Alfredo Palacio

Luis Alfredo Palacio González, né le à Guayaquil, est un chirurgien et homme d'État équatorien. Il accède à la présidence de la République le en remplacement de Lucio Gutiérrez, dont il était le vice-président, à la suite de la destitution de ce dernier par le Congrès.

Pour les articles homonymes, voir González et Palacio.

Alfredo Palacio

Alfredo Palacio en 2006.
Fonctions
Président de la République de l'Équateur

(1 an, 8 mois et 26 jours)
Vice-président Alejandro Serrano
Prédécesseur Lucio Gutiérrez
Successeur Rafael Correa
Vice-président de la République de l'Équateur

(2 ans, 3 mois et 5 jours)
Élection
Président Lucio Gutiérrez
Prédécesseur Pedro Pinto Rubianes
Successeur Alejandro Serrano
Biographie
Nom de naissance Luis Alfredo Palacio González
Date de naissance
Lieu de naissance Guayaquil (Équateur)
Nationalité équatorienne
Parti politique Indépendant

Vice-présidents de la République de l'Équateur
Présidents de la République de l'Équateur

Le , il remet le pouvoir entre les mains de Rafael Correa élu lors du scrutin présidentiel de 2006.

Biographie

Né en 1939 à Guayaquil, grande ville portuaire, il y effectue ses études. Il devient chirurgien à l'université de la ville en 1967, puis se spécialise aux États-Unis en cardiologie de 1969 à 1974 dans différents hôpitaux. Il enseigne depuis 1980 la cardiologie à l'Institut national équatorien de cardiologie, ainsi qu'à l'université de Guayaquil depuis 1989.

En 1994, il est nommé ministre de la Santé publique, poste qu'il occupe jusqu'en 1996 dans le gouvernement de Sixto Durán Ballén.

Depuis 2001, il est professeur de maîtrise de santé publique à l'université de Guayaquil.

En 2003, il devient vice-président aux côtés de Lucio Gutiérrez qui vient de gagner les élections avec 56 % des suffrages (un chiffre aujourd'hui discuté, le Tribunal constitutionnel équatorien ayant établi en 2006 qu'il y a eu des fraudes importantes en faveur de Gutiérrez) avant de le remplacer lors de la crise d'avril 2005.

Il accède à la présidence de la République le en remplacement de Lucio Gutiérrez, dont il était le vice-président, à la suite de la destitution de ce dernier par le Congrès.

En politique extérieure, il revendique la neutralité de l’Équateur dans le conflit armé colombien (certains de ses prédécesseurs avaient entrepris une collaboration rapprochée avec les États-Unis dans la répression des guérillas colombiennes). Parce qu'elle viole de façon extravagante le contrat signé avec l’État, il expulse la multinationale américaine Occidental Petroleum Corporation. En représailles, le président américain George W. Bush rompt les négociations du traité de libre-échange.

Liens externes

  • Portail de la politique
  • Portail de l’Équateur
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.