Anthony Janszoon van Salee

Anthony Janszoon van Salee, né en 1607 à Carthagène, en Espagne, et mort en 1676 dans le Nouveau Monde[2], était l'un des fils de Jan Janszoon, un célèbre pirate barbaresque d'origine néerlandaise, converti à l'islam qui a été en activité à Alger, puis qui a dirigé la République de Salé, un État barbaresque au Maroc. Il était à l'origine un colon, marchand et propriétaire. Anthony peut avoir été le premier musulman dans le Nouveau Monde[3],[4]. Un Coran y a été retrouvé qui semble lui avoir appartenu, a été mis aux enchères dans les siècles suivants[5] par Robert Bayles, un de ses descendants, qui fut président du marché de la Fulton National Bank de New York[6].

Pour les articles homonymes, voir Janszoon.
Anthony Janszoon van Salee
Biographie
Naissance
Décès
Père
Autres informations
Religion
Anthony Van Salee a été le premier bénéficiaire de Conyne Eylandt (Coney Island), photographiée ici à partir de l'espace.[1]

Biographie

Carte de Carthagène par Herman Moll, 1736

Anthony était le quatrième fils de Jan Janszoon, et de sa deuxième épouse. En 1624, Anthony était à Salé au Maroc, avec son père, qu'il quitte en 1627 pour Alger, avec sa famille. Van Salee résidait à proximité du port de Amsterdam quand il a obtenu une licence de mariage le 15 décembre 1629 afin de se marier avec Grietse Reyniers, une Allemande de 27 ans, deux jours avant que son navire ne quitte le Nouveau Monde. En 1630, à l'âge de 22 ans, il a immigré aux Nouveaux-Pays-Bas avec son épouse, en tant que colon de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales[7].

Il est dit[Par qui ?] que son père avait prévu de lui octroyer un héritage considérable[réf. nécessaire]. En 1639, il était l'un des plus grands propriétaires terriens de l'île, ainsi qu'un paysan prospère[8]. La relation avec son père après son arrivée à La Nouvelle-Amsterdam n'est pas claire.

Sa première propriété fut une ferme sur l'île de Manhattan, acquise en 1638, qui a été nommée "Wallenstein", en mémoire de Albrecht von Wallenstein[9]. Il fut l'un des premiers colons de la région[10].

Suite à de nombreux conflits juridiques, y compris avec l'église[11], Anthony a reçu l'ordre de quitter les Nouveaux Pays-Bas, mais en appel, la Compagnie néerlandaise des Indes, l'autorisa à s'installer sur un terrain de 200 acres (0,81 km2) dans ce qui allait devenir New Utrecht. Ce qui a fait de lui l'un des plus grands et des plus importants propriétaires terriens sur Long Island. En 1643, il a acheté une maison dans l'avenue Bridge, à La Nouvelle-Amsterdam, mais la cour lui ordonna des restrictions[pas clair]. Il allait devenir un marchand prospère et le créancier à La Nouvelle-Amsterdam[pas clair], possédant plusieurs propriétés dans la région[12].

Apparence

L'apparence physique et la race d'Anthony font l'objet de nombreux débats, et le consensus dit que, comme sa mère, il était d'origine ethnique mixte. Il était exceptionnellement grand, avec une grande force. Van Salee a été décrit de plusieurs façons, certains l'ont qualifié de "semi-néerlandais"[13], de teint "fauve"[14], qui a érigé la première maison "européenne" dans le New Utrecht[15]. D'autres descriptions ont déclaré qu'il était un "ancien esclave noir"[16], qui était un «mulâtre»[12]; d'autres indiquent «demi-marocain»[17], «Turc»[18], «Berbère"[19], et "basané".

L'apparence d'Anthony est constamment utilisée dans les documents judiciaires avec son nom, et le mot "Turc", indiquant que son apparence ou son style de vie était la source principale pour les documentaires et les historiens pendant cette période[20],[21],[22]. Janszoon n'était pas un «noir libre», comme indiqué en 2008, et «ancien esclave noir», comme cela a été affirmé en 2001[16] car il était l'héritier d'un ancien riche chef d'état. Janszoon a été considéré comme «européen» pour être crédité, en 1643, de la construction de la première colonie «européenne» dans le New Utrecht[15], les collections historiques d'Afrique australe ne peuvent déterminer quelle était son apparence, sa race ou son origine[12]. Il a eu quatre filles qui se sont mariées dans des familles respectables issues de colonie de La Nouvelle-Amsterdam, d'origine Européenne[12].

Descendants notables

Les descendants notables d'Anthony incluent la Famille Vanderbilt aux États-Unis et en Europe[23] et Warren G. Harding[24].

Références

  1. "The University magazine, Volume 8", Harvard University. 1898. p. 372
  2. "Fulfilling God's mission: the two worlds of Dominie Everardus Bogardus, 1607-1647", Willem Frijhoff, Myra Heerspink Scholz.
  3. "Anthony van Salee, the Turk", Bill Greer. 2009.
  4. "Muslims in Early America", Long Island Genealogy.
  5. "The Van Salee Family", PBS.
  6. (en) Kambiz GhaneaBassiri, Islam in America : From the New World to the New World Order, Cambridge, UK, Cambridge university Press, , 458 p. (ISBN 978-0-521-61487-0)
  7. (en-US) Kambiz GhaneaBassiri, Islam in America : From the New World to the New World Order, Cambridge, UK, Cambridge university Press, , 458 p. (ISBN 978-0-521-61487-0)
  8. (en) Michael Angelo Gomez, Black crescent : the experience and legacy of African Muslims in the Americas, Cambridge, UK, Cambridge University Press, , 128–42 p. (ISBN 978-0-521-84095-8, notice BnF no FRBNF39950913), « Muslims in New York »
  9. "New Amsterdam and Its People: Studies, Social and Topographical, of the Town Under Dutch and Early English Rule", John H. Innes.
  10. "New Amsterdam and Its People: Studies, Social and Topographical, of the Town Under Dutch and Early English Rule", John H. Innes. C.Scribner's sons, 1902. pp. 312-313
  11. (en-US) Kambiz GhaneaBassiri, Islam in America : From the New World to the New World Order, Cambridge, UK, Cambridge university Press, , 458 p. (ISBN 978-0-521-61487-0)
  12. (en-US) Michael Angelo Gomez, Black crescent : the experience and legacy of African Muslims in the Americas, Cambridge, UK, Cambridge University Press, , 128–42 p. (ISBN 978-0-521-84095-8, notice BnF no FRBNF39950913), « Muslims in New York »
  13. "Better Prospects", History of the City of New York, p. 161, Retrieved 30 Sept 2009.
  14. "From Creole to African", The Slavery Reader, p. 455, Retrieved 30 Sept 2009.
  15. "Was Anthony Jansen van Salee a Huguenot?", The Historical Magazine, p. 172, Retrieved 30 sept 2009.
  16. "Founding and Settlement", Gravesend: The Home of Coney Island, p. 26, Retrieved 30 Sept 2009.
  17. "The Gentenaars of Nieuw Nederland", Flanders House, Retrieved 30 Sept 2009.
  18. "Historical Magazine", The Historical Magazine, p. 173, Retrieved 30 Sept 2009.
  19. "Black Crescent", Black Crescent: the Experiences and Legacy of African Muslims, p. 182, Retrieved 30 Sept 2009.
  20. "Etchings", The Century Illustrated monthly magazine, p. 776, Retrieved 30 Sept 2009.
  21. "Historical Magazine", The Historical Magazine, p. 173, Retrieved 30 Sept 2009.
  22. "The De Rapaljes", The Ancestry of Leander Howard Crall, p. 279, Retrieved 30 Sept 2009.
  23. Nexus: the bimonthly newsletter of the New England Historic Genealogical Society, Volumes 13-16. New England Historic Genealogical Society. 1996. p. 21-23
  24. (en-US) « Jan Janszoon van Haarlem, aka Murat Reis the Younger is related to Warren G. Harding, 29th President of the USA! », sur geni_family_tree (consulté le 15 avril 2017)

Bibliographie

  • Kambiz GganeaBassiri, Islam in America: From the New World to the New World Order, Cambridge, UK.
  • Michael Angelo Gomez, Black Crescent: the Experience and Legacy of African Muslims in the Americas, Cambridge, UK
  • Portail des Pays-Bas
  • Portail de l’Espagne
  • Portail de l’Algérie
  • Portail du Maroc
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.