Antiasthénique

Les antiasthéniques sont une classe de médicaments utilisés contre la fatigue (asthénie).

Ils regroupent les médicaments symptomatiques de l'asthénie fonctionnelle, dont certaines vitamines, catégorisés dans les médicaments du métabolisme et de la nutrition et certains psychostimulants catégorisés dans les médicaments de neurologie. Cependant les psychostimulants et nootropes empêchent de ressentir la fatigue mais n'agissent pas forcément sur le métabolisme ou la "fatigue musculaire" mais cela dépend de la substance concernée.

Cette liste, non exhaustive va des produits délivrés uniquement en pharmacie sur prescription médicale aux produits en vente dans tous types de commerce sous diverses formes (gélules, tisanes, aliments...)

Ces deux dernières plantes contenant de la caféine, elles ne doivent pas être prises quotidiennement en raison de l'accoutumance. D'ailleurs, la taurine n'a pas d'intérêt seule, mais en a en association avec la caféine (la taurine prolonge l'effet de la caféine) elle a de l'intérêt, mais uniquement en l'absence d'accoutumance à cette dernière.

Tous n'ont pas prouvé leur efficacité pour diminuer l'asthénie, d'ailleurs, contrairement à la croyance populaire, la vitamine C ne diminue PAS la fatigue et n'a aucun effet stimulant [1]Mais une micro-nutrition (association de minéraux, vitamines, oligoéléments...) est particulièrement utile dans le cas où il existe une carence, voire une anémie ferriprive, en effet, la carence en certaines vitamines et en certains minéraux peux causer ou aggraver une asthénie.

médicaments, sur prescription Médicaments, sans prescription
bêta-2 mimétiques Sulbutiamine, acétylaminosuccinate arginine taurine thiamine et dérivés
Anticholinestérasiques (Meilleure transmission de l'influx nerveux musculaire) DMAE et dérivés, Huperzine A (Anticholinestérasique) Heptaminol
Stimulants et nootropes, modafinil et amphétamines par exemple Heptaminol + Déanol ou autres associations


Les antiasthéniques étant tous à des titres divers des psychostimulants il est recommandé de les absorber le matin, à midi et de les éviter ensuite jusqu'au soir pour respecter le sommeil, une majorité d'asthénies étant d'ailleurs dues au manque de sommeil. Pour certains (nicotine, caféine notamment, amphétamines également) il y a une accoutumance, il faut donc éviter d'en prendre quotidiennement.

La strychnine a un potentiel antiasthénique car elle améliore les contractions musculaires et l'amplitude respiratoire, mais elle est trop dangereuse pour être utilisée.

L'heptaminol est disponible sans ordonnance, éventuellement avec d'autres substances, comme avec le Ginkor Fort ou anciennement le Débrumyl[2] Il agit comme stimulant cardiaque. La sulbutiamine améliore les capacités cognitives, et l'amantadine peux réduire la fatigue [3]

Notes et références

  • Portail de la pharmacie
  • Portail de la médecine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.