André Revuz

André Revuz est un mathématicien français né le à Paris et décédé le à Créteil.

André Revuz
Fonction
Président
Association des professeurs de mathématiques de l'enseignement public
-
André Huisman (d)
M. Gilbert (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 94 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Diplômes et carrière

André Revuz est un ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1934 à laquelle appartiennent aussi Gustave Choquet, Michel Queysanne et Laurent Schwartz), agrégé de mathématiques (1937) et docteur en mathématiques (thèse dirigée par Gustave Choquet, soutenue le ; son titre : Fonctions croissantes et mesures sur les espaces topologiques ordonnés[1]).

Il est chargé de cours à la faculté des sciences et techniques d’Istanbul (1945-1950), chef de travaux à la faculté des sciences de Paris (1952-1955)[2], maître de conférences à la faculté des sciences de Bordeaux (1955-1956), maître de conférences à la faculté des sciences de Poitiers (1956-1957), professeur à la faculté des sciences de Poitiers (1957-1967) et enfin professeur à la faculté des sciences de Paris (1967-1982), devenue par la suite université Paris VII, aujourd’hui Université Paris VII - Diderot.

De 1954 à 1967, il donne des cours à l’École normale supérieure de jeunes filles de Sèvres.

La mathématicienne Michèle Vergne et le mathématicien Arnaud Beauville sont deux de ses anciens étudiants.

André Revuz et l'enseignement des mathématiques

En 1966, André Revuz devient membre de la Commission Lichnérowicz, créée pour réformer l'enseignement des mathématiques en France et qui donne naissance aux mathématiques modernes. Il relate les travaux de cette commission dans un article de la Gazette des mathématiciens paru en 1999[3].

En 1969, André Revuz est l'un des fondateurs de l'IREM de l'université Paris VII et son premier directeur.

En 2008, il rédige un article pour le no 24 de la revue PLOT[4] où il aborde le problème pas toujours facile à résoudre qui consiste, pour un enseignant dans l'exercice de son métier, à poser les «bonnes» questions à son auditoire.

Activité professionnelle de quelques membres de sa famille

Son épouse Germaine Revuz (née Chazottes), née en 1915 et décédée le est une professeur agrégée de mathématiques (1937), professeur de mathématiques au lycée de jeunes filles de Versailles puis maître–assistante à la faculté des sciences de Poitiers. Sa mère Léonie Chazottes (née Wieme) est également agrégée de mathématiques (1922).

Leur fils Daniel Revuz, né en 1936, est polytechnicien (promotion 1956) et ancien professeur à l'université Paris VII. Il est l'auteur de travaux en probabilités.

Leur fille Jacqueline Authier-Revuz, née en 1940, est agrégée de lettres et professeur émérite de linguistique française à l’université Paris III.

Leur petit-fils Dominique Revuz, né en 1963, est maître de conférences en informatique à l'université de Marne-la-Vallée.

Leur arrière-petit-fils Julien Revuz, né en 1985, est enseignant dans le primaire dans l'académie de Créteil.

Citations

Hommage

Le , une journée d'hommage à André Revuz s'est tenue au Laboratoire de didactique André Revuz[5].

Ouvrages

  • Le cours de l'APM I-Groupes, anneaux, corps, APM, Paris, , 162 p., en collaboration avec Germaine Revuz
  • Le cours de l'APM II-Espaces vectoriels, , 201 p., en collaboration avec Germaine Revuz
  • Le cours de l'APM III-Éléments de topologie, , 249 p., en collaboration avec Germaine Revuz
  • Mathématique moderne mathématique vivante, OCDL, Paris, , 86 p.
  • Chantiers mathématiques, Institut Pédagogique National, Paris, , 306 p. (direction scientifique avec Georges-Théodule Guilbaud), réunit les documents d'accompagnement des deux séries d'émissions de la télévision scolaire programmées en 1964-1965 ainsi que le document relatif à l'émission Convexité programmée l'année précédente
  • Mathématiques supérieures pour l'homme moderne, Dunod, Paris, , 6 tomes en collaboration avec Yvette Amice, Édouard Dehame, Michel Paix, Michel Laudet, André Lichnérowicz et Germaine Revuz
  • Est-il impossible d'enseigner les mathématiques ?, PUF, Paris, , 153 p.

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. http://www.numdam.org/item?id=AIF_1956__6__187_0
  2. À la rentrée universitaire 1954, en compagnie de Marie-Hélène Schwartz et de Jean-Pierre Kahane, il assure les travaux dirigés du certificat de calcul différentiel et intégral dont les cours sont donnés par Gustave Choquet.
  3. http://smf.emath.fr/Publications/Gazette/1999/82/smf_gazette_82_90-92.pdf
  4. http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/Questions_Reponses_Revuz.pdf
  5. http://www.lar.univ-paris-diderot.fr/sites/default/files/HommageAndreRevuz.pdf
  • Portail des mathématiques
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.