Ancienne église Saint-Hippolyte de Paris

L'ancienne église Saint-Hippolyte de Paris est un ancien lieu de culte catholique situé à Paris dans le faubourg Saint-Marcel (actuel 13e arrondissement). Elle était située rue Saint-Hippolyte au niveau du no 12 de l'actuel boulevard Arago dans le quartier de Croulebarbe. Elle ne doit pas être confondue avec l'actuelle église Saint-Hippolyte de Paris, construite au début du XXe siècle sur l'avenue de Choisy.

Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Hippolyte.

Église Saint-Hippolyte
(disparue)

Ruines de l'église avant sa destruction définitive
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Paris
Géographie
Pays France
Ville Paris
Arrondissement Actuel 13e
Coordonnées 48° 50′ 12″ nord, 2° 21′ 03″ est

Histoire

Une chapelle est mentionnée sur ce site en 1158 dans une bulle pontificale d'Adrien IV. Elle dépendait du chapitre de la collégiale Saint-Marcel[1]. Elle devient église paroissiale au début du XIIIe siècle[2]. L'église est reconstruite au XVIe siècle, à l’exception de la nef[1]. Le maître-autel est dessiné par Charles Le Brun[1]. Elle est vendue comme bien national le [2]. Elle est détruite en 1807[2]. Ce qui restait de l'église est rasé lors du percement du boulevard Arago et du boulevard de Port-Royal dans les années 1850-1860.

Elle occupait l'angle de la rue Saint-Hippolyte et de la rue des Marmousets[3],[4],[5].

Personnalités

C'est la paroisse de la manufacture des Gobelins, de nombreux artistes et artisans proches de Charles Lebrun, y ont donc passé des actes. cf Auguste JAL.

Références

  1. Revue de l'art chrétien, Paris, tome V, novembre 1861, p. 561-563 [lire en ligne]
  2. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, édition de 1844, p. 283-284 [lire en ligne]
  3. Paris en 1672 : fac-similé du premier plan de Jouvin de Rochefort, réduction de 1/4 disponible sur Gallica
  4. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 46e quartier Saint-Marcel, îlots nos 32 à 34, F/31/95/52
  5. Analyse diachronique de l'espace urbain parisien : approche géomatique (ALPAGE)
  6. « L'art dentaire à travers la peinture Par Armelle Baron,Pierre Baron », sur books.google.fr
  7. « Le Cabinet de l'amateur Par Eugène Piot », sur books.google.fr
  8. Registre paroissial de St-Hippolyte de Paris
  9. Eugène Piot, Le cabinet de l'amateur : années 1861 et 1862, Рипол Классик (ISBN 9785881238025, lire en ligne), p. 157-158.

Articles connexes

  • Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail de Paris
  • Portail du catholicisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.