Ami Radunskaya

Ami Elizabeth Radunskaya est une mathématicienne et musicienne américaine. Elle est professeure de mathématiques au Pomona College, où elle se spécialise dans les systèmes dynamiques et les applications des mathématiques à la médecine, comme l'utilisation d'automates cellulaires pour le modèle de livraison des médicaments (en)[1]. En 2016, elle a été élue présidente de l'Association for Women in Mathematics (AWM)[2].

Musique

Radunskaya, fille d'un économiste à l'Université de Californie à Berkeley, a commencé à jouer du violoncelle à l'âge de neuf ans. Après avoir obtenu son diplôme de l'école secondaire à l'âge de 16 ans[3], elle a passé dix ans après sa formation pour travailler en tant que violoncelliste et compositeur de musique, dont sept années en tant que membre de l'Orchestre symphonique d'Oakland (en). Comme  "violoncelliste bien connue de la Région de la Baie spécialisée dans les nouvelles musiques", elle "s'est produite à travers les États-Unis et en Europe avec Don Buchla"[4]. À la fin des années 1970, Buchla Electronic Musical Instruments crée un synthétiseur sur mesure pour elle, le « Sili-Con Cello »[5],[6] et plusieurs de ses œuvres utilisent le radio baton (en), un contrôleur d'appareils de musique électronique ayant la forme d'une baguette du chef d'orchestre[7]. Une de ses compositions pour violoncelle et radio baton, "A Wild and Reckless Place" (1990), est connue pour son utilisation de la gamme de Bohlen–Pierce[8],[9].

Formation et carrière

Radunskaya effectue ses études de premier cycle à l'Université de Californie à Berkeley, en tant que mère célibataire. Là, elle a étudié l'informatique et la chimie, avant de finalement se spécialiser en mathématiques. Elle a obtenu son doctorat en mathématiques à l'Université Stanford en 1992, sous la supervision de Donald Ornstein; sa thèse était intitulée Statistical Properties of Deterministic Bernoulli Flows[10]. Après des études postdoctorales à l'Université Rice, où elle est la seule femme du département de mathématiques, elle a rejoint la faculté de Pomona en 1994.

Prix et distinctions

Radunskaya est lauréate de la Conférence Falconer pour l'année 2010, s'exprimant sur "les défis mathématiques pour le traitement du cancer"[11]. En 2016, elle a été nommée Fellow de l'American Mathematical Society "pour ses contributions aux mathématiques de l'oncologie, de l'immuno-dynamique, et les applications des systèmes dynamiques à la médecine, et pour le service à la communauté mathématique"[12]. Elle a également remporté le Prix pour le mentorat de l'Association américaine pour l'avancement des sciences pour son travail en tant que fondatrice et directrice du programme EDGE (Enhancing Diversity in Graduate Education, améliorer la diversité dans l'enseignement supérieur), un programme national qui encourage les femmes à étudier des mathématiques au niveau des études supérieures[13]. En février 2016 Radunskaya est élue présidente de l'Association for Women in Mathematics[14]. Son mandat en tant que président de l'AWM a commencé le .

Références

  1. « Math Modeling a Better World », The Flame, Claremont Graduate University, (lire en ligne[archive du ], consulté le 15 décembre 2016)
  2. April Xiaoyi Xu, « Pomona Math Prof. Ami Radunskaya Elected President of the Association for Women in Mathematics », Pomona College,
  3. « How to Become a Role Model for Women in Math: The inspiring stubbornness of Pomona College Professor of Math Ami Radunskaya »,
  4. « The program at the Mendocino Arts Center will include the world premiere of San Francisco Bay Area artist Ami Radunskaya's "Tête-à-tête." ... Ms. Radunskaya, a well known Bay Area cellist specializing in new music, has performed throughout the U.S. and Europe with Don Buchla. Ms. Radunskaya is a member of the Arch Ensemble. »« Arch Ensemble in coast concert », Ukiah Daily Journal, (lire en ligne)
  5. Buchla 200 Series, Vintage Synth Explorer, retrieved December 13, 2016.
  6. Don Buchla, « Proceedings of the 2005 International Conference on New Interfaces for Musical Expression (NIME05) »
  7. Chantelle Oligschlaeger, « The infinite crescendo », Compute!, no 136, (lire en ligne)
  8. « Discography of Microtonal CDs », Huygens-Fokker Foundation (consulté le 13 décembre 2016)
  9. J. N. Hooker, « Finding Alternative Musical Scales », dans International Conference on Principles and Practice of Constraint Programming (CP 2016), vol. 9892, Springer, , 753–768 p. (ISBN 978-3-319-44952-4, DOI 10.1007/978-3-319-44953-1_47)
  10. (en) « Ami Radunskaya », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  11. Mathematical Challenges in the Treatment of Cancer, Past Falconer Lectures, AWM, retrieved December 13, 2016.
  12. 2017 Class of the Fellows of the AMS, accessed December 12, 2016.
  13. Ginger Pinholster, « Mathematician Ami Radunskaya Wins 2016 AAAS Mentor Award », American Association for the Advancement of Science,
  14. Kristin Lauter, « President's Report », Association for Women in Mathematics Newsletter, vol. 46, no 2, march–april 2016, p. 1 (lire en ligne, consulté le 1er janvier 2017)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ami Radunskaya » (voir la liste des auteurs).

Liens externes

  • Portail des mathématiques
  • Portail de la musique
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.