Annales de St Neots

Les Annales de St Neots sont une chronique en latin retraçant l'histoire de la Grande-Bretagne de 60 av. J.-C. à 914 ap. J.-C., entre l'invasion de Jules César et la fondation du duché de Normandie.

D'après l'historien David Dumville, elle a été compilée entre 1120 et 1140 environ à Bury St Edmunds, dans le Suffolk[1]. Son titre moderne lui vient de l'antiquaire John Leland, qui a découvert le manuscrit au prieuré de St Neots, dans le Cambridgeshire, après la dissolution des monastères, au milieu du XVIe siècle. Ce manuscrit est conservé au Trinity College de l'université de Cambridge sous la cote R.7.28.

Les sources employées par l'auteur anonyme de ces Annales sont nombreuses. Elles comprennent entre autres la Chronique anglo-saxonne, la Vie du roi Alfred d'Asser, la Passion de saint Edmond d'Abbon de Fleury, une Vie de saint Neot, la Vision de Charles le Gros et des annales normandes[2].

Références

  1. Dumville 1984, p. xviii-xix.
  2. Gautier 2013, p. xxxi.

Bibliographie

  • (en) David Dumville et Michael Lapidge, The Annals of St Neots with Vita prima sancti Neoti, Cambridge, D. S. Brewer, , 188 p. (ISBN 978-0-85991-104-7, notice BnF no FRBNF34881818).
  • Alban Gautier, « Introduction », dans Histoire du roi Alfred, Paris, Les Belles Lettres, (ISBN 978-2-25134063-0).
  • Portail de l’historiographie
  • Portail des Anglo-Saxons
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.