Andros (Bahamas)

Andros est un archipel des Bahamas composé de trois îles principales : North Andros, South Andros et Mangrove Cay. Il mesure 167 km de long et jusqu'à 64 km de large.
Il possède la troisième plus longue barrière de corail au monde[2], comportant de nombreux « trous bleus »

Pour les articles homonymes, voir Andros.

Andros
Géographie
Pays Bahamas
Archipel Îles Lucayes
Localisation océan Atlantique
Coordonnées 24° 26′ 00″ N, 77° 57′ 00″ O
Superficie 5 957 km2
Nombre d'îles 3
Île(s) principale(s) North Andros, South Andros, Mangrove Cay
Point culminant non nommé (21 m)
Géologie Îles coralliennes
Administration
Démographie
Population 7 490 hab. (2010[1])
Densité 1,26 hab./km2
Plus grande ville Andros Town
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC-5
Géolocalisation sur la carte : Bahamas
Andros
Géolocalisation sur la carte : Amérique centrale et Caraïbes
Andros
Archipels aux Bahamas

Histoire

Les Espagnols débarquèrent sur Andros en 1550. L'archipel constitue les premières terres découvertes par l'expédition de Christophe Colomb.
Les Espagnols voulurent réduire la population d'indiens Arawaks en esclavage mais les combats, les maladies et les déportations la décimèrent jusqu'à l'extinction.

L'archipel fut baptisée du nom d'Espíritu Santo par les Espagnols, bien qu'elle apparaisse aussi sous le nom de San Andreas sur une carte de 1782.
L'archipel aurait reçu son nom actuel en l'honneur de Sir Edmund Andros qui était en 1672 commandant des forces armées royales britanniques à la Barbade et gouverneur successivement de New York, de Nouvelle-Angleterre, de Virginie, du Maryland et de Guernesey.

Il est aussi possible que l'archipel ait été nommé ainsi par des habitants venus de l'île de San Andres car 1 400 d'entre eux s'installèrent sur l'île en 1787.

Pendant le XVIIIe siècle, l'archipel fut occupé par des pirates. Vers la fin du XVIIIe siècle, des loyalistes britanniques chassés d'Amérique par la Révolution s'y installèrent avec leurs esclaves.

Population

La population d'Andros s'élève à 7 686 habitants (recensement 2000). L'archipel a la plus faible densité de population de toutes les Bahamas. La plupart des habitants vivent sur la côte est de l'archipel dans trois plus grandes villes : Nicholls Town, Congo Town, et Andros Town.

Géographie

À la différence de la plupart des îles bahaméennes, l'intérieur d'Andros a été en grande partie exempt du développement du tourisme de masse, préservant ainsi la beauté de sa nature. L'office de tourisme des Bahamas y fait référence comme l'archipel le plus tranquille et le moins fréquenté des Bahamas. Situé en bordure d'une faille marine, l'archipel est célèbre pour ses plages de sable blanc.

L'archipel a le deuxième plus grand récif corallien de l'hémisphère nord et le troisième plus grand au monde, avec une longueur de 225 kilomètres de long, et a une hauteur de plus de 1 800 mètres. La profondeur du récif par rapport à la surface varie de 1,80 à 4,50 mètres. Il y a également plus de 100 km² de forêt tropicale humide ainsi que des marais qui abritent plus de 50 espèces d'orchidées.

Andros se compose de trois îles principales (North Andros, Mangrove Cay et South Andros) ainsi que de centaines d'îlots sablonneux reliés par de la mangrove ou des marais. On y dénombre environ 200 espèces d'oiseaux différentes.

L'archipel d'Andros est à côté de la « langue de l'océan » (Tongue of the Ocean), une fosse océanique profonde.

Économie

L'archipel d'Andros vit principalement du tourisme. Ainsi, il accueille des milliers de visiteurs chaque année. Des pêcheurs viennent du monde entier pour y pêcher. Des plongeurs y viennent également pour explorer le grand récif et toutes ses formations de corail et de vie marine.

L'archipel est également très boisé et l'exportation du bois de forêt constitue une activité importante.

Andros possède un aéroport (Andros International, code AITA : ASD).

Districts

L'archipel est découpé en 4 districts administratifs :

Notes et références

  1. (en) « 2010 Census of Population and Housing » [PDF], sur Département des statistiques du gouvernement des Bahamas, (consulté le 1er septembre 2019), p. 2.
  2. Après la Grande Barrière australienne et la barrière du Belize.

Lien interne

Liens externes

  • Portail du monde insulaire
  • Portail des Bahamas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.