Ambam

Ambam est une commune du Cameroun dans la région du Sud. C'est la principale ville Fang Ntoumou située à environ 243 km de Yaoundé. Cette ville frontalière située à proximité du Gabon et de la Guinée équatoriale, où le fang est également parlé est le chef lieu de l'arrondissement qui porte le même nom et du département de la Vallée-du-Ntem.

Ambam

Ancien bâtiment colonial allemand,
transformé en école
Administration
Pays Cameroun
Région Sud
Département Vallée-du-Ntem
Démographie
Population 41 089 hab.[1] (2005)
Géographie
Coordonnées 2° 22′ nord, 11° 16′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Ambam
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Ambam

    Population

    Lors du recensement de 2005, la commune comptait 41 089 habitants[1], dont 15 964 pour Ambam Ville.

    Structure administrative de la commune

    Outre Ambam proprement dit, la commune comprend les villages suivants[1]  :

    Nkomelen

    • Abang Bethel
    • Abang Minkok I
    • Adjap
    • Akak-Metom
    • Akam-Bitam
    • Akam-Messi
    • Akina
    • Akom-Bikak
    • Akonetyé
    • Akoulezok
    • Ambam-Ayat
    • Andom
    • Assandjik
    • Biléossi
    • Bilik Bi Yama
    • Bilik Bitho
    • Bindameyos
    • Biyi Eba
    • Biyi Efack
    • Ebozi I
    • Ebozi II
    • Ekoumedoum
    • Elon
    • Engout-Adjap
    • Konemekak
    • Kou'ou-Si
    • Mbamessaobam
    • Medjimi
    • Medjounou
    • Mefoup
    • Mekaman
    • Mekoé
    • Mekomo
    • Memvin
    • Mengama
    • Mengomo
    • Messi-Messi
    • Meyo Nyaka
    • Meyo-Centre
    • Meyo-Elié
    • Mfenadoum
    • Mfoul Okok
    • Mindi-Mi-Oveng
    • Minkok
    • Minsele
    • Minyin
    • Ngang
    • Ngom
    • Ngom Essa Obam
    • Nkan
    • Nko'ombé
    • Nkomelen
    • Nkolefoulan
    • Nkolekon
    • Nkotoveng
    • Nkoumekeke
    • Nlono
    • Nnezam
    • Nong
    • Npkwa-Evole
    • Nsakoua
    • Nselang
    • Nsessoun
    • Nyazanga
    • Oveng
    • Oveng-Essakoran
    • Oveng-Essakoran
    • Tho I
    • Tho II
    • Yama
    • Yosma'an
    • Zalom
    • Zaminkam

    La ville d'Ambam est restée très longtemps une plaque tournante des échanges économiques entre le Cameroun et ses voisins gabonais et équatoguinéen. Cette activité économique a subi un ralentissement à la veille des années 2000 du fait de la création d'un marché international situé encore plus près des frontières. Il faut préciser que ce nouveau marché n'a pas très affecté la ville d'Ambam, d'autant plus que les principaux acteurs économiques de cette région résident dans la ville d'Ambam.

    Il est constitué des quartiers, N'nam Okuin, Be Ndang, Efono, Mone N'nam Okuin, Onayong, Bikuan Eté et est limité par Mengomo, au nord, Ekoum Doum à l'ouest, Mfena Doum au sud.

    On y trouve un lycée (le collège d'enseignement secondaire a été érigé en lycée en ), une pharmacie, un dispensaire, un S.A.R, une école primaire, l'office des postes et télécommunications et un centre commercial.

    Personnalités

    • Enam Mendamo Alexis, footballeur né à Ambam
    • Pierre Onna Eyi, gynécologue-obstétricien à la retraite (actuel chef du village de Meyo-Centre) très apprécié des populations de la région d'Ambam, l'un des médecins les plus brillants du département de la Vallée-du-Ntem et l'un des meilleurs gynécologues camerounais de sa génération.
    • Emmanuel Gérard Ondo NdongG
    • Antoine Bikoro
    • Emmanuel Edou

    La Chefferie de Meyo-centre

    À la suite de querelles de succession au feu chef Samuel Eyi Menye, il y a à présent deux chefferies : une à Meyo-Centre I (Carrefour) et une autre à Meyo-Centre II.

    Notes et références

    1. Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.

    Annexes

    Bibliographie

    Articles connexes

    Liens externes

    • Ambam, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)
    • Portail du Cameroun
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.