursier du gouvernement français à l’Opéra Garnier où il se perfectionne à la mise en scène et à la chorégraphie en collaboration avec Rudolf Noureev, Cyril Atanassoff et Gilbert Mayer pendant un an. En 1990, il entre au Conservatoire libre du cinéma français et obtient une « licence en réalisation cinématographique » en 1992. De 1992 à 1993, il poursuit sa formation à l’Université Paris VIII et obtient une « maîtrise cinématographique ». À la fin de son cursus à l’Université Paris VIII, il adapte en comédie musicale Le Livre de la jungle de Rudyard Kipling, qu’il met en scène et chorégraphie à l’Université Paris-VIII. Cette comédie musicale sera ensuite reprise dans plusieurs théâtre en France dont les dernières représentations en 1994 au Théâtre du Casino d'Enghien.

Parallèlement à sa carrière de metteur en scène, réalisateur et producteur, Alexandre Tchobanoff s’investit auprès de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), qu’il rejoint en 1992 en tant que dramaturge et metteur en scène, et auprès du Syndicat National des Metteurs en Scène (SNMS) qu’il intègre en 2004 et dont il devient trésorier en 2005. Il restera en fonction pendant 3 ans. En 2009, il co-fonde avec Jacques Connort « Parcours d’auteur[2] », qui a pour mission de soutenir et faire découvrir les auteurs contemporains vivants. Cette initiative est soutenue et financée par la SACD, l’Association Beaumarchais et le Centre national du théâtre (CNT).

Alexandre Tchobanoff, « homme de théâtre aux multiples facettes », met son expérience au service de l’enseignement et collabore avec Jacques Lassalle, Robert Abirached, Marcel Bozonnet au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (CNSAD) de Paris sur la saison 1997-1998 en tant qu’intervenant - professeur en direction d’acteur et mise en scène. Pendant la saison 2007-2008, il enseigne au Conservatoire Erik Satie en collaboration avec Daniel Berlioux et pendant la saison 2010-2011, il enseigne à Acting International en collaboration avec Robert Cordier.

Alexandre Tchobanoff est un homme profondément européen, qui œuvre pour la diversité culturelle et la libre circulation des auteurs et des œuvres en Europe. En 2008, il crée le premier festival de théâtre franco-bulgare « Babel Europe Roussé » qui se déroule du 22 au 25 septembre 2008 à Roussé, sa ville natale, avec la participation de personnalités françaises du théâtre et du cinéma dont Robert Abirached, Jean-Claude Grumberg, Mohamed Kacimi, Jean-François Prévand et Jean-Claude Saurel et les directeurs des théâtres nationaux des pays de la Péninsule balkanique. En 2009, il crée au Théâtre national de Lovetch (Bulgarie) La Frontière de Kalin Iliev, qui est repris au Théâtre 14 à Paris pendant la saison 2009-2010 en langue bulgare, surtitrée en français. En 2016, il produit Le Visiteur d’Éric-Emmanuel Schmitt, au Théâtre Larme et Rire de Sofia en Bulgarie, en présence de l’auteur. Il en signe l’adaptation, la mise en scène et la scénographie en tant que directeur artistique du projet.

Créations, mises en scène, filmographie

Danse, comédie musicale, opéra contemporain
  • 1979-1989 : Théâtre national musical de Bulgarie (Sofia) : 1er opéra rock de Bulgarie (1979) : Demain à dix heures (Lubomir Denév)
  • Directeur artistique : 1986-1989
  • Metteur en scène, chorégraphe, danseur : 1979-1989
  • 1985 : Japon : spectacle d’ouverture de Tsukuba Expo '85[3]
  • Site de l'inauguration de l'Exposition Tsukuba '85 : 5 000 places
  • Scénariste : lauréat du concours international organisé au Japon
  • Metteur en scène, chorégraphe
  • 1986 : Théâtre national de la jeunesse de Bulgarie
  • Comédie musicale adaptée de Oliver Twist (Lionel Bart)
  • Chorégraphe : prix national pour la chorégraphie
  • 1988 : Égypte : spectacle d’inauguration de l’Opéra national du Caire
  • 1er opéra contemporain adapté de Peines d'amour perdues (William Shakespeare). Livret et musique Lubomir Denev
  • Metteur en scène, chorégraphe
  • 1989 : Palais de la Culture de Sofia
  • Biographie d’une fleur (Alexandre Tchobanoff) : nouvelle théâtrale musicale
  • Auteur, metteur en scène, chorégraphe
  • 1994 : Théâtre du Casino Barrière d'Enghien-les-Bains
  • La Loi de la jungle[Lequel ?] (Rudyard Kipling) : comédie musicale
  • Adaptateur, metteur en scène, chorégraphe
Mises en scène

Filmographie

  • 1986 : long-métrage d'Ivan Andonov Charme dangereux
  • 1988 : long-métrage Margarit i Margarita de Nicolaï Volev
  • 1992 : court-métrage La chance est ronde d'Alexandre Tchobanoff
  • 1994 : documentaire À la quête du son (45 min) d'Alexandre Tchobanoff. Cinéma des cinéastes (Paris, 1995), Cinéma Cyrano de Bergerac (Sannois, 1994)
  • 1995 : Capitaine Conan, long-métrage de Bertrand Tavernier : 2e assistant réalisateur ponctuel
  • 1996 : K, long-métrage d’Alexandre Arcady, 2e assistant réalisateur ponctuel
  • 2002 : Bon Voyage, long-métrage de Jean-Paul Rappeneau, 3e assistant réalisateur ponctuel
  • 2011 : Festival international de cinéma pour enfants d’Albena : président et membre du jury franco-bulgare
Télévision
  • 1980 : créateur de Studio théâtre, émission de théâtre filmée en studio
  • 2008 : Sous l’auréole d’Avignon

Notes et références

  1. Pascal ORY, Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France, Groupe Robert Laffont, (ISBN 9782221140161, lire en ligne)
  2. Beaumarchais-SACD, Actualités Beaumarchais-SACD N°18, Paris, Beaumarchais-SACD, , 3 p. (lire en ligne), p. 2
  3. (en) « Expo '85 », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  4. Les Trois Coups, « france-etranger 1998-2014 », sur Les Trois Coups (consulté le 6 novembre 2019)
  5. « Alexandre Tchobanov | THEATREonline.com », sur www.theatreonline.com (consulté le 6 novembre 2019)
  6. « Du métro », sur La Compagnie du Labyrinthe & Serge Sàndor (consulté le 6 novembre 2019)
  7. « La frontière - Théâtre 14 :: FROGGY'S DELIGHT :: Musique, Cinema, Theatre, Livres, Expos, sessions et bien plus. », sur www.froggydelight.com (consulté le 6 novembre 2019)
  8. « Festival En compagnie(s) d’été », sur Théâtre du blog (consulté le 6 novembre 2019)
  9. « Actualités », sur www.eric-emmanuel-schmitt.com (consulté le 6 novembre 2019)
  10. « Prisca dans Clics et déclics à dos de mots », sur www.billetreduc.com (consulté le 6 novembre 2019)
  11. « Prisca ,clics et déclics à dos de mots – Les P'tits Molières » (consulté le 6 novembre 2019)
  12. « Clic & déclic », sur www.billetreduc.com (consulté le 6 novembre 2019)
  13. « C TOUT 1 ART / Sophie Verchère @ctout1art Instagram Profile | Picpanzee », sur picpanzee.com (consulté le 6 novembre 2019)
    • Portail de la danse
    • Portail de la France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.