André Metthey

André Metthey dit André Méthey est un céramiste français né à Laignes, le et mort le à Asnières-sur-Seine.

André Metthey
Naissance
Décès
Autres noms
André Méthey
Nationalité
Activité
signature

Biographie

Plat (vers 1910), Metropolitan Museum of Art.

André Metthey (ou Méthey nom sous lequel il signe ses premières œuvres) est un céramiste né le à Laignes en Côte d’Or. André Metthey est l’aîné d’une famille de quatre enfants ; très vite, la famille s’installe à Dijon. À douze ans, André Metthey commence à travailler chez un marbrier et suit des cours d’art industriel à l’École des Beaux-Arts de Dijon. André Metthey quitte avec sa famille Dijon pour Paris. Entre et , il effectue son service militaire dans le 4e régiment d’infanterie à Auxerre

Lors d'un concours de dessin, Metthey gagne l’ouvrage de Garnier sur la céramique qui est à l’origine de sa vocation. À la fin des années 1890 il est sculpteur ornemaniste et travaille un temps pour la célèbre manufacture de pianos Pleyel, Lyon, Wolff & cie. En 1901, André Metthey se marie avec Emma Louise Meunier dont il a un fils, Jean. C’est cette même année qu’il s’installe à Asnières-sur-Seine où qu’il se consacre pleinement à l’art de la céramique et expose pour la première fois au Salon des indépendants.

Au Salon d’automne de 1907, André Metthey présente des œuvres issues de sa collaboration avec des peintres tels que Maurice Denis, Maurice de Vlaminck, Henri Matisse ou encore Georges Rouault. En effet, vers 1906, sous l’impulsion du marchand d’art Ambroise Vollard, il avait invité dans son atelier d’Asnières des peintres pour décorer ses pièces en faïence stannifère. À cette occasion, André Metthey prend le soin de publier dans la Grande Revue un article nommé « La Renaissance de la faïence stannifère ». Cette collaboration entre Metthey et les peintres cesse rapidement.

L’année 1909 est celle de la consécration. Il présente au grand public ses terres vernissées et reçoit un grand succès critique. Cette même année, une exposition personnelle lui est consacrée au musée Galliera.

En 1910, son atelier d’Asnières est submergé par les eaux en raison de la crue de la Seine. Par la suite, Metthey est obligé de cesser son activité entre 1914 et 1917 en raison de la Première Guerre mondiale, et que son atelier est à portée de tir des lignes ennemies.

Il meurt le de la tuberculose, maladie qui l’a rongé toute sa vie. 

Expositions

En 1921, une exposition rétrospective de son œuvre a lieu au musée Galliera L’œuvre du potier André Méthey (1871-1920)[1]. C’est à cette occasion qu’est publiée l’unique monographie consacrée à son œuvre par Henri Clouzot[2]. Toute sa vie, André Metthey a été soutenu par de prestigieux critiques et collectionneurs tels que Louis Vauxcelles, Marcel Sembat, André Gide, Émile Verhaeren ou encore le Docteur Brocq[3]

Deux grandes expositions en France ont été consacrées à sa collaboration en 1907 avec les artistes fauves : l'une à Nice au musée Henri Matisse en 1996[4], l'autre en 2002 au musée de l'Annonciade à Saint-Tropez[5].

En 2015 à Tokyo a lieu l'exposition Rouault et la céramique fauve dans l'atelier d'André Metthey au Shiodome Museum[6] à Tokyo.

Une partie de ses œuvres est exposée au Musée des beaux-arts de Dijon[7] et au moins cinq pièces appartiennent au fonds du Metropolitan Museum of Art (New York).

Notes et références

  1. Rosella Froissart-Pezone, « Quand le palais Galliera s'ouvrait aux «ateliers des faubourgs» : le musée d'art industriel de la ville de Paris », Revue de l'Art, no 116,
  2. Henri Clouzot, André Metthey. Décorateur et céramiste, Paris, Librairie des arts décoratifs,
  3. « Brocq », sur agen.fr
  4. La céramique fauve, André Metthey et les peintres, RMN,
  5. L'Art Aujourd'hui, « La céramique fauve : autour de l'atelier d'André Metthey - L'Annonciade-Musée de Saint-Tropez - Art Aujourd'hui », sur www.artaujourdhui.info (consulté le 12 juillet 2016)
  6. « The Ceramic Works of Rouault and the Fauvists | Shiodome Museum | Panasonic », sur panasonic.co.jp (consulté le 12 juillet 2016)
  7. [PDF] Dossier sur les céramiques de Metthey, fonds du musée de Dijon.

Annexes

Bibliographie

  • « Un grand potier d'aujourd'hui : André Méthey », par Henry Lapauze, dans L'Art décoratif no 134, Paris, , p. 129-138.
  • Henri Clouzot, André Metthey. Décorateur et céramiste, Paris, Librairie des arts décoratifs, 1922.
  • « La céramique fauve, André Metthey et les peintres » [exposition, Nice], dans Cahiers Henri Matisse no 15, 1996.

Liens externes

  • Portail de la céramique
  • Portail de l’Art déco
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.