Ali Karimi

Mohammad Ali Karimi Pashaki (persan محمدعلی کریمی پاشاکی) est un ancien footballeur iranien né le à Karaj en Iran, qui jouait au poste de milieu offensif. Il mesure 1,85 m. Surnommé le magicien, ses capacités de dribbles ont fait de lui un joueur à la renommée internationale. Il est désormais reconverti comme entraîneur.

Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.
Pour les articles homonymes, voir Karimi.

Ali Karimi

Ali Karimi en 2015
Situation actuelle
Équipe Sepidrood Rasht F.C. (entraîneur)
Biographie
Nom Mohammad Ali Karimi Pashaki
Nationalité Iranien
Naissance
Lieu Karaj (Iran)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 1996 -2014
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1990-1991 Naft Téhéran
1991-1994 Saipa Karaj
1994-1996 Fath Téhéran
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1996-1998 Fath Téhéran
1998-2001 Persépolis Téhéran 068 0(9)
2001-2005 Al-Ahli Dubaï 085 (49)
2005-2007 Bayern Munich 042 0(4)
2007-2008 Qatar SC 027 0(5)
2008-2009 Persépolis Téhéran 027 0(7)
2009-2011 Steel Azin 040 (14)
2011 Schalke 04 002 0(0)
2011-2013 Persépolis Téhéran 040 (13)
2013-2014 Tractor Sazi 028 0(5)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1998-2013 Iran 127 (38)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2017 Naft Téhéran FC
2017- Sepidrood Rasht F.C.
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Carrière de joueur

Palmarès

Problèmes divers avec les autorités iraniennes

Lors d'un match match qualificatif pour la coupe du monde 2010 en Corée du Sud contre ce pays, il avait comme 4 autres joueurs (Hossein Kaebi, Fereydoon Zandi, Javad Nekounam et Mehdi Mahdavikia) de l'équipe nationale, arboré des poignets verts en signe de soutien à l'opposition menée par Mir Hossein Moussavi à la suite des votes contestés de l'élection présidentielle en Iran. À son retour à Téhéran, il s'est vu confisqué son brassard de capitaine et exclu à vie des clubs de football, comme quatre autres joueurs, par les autorités iraniennes[1].

Le , il est limogé par son club de Steel Azin pour ne pas avoir observé le jeûne du ramadan[2]. Le , il y retourne contre une amende de 40 millions de rials (30 000 euros).

Le , il signe un contrat de cinq mois avec le FC Schalke 04.

Carrière d'entraineur

Notes et références

  1. Marie Simon, « Quatre footballeurs iraniens exclus à vie », L'Express, 24 juin 2006.
  2. « Karimi licencié par son club », L'Équipe, 15 août 2010.

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de l’Iran et du monde iranien
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.