Alphée (mythologie)

Dans la mythologie grecque, Alphée (en grec ancien Ἀλφειός / Alpheiós, en latin Alpheus) est un dieu fleuve, fils du Titan Océan et de sa sœur Téthys[1].

Pour les articles homonymes, voir Alphée.

Il poursuivit la nymphe Aréthuse (qui s'était baignée dans ses eaux) sous l'apparence d'un chasseur. Effrayée, elle s'enfuit jusqu'en Sicile, où elle se réfugia sur l'île d'Ortygie, près de Syracuse. Artémis la changea en source. Mais Alphée, déterminé, répandit ses eaux sous la mer jusqu'en Sicile, et émergea à Ortygie afin de fusionner avec Aréthuse.

Une autre légende raconte qu'Alphée s'éprit d'Artémis, qui se barbouilla le visage de vase pour lui échapper.

Alphée apparaît également dans le cadre des douze travaux d'Héraclès : en effet, le héros détourna son cours pour nettoyer les écuries d'Augias.

Musique

Louis-Nicolas Clérambault compose une cantate, Alphée et Aréthuse, opus 7 en 171?.

Notes

  1. Hésiode, Théogonie [détail des éditions] [lire en ligne], 338.

Sources

Voir aussi

  • Portail de la mythologie grecque
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.