Amand Neut

Armand Neut (1812-1884) fut un journaliste et essayiste belge de livres antimaçonniques.

Amand Neut
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Biographie

Il collabora au journal catholique et conservateur La Patrie à Bruges qui changea son nom en Le Nouvelliste des Flandres dirigé par l'évêque de Bruges, François-René Boussen, puis son successeur, monseigneur Jean-Baptiste Malou[1]. Il finit par diriger le journal.

Œuvres

  • La Bienfaisance maçonnique (1865)
  • Cinq lettres sur la franc-maçonnerie (betwist) (1866)
  • La franc-maçonnerie soumise au grand jour de la publicité, 1866
  • Attentats de la Franc-Maçonnerie à l'Ordre social, 1868
  • De la nécessité d'étudier la franc-maçonnerie, 1870
  • La Constitution belge, expliquée par le Congrès national, les Chambres et la cour de cassation, C. Annoot-Braeckman, Gand, 1842 Texte en ligne

Bibliographie

  • E. VARENBERGH, “Neut (Édouard-Amand)”, in Biographie nationale publiée par l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique. Tome quinzième : Moens-Noyer, Bruxelles, Émile Bruylant, 1899, p.640-642.
  • J. KOPPEN, “Liberaal-katholiek en antimaçon. Het discours van Amand Neut (1812-1884) in de schaduw van de Katholieke Congressen,” in: Belgisch Tijdschrift voor Filologie en Geschiedenis – Revue belge de philologie et d’histoire, LXXXV, 2007, nrs.3-4, p. 805-834.
  • Lucien VAN ACKER, De familie Neut in de wereld van pers en pamflet, in: Biekorf, 2017.

Liens et références externes

Notes et références

  • Portail de la Belgique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.